Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sponk Sponti

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Hors-Jeu -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/06/2009 16:09:35    Sujet du message: Sponk Sponti Répondre en citant

Nom : Sponti
Prénom : Sponk
Age : 26 - 28 ans.

Histoire :
Officiellement je m’appelle Sponk Sponti, âgée de 29 ans et suis à moitié aveugle. Officiellement je suis venue au pensionnat à la suite d’une épidémie dans le pensionnat, soigner les élèves et apporter une aide à l’infirmière Clara qui visiblement était surmenée par les événements et l’afflux constant et croissant de malades qu’elle avait due à l’épidémie. Officiellement je me suis brûlée les yeux à la suite d’un incendie dans mon appartement. Officiellement je suis une humaine normale, sans pouvoir ni rien, et je ne porte aucun jugement aux mutants.
Officiellement je suis née sur ce continent, avec deux parents formidables, dans une famille composée de 8 enfants… Vous comprendrez aisément qu’il ne m’était pas facile de faire de grandes études, mais heureusement pour moi mon oncle avait fait de grandes études dans la médecine et m’avait pris sous son aile m’apprenant les entrailles pour pouvoir au moins soigner les personnes normalement et par diverses manières. Heureusement pour moi, j’avais une grande mémoire et je n’avais que peu besoin d’écrire pour me souvenir des diverses moyens pour soigner…
Officiellement je suis une grande menteuse et manipulatrice de premier ordre.

Officieusement vous comprenez que ce que je viens de vous débiter est absolument faux. Officieusement, genre de choses que personne ne sait, mon histoire est totalement différente et je vais vous la raconter rapidement.
En réalité je suis née sur l’autre continent le jour d’un 24 Octobre, plutôt pluvieux. Mes parents m’ont toujours raconté que ce jour la, il pleuvait mais que d’une certaine manière le ciel se voulait clair… Je n’ai jamais vraiment compris ce qu’ils voulaient dire. Je suis née dans une famille composée de 8 enfants ; j’ai alors deux petites jumelles, un frère plus jeune que moi, et deux grand frères jumeaux prêt à tout pour me rendre chèvre, et deux grandes sœurs. Non jumelles par contre.
Jusqu’à l’âge de 14 ans, tout ce passait bien dans ma petite vie d’adolescente. Je me disputais avec mes parents, avais des conflits avec des personnes, sortais en douce le soir lorsque ma mère se voulait sévère, en gros une adolescence des plus normales. Du moins là où je vivais.
A mon quinzième anniversaire je commençais à avoir d’atroces migraines me broyant le cerveau à chaque pas que je faisais, à chaque réflexion que j’osais faire, à chaque bruit que j’entendais. La forêt avait toujours eu un effet apaisant sur moi, pour une raison que j’ignorais ; aussi je choisi de m’éloigner un après midi – en prenant soin de sécher les cours ni vu, ni connu. Plus j’avançait dans la forêt, plus mon mal de crâne diminuait, et plus je me disais que je n’avais pas à être la.
Adolescente, inconsciente j’étais… Et inconsciente je suis restée jusqu’à mes 17 ans. Mais nous n’y sommes pas encore.
Au bout de deux heures de marches, j’arrivais à une clairière où je me suis reposée pendant un temps, puis je suis revenue avant qu’il ne fasse nuit. Inconsciente peut être mais pas au point de faire la bêtise de rester dans la forêt… Du moins seule. Finalement je revins à la maison et au fur et à me sure que j’avançais vers la ville, je commençais à entendre des voix, distinctement. J’entendais mes parents parler, se disputer… A mon sujet. Disant que je leur apportais beaucoup de soucis, et que nos disputes incessantes n’arrangeaient rien… Finalement je suis revenue avec mon mal de crâne, et soucieuse de ce que j’avais entendue. Lorsque je suis passée devant eux, je les entendais penser de moi. Ce qui me fit comprendre certaines choses. Enfin, je me suis isolée et ai commencé à faire le point. Au bout de trois jours, j’arrivais à entendre distinctement les personnes, proches et éloignées ; à différencier les pensées des personnes et à mettre un mur pour ne plus les entendre.
Enfin, à mes dix-sept ans, alors que je travaillais – si, cela m’est arrivé quelques fois… - je cherchais mon crayon, celui ci est arrivé à mois sans l’avoir touché… et ce fut à ce moment la que ma vie changea totalement.
Déjà que je ne comprenais absolument pas ce qui m’arrivais avec cette faculté plus que bizarre de lire dans les pensées, je pouvais faire bouger les objets ? Je ne pu réfléchir bien longtemps à cette question car on sonna à la porte. La, je vis un homme habillé d’un chapeau noir, orné d’une sorte de boule blanche avec des ailles. Il portait un long manteau blanc et noir, et derrière lui se tenait une jeune femme à peine plus âgée que moi, les cheveux bruns avec un tatouage au dessus du sourcil droit représentant la lettre romaine IX. Cet homme d’une quarantaine d’année me dit que ma faculté de lire dans les pensées était tout à fait normal dans le sens que je ne venais pas du continent où je me trouvais.
J’appris une chose bien étonnante… Il y avait un autre continent. Comme le fait que mes parents, mes frères et sœurs, n’étaient pas de ma famille. Ou plutôt je n’étais pas de la leur. Comme l’avait fait l’autre jeune femme, Katsumi, je pris un sac, rédigea un rapide mot et partis avec ces deux personnes pour quitter mon ancienne vie d’adolescente que je trouvais si sympathique.
Avec Katsumi et l’homme dont je n’ai jamais véritablement connu le nom, et donc surnommé notre Maître, je m’entraînais à contenir mes pouvoirs qui étaient pour le moment biens faibles. En effet, la quantité la plus forte était dans le corps de Katsumi, qui me reviendraient plus tard, lors de sa mort. Comme elle, j’appris la médecine, le combat, j’ai augmenté mon endurance pour que mes pouvoirs ne m’épuisent pas trop vite, etc. En terme général j’étais plus endurante et plus résistante que mon prédécesseur et j’arrivais le plus généralement à la battre que ce soir en combat, qu’en endurance, qu’en connaissances. Finalement, un jour, elle partie pour aller dans le pensionnat, et moi je continuais à m’entraîner jusqu’au jour où je me rendis compte qu’un X s’était gravé sur ma peau, dans le dos. En réalité, j’attendais ce tatouage avec une certaine appréhension, me doutant que ça allait arriver, mais je ne voulais pas que cela arrive tout de suite ; sachant que cela traduisait la mort de Katsumi.
Il l’avait donc tué, et non le contraire.
Il allait le regretter amèrement, je l’ai juré lorsqu’elle est partie pour le pensionnat trois ans auparavant, et j’ai renforcé cette promesse lorsque j’appris ce qui se passait dans cet endroit.

Pendant notre éducation, une femme aux long cheveux et amoureuse de l’alcool, une sorcière nommée Yûka fort gentille venait pour voir comment se déroulait nos entraînements.
A la mort de Katsumi, celle ci me contacta par un moyen qui me reste encore inconnu, me demandant de venir lui tenir compagnie dans le pensionnat. Naturellement la chose ne fut pas aisée car les gardiens avaient resserré les accès au pensionnat ; et ayant le monopole de l’infirmerie ils ne voyaient aucune raison de faire venir une nouvelle infirmière… Jusqu’à ce qu’une épidémie éclata parmi les « mutants ». L’infirmière qui s’y trouvait, étant surchargée de travail, demanda alors de faire venir une aide, je m’y présenta.
L’épidémie, je ne vous le cache pas, n’était pas mortelle et était déclenchée par notre chère éducatrice aveugle qui demanda en contre partie mon œil gauche. Pour en ajouter à cette vision pathétique, la face horizontale de mes yeux furent brûlés comme un bandeau recouvrant mon visage. Cette semi cécité m’avantagea comme je l’espérais ; comment une « aveugle » pourrait-elle nuire au pensionnat ? Après leur avoir montré que je voyais presque parfaitement rien qu’avec un œil, j’y suis entrée obéissant au doigt et à l’œil à Clara me demandant sans cesse si Katsumi lui portait confiance ou non.
Naturellement je dois à présent faire extrêmement attention à ce que je fais, pour ne pas éveiller l’attention autour de moi, mais j’y arrive plutôt bien. Encore heureux.

Caractère :
En réalité je suis de caractère plutôt impulsive mais je me force à rester calme en apparence. Devant jouer un double rôle je me force tant bien que mal à rester calme, passive, sans expressions et je m’efforce de donner un air neutre aux mutants ; mais gardant un certain amour à soigner les personnes.
Intérieurement je suis pleine d’énergie, impulsive, réagissant au quart de tour à n’importe quelle question, réflexion, ou même geste des personnes autour de moi. Intérieurement je me répète pourquoi je suis la, et que je ne dois absolument pas lâcher l’affaire sous peine de mourir, mais en plus de causer peut être la mort de personnes autour de moi.
Bien que je sois passive, n’allez pas croire que je n’ai pas un fort caractère. Intérieurement comme extérieurement je ne me laisse pas faire. J’obéis, certes, mais je ne me laisse pas faire face à une chose injuste. Je ne supporte pas qu’on dispute, insulte, humilie quelqu’un pour le simple plaisir de le voir souffrir ; encore moins s’il on en vient aux gestes.
Katsumi a plus ou moins déteint sur moi dans le sens où je ne sais pas garder ma langue dans la poche… La plus part du temps je peux aborder dans une situation tendue un sourire en coin, provocateur, à faire sortir des personnes de leur gons.

Goûts :
Comme je vous l’ai dis, je ne supporte pas l’injustice, mais en plus j’ai mis l’ancien éducateur traître du pensionnat en haut de a liste des personnes que j’aimerais voir disparaître. Et ceci par moi. Ensuite, viennent les gardiens que j’aimerais voir disparaître totalement… Non forcément mourir, mais au moins partir ce qui serait suffisant. Je n’aime pas forcément le sang, et voir les personnes souffrir, sauf peut être les personnes tuant d’autres qui me sont proches.
En revanche j’aime beaucoup de choses… Ce que j’adore particulièrement est de garder les stylos entre les dents, jusqu’à leur épuisement… Ce qui arrive généralement très rapidement.

Apparence physique :
Vous comprendrez que par les brûlures sur mon visage, et prenant un peu soin de mon image je porte des lunettes masquant ces brûlures ;celles ci ne m’empêchent pas de lire, mais me donne un drôle d’air très sérieux et mystérieux…
Pour en ajouter au fait que je ne vois pas grand chose, je ne me sépare jamais d’une canne noire ornée d’une tête d’aigle en grande ironie avec moi même…
En dehors de ça, je suis plutôt grande, mince, avec de long cheveux noir entourant la plupart du temps mon visage. Au contraire de Katsumi qui était habillée d’une tenue décontractée, je me suis habituée à porter des vêtements plus classiques, en ajoutant à mon état d’esprit que je présente comme stable. Rien de plus qu’un pantalon noir - avec parfois de grandes bottes montant jusqu’aux genoux - ; une chemise noir et un haut rouge.
Sans ça, il ne faut pas oublier le tatouage situé sur le côté gauche de mon dos ; et j’espère bien que cela ne se verra pas.

Clan :Infirmière, c’est un clan ? XD

Comment trouvez vous ce forum ?Nul… c’est pour ça que je viens le pourrir XD
Code ? Chuck Norris. What else ?
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/06/2009 16:09:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/06/2009 20:59:52    Sujet du message: Sponk Sponti Répondre en citant

Eeeeet je te valide, HA HA HA !

Très heureuse que tu es enfin présenté Sponk ^^
(peut être parce que Wilhelmine doit aller à l'infirmerie xD ?)

Allez.. Je te souhaite même un bon jeu, bwahahah !
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 19:43:47    Sujet du message: Sponk Sponti

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Hors-Jeu -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com