Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tuer le temps.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> La bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rena


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 17
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 26/04/2009 21:36:17    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Rena parcourait les rayons de la bibliothèque en effleurant de l'index chaque ouvrage un par un. Elle opta pour un livre (à l'air passionant... Rien que le titre lui donnait envie de dormir) intitulé: "Le philosophie de la vie selon Weru Saltaupe". Elle le saisit et alla s'assoir sur un fauteuil dans un coin puis elle commença à se laisser porter par le flot de mots d'une incroyable complexité (qu'en tant que littéraire avertie, elle parvenait à comprendre) et de phrases dont le sens lui échappait parfois. Le sujet, comme elle l'avait prédit, était inintéressant au possible: il s'agissait de la vie du philosophe méconnu (ce qui était une chose très bien selon la jeune fille), mais Rena avait la manie de lire tout ce qui lui tombait sous la main. De plus, l'ambiance de la bibliothèque lui plaisait: il régnait ici un calme et une tranquilité qui convenait très bien à la jeune fille solitaire et associable. Elle sentit Riku glisser de son poignet à son épaule et frissona de plaisir en laissant échapper un sourire, chose très rare chez Rena. Elle ferma le livre et les yeux en s'amusant mentalement avec Riku à courir sur son corps. Pour une fois, elle se sentait bien et arrivait à oublier tout ce qui la tourmentait depuis la perte de ses parents lorsqu'elle avait quatre ans jusqu'à l'angoisse de ne plus jamais revoir son cousin Shino. À mi-chemin entre son bras et son épaule, elle sentit Riku frissoner et aller vivement se cacher sur son ventre. C'était le signe que quelqu'un approchait. Le sourire de Rena s'effaça subitement et elle laissa échapper un grognement, sans daigner ouvrir les yeux.
_________________

"Blood... It has a very beautiful colour. And a very good taste too."
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/04/2009 21:36:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 29/04/2009 21:33:05    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Depuis l’arrivée des gardiens la plupart des cours, notamment ceux concernant les éléments, avaient disparu pour laisser place à un ennuis indomptables pour les élèves. Ils s’étonnaient à systématiquement devoir réprimer les élèves, de les renvoyer dans leur chambres, qu’ils soient la, toujours à les provoquer… mais s’ils n’avaient pas supprimés leurs heures de cours, ils seraient plus tranquilles, mais non, ils avaient peur que de simples élèves, mineurs, les attaquent… Pourtant, ce pensionnat était fait justement pour le contraire, pour que les éléments cohabitent et que les élèves comprennent qu’un tel clan n’était pas spécifiquement mauvais par rapport à un autre… Pour une dispute, il faut toujours deux personnes.
Mais non, certains n’avaient pas cette vision des choses. On pouvait s’estimer heureux que les professeurs soient spécialisés dans certains domaines d’éducation générale et que les élèves puissent suivre quelques cours plus ou moins corrects et que l’éducatrice ait trouvé un moyen pour qu’ils puisse également suivre –clandestinement- des cours sur les éléments.

Bref, tout ça pour dire que Chunyan, petite adolescente albinos au caractère de cochon, débarqua dans la bibliothèque armée d’un énorme bouquin sur l’histoire de l’île. Bien que cette histoire soit « son histoire », qu’elle explique l’arrivée des « mutants », cela ne la passionnait absolument. A croire qu’elle était allergique à l’histoire. L’albinos donna sa carte à la bibliothécaire qui ne daigna même pas lui sourire et alla s’asseoir à une table en insultant et critiquant les gardiens – chose habituelle. A vrai dire, il n’y avait pas grand monde dans la bibliothèque : deux gardiens, deux trois élèves qui parlaient au fond et une adolescente d’à peu prêt son âge, voire plus jeune, qui était tranquillement assise à une table en train de lire un livre philosophique probablement inintéressant. L’albinos commença à bouquiner son livre quand, submergée par une multitude de dates et de phrases et phases historiques incompréhensibles, elle releva la tête pour voir l’adolescente faire le genre de choses interdites dans l’enceinte du pensionnat. Ou sinon dans un lieu où l’on était sûr de ne pas être observé : un dragon, visiblement tatoué sur son bras avait fini par bouger et s’articuler pour disparaître. Tout d’abord, Chunyan cru qu’elle avait rêvé, mais lorsqu’elle vit un sourire apparaître au coin de ses lèvres, l’albinos paniqua et regard autour d’elle. Les gardiens n’avaient visiblement rien vu et semblaient plus occupé à regarder leurs armes ou engin électroniques qu’à observer les élèves et surveiller la bibliothèque.

Il fallait avouer que l’adolescente était du genre à paniquer pour un oui ou pour un non, mais la, cela allait trop loin : deux de ses amis étaient mort en ayant un tel tatouage sur le corps et en les ayant fait apparaître, et elle ne refusait catégoriquement que d’autres personnes disparaissent de la même manière. Une manière horrible et inhumaine. Aussi, Chunyan se leva et se hissa le plus discrètement à la table de l’adolescente qui semblait vouloir ne pas faire attention à elle. Sans s’inquiéter de la réaction de la fille du feu – si elle ne se trompait pas, l’albinos posa main sur son bras pour qu’elle réagisse.

- Ne refais plus jamais ça en présence des gardiens – elle les regarda discrètement –, tu pourrais fortement le regretter.

Chunyan se rendit enfin compte de ce qu’elle venait de faire et retira prestement sa main avant de baisser la tête vers son livre qu’elle avait emmené avec elle. Ce livre n'était décidément pas intéressant mais était devenu la raison pour laquelle elle n'abandonnerait pas son envie de quitter ce pensionnat. Ce patrimoine historique était la raison pour laquelle elle voudrait sortir et être libre. Ses ancêtres n'avaient pas fait tout ce chemin pour qu'elle reste éternellement dans ce pensionnat lugubre, sale et poussiéreux et pour qu'elle soit gouvernée par des personnes aussi puériles et stupides. A croire que les adultes n'étaient pas systématiquement justes et intelligents.

- Pardonnes moi, mais il y a assez eu de morts comme ça chuchota-t-elle.

L'adolescente n'en pouvait plus, combien de temps cela allait-il encore durer ? Quand seraient-il enfin libre et user de leur pouvoir librement, ne plus avoir peur d'être systématiquement épié et avoir peur de mourir ? Il était possible qu'ils soient à jamais traumatisés et poursuivis par des souvenirs horribles mais, peut être qu'un jour, ils seraient libre ? Ils verraient ça.

_________________
Revenir en haut
Rena


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 17
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 01/05/2009 12:31:31    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Rena regarda de manière à la fois agressive et étonnée l'étrange jeune fille qui lui faisait face. Yeux rouges, cheveux blancs... Cela rappelait à Rena un souvenir qu'elle avait en quelque sorte scellé... Elle secoua la tête pour chasser lesi dées qui germaient dans sa tête et reposer ses yeux sur la nouvelle venue. Elle lui répliqua d'un ton sec:

-Merci pour tes avertissements, mais je sais les risques que j'encoure. Ne t'en fais pas, je ne suis pas aussi idiote que ça pour me faire prendre.

Elle marqua une pause. Rena nota le gros livre d'histoire que tenait l'inconnue. Elle reporta son attention sur la conversation qu'elle avait hâte de terminer. Elle réfléchit à ce qu'elle allait dire ensuite et jugea meilleur de se replonger dans son livre après avoir adressé un faux sourire à la jeune fille. Riku s'était réfugié sur son ventre et tremblait. Rena savait que la fille aux cheveux blancs avait raison, pourtant elle ne pouvait se résoudre à "ranger" Riku: il faisait partie intégrante de son quotidien, il était le seul ami qu'elle avait jamais eu et qu'elle n'avait jamais eu envie d'avoir.
_________________

"Blood... It has a very beautiful colour. And a very good taste too."
Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 01/05/2009 13:47:20    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Comme Chunyan s’en doutait, la fille du feu prit très mal son arrivée et ses conseils, mais ce n’est pas ce qui allait l’arrêter. Non seulement elle se mettait en danger, mais elle mettait tout le reste du pensionnat car si jamais les gardiens apprenaient que tout les élèves du feu ou du moins beaucoup avaient des tatouages « vivants », ce serait la fin de leurs clan car ils les extermineraient pour « protection ». Oui… Ils se protégeait et « protégeaient les mutants d’eux mêmes »… Peut être devraient ils également se protéger d’eux même, histoire de remettre les pendules à l’heure.

- Ce n’est pas une question d’idiotie mais de solidarité. Si quelqu’un fait une bêtise, on plonge tous, ou presque.

L’albinos disait vrai. Son visage s’obscurci, ceci accentué par le faux sourire de son interlocutrice. Cela faisait maintenant un mois qu’elle avait essayé de secourir sa sœur et que l’infirmière – si on peut l’appeler comme ça – était morte par sa faute, pour la sauver avec d’autres professeurs. Cela faisait maintenant un mois qu’elle essayait vainement d’oublier cette triste histoire, qui s’était transformée en bain de sang.
L’adolescente regarda le bras de la file du feu : le « tatouage » avait disparu et semblait pouvoir bouger sur le corps de la personne. Elle ignorait cette faculté des personnes du feu.

- Si ton « tatouage » (elle fait les guillemets avec les doigts) peux bouger, je te conseille qu’il reste caché. Peu de personnes ont la chance que tu as, profites en.

Que pouvait-elle dire d’autre ? Elle semblait vouloir que cette discussion s’arrête au plus vite, mais Chunyan voulait un peu plus parler. Malgré le fait qu’elle ai une peur bleue du feu, l’adolescente voulait sympathiser « comme au bon vieux temps » où elle parlait aux personnes, parfois même aux cas les plus désespérés.
Elle reporta rapidement son attention sur son livre qui s’était ouvert sur une page très intéressante, enfin entièrement en accord avec elle : une femme nue le bas du corps dans l’arbre. Elle tendait ses bras vers le haut de l’arbre et ses bras semblaient fait corps avec les branches et les feuilles. L’arbre étendait profondément ses racines dans la terre et les branches vers le haut et au bout de chacune de chacune des plus grosses était représenté un élément. Tout les éléments étaient liés par cet arbre et ne faisaient finalement qu’un, et Chunyan aimerait que tous comprennent ceci une bonne fois pour toute.

_________________
Revenir en haut
Rena


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 17
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 01/05/2009 19:46:11    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Rena sentit une certaine mélancolie dans l'air de la fille qui lui faisait face. Pour la première fois depuis toujours, l'envie lui prenait de se lier avec une personne... En fait c'était juste par pure curiosité. Pas question d'avoir de réels sentiments.
-Ne t'en fais pas, je suis prudente. Il ne se promène à des endroits visibles qu'à de rares occasions comme celle-ci. Et puis, gardien ou pas, il n'est pas né celui qui nous battra!
Elle rit pour mettre la jeune fille en confiance.
-Rena Hibiki du clan du feu, dit-elle en tendant la main.
Au diable toute sa haine envers les autres clans. Cette jeune fille cachait un lourd passé... Que Rena avait envie "d'explorer". C'était l'un des talents de Rena: changer de personnalité pour amadouer les gens dont elle avait "besoin". Non, elle n'avait pas besoin d'une amie... Par curiosité, simplement par curiosité...
_________________

"Blood... It has a very beautiful colour. And a very good taste too."
Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 01/05/2009 20:58:19    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

En plus d’être de nature curieuse, Chunyan est très analytique et se rend facilement compte à qui elle a à faire et la fille du feu semblait être bien trop sûre d’elle. Elle aussi avait été sûre d’elle, mais maintenant… Maintenant elle n’osait plus utiliser son pouvoir de peur de blesser quelqu’un ou de faire une grosse catastrophe : elle en serait bien capable, c’était déjà arrivé.
Mais peu importe, elle n’était pas la pour sermonner ou quoi que ce soit d’autre, aussi se mit elle à sourire et suivit un peu le rire de l’adolescente.

- Comme tu veux. J’espère seulement que je n’apprendrais pas dans quelques temps qu’une nouvelle élève a disparu… Surtout maintenant que je sais un peu qui tu es.

En soit, Chunyan ne savait rien d’elle, sauf peut être qu’elle était du feu, qu’elle semblait avoir un caractère dure et qu’elle se surestimait. Elle semblait avoir un bon lien avec son tatouage et qu’elle se nommait Rena Hibiki. Ce nom ne venait pas d’ici à priori, mais il fallait avouer qu’il y avait tellement de personnes de nationalités différentes sur cette île qu’on ne savait plus qui venait d’où. Elle, même… on lui avait dit qu’elle avait un nom japonais ou chinois, des pays dont elle ne savait rien et ne connaissait par conséquent pas.
L’albinos regarda sa main et la serra.

- Chunyan Maruyama, du clan de la Terre.

Visiblement elle ne devait pas être si horrible que ça cette adolescente.
Il était vrai que Chunyan avait un physique assez atypique et qu’on était généralement étonné de voir qu’elle était de la terre, car bien au contraire, on dirait plus qu’elle bien de l’eau ou de l’air malgré ses yeux rouges. Sa peau blanche trompait. Finalement l’albinos jeta un regard vers les gardiens et pu constater qu’ils les observaient, aussi baissa-t-elle sa tête vers le livre et fit mine de le lire et d’en être intéressée – chose totalement fausse, naturellement.

- On a pas de chance avec eux. Murmura-t-elle.

_________________
Revenir en haut
Rena


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 17
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 02/05/2009 12:45:30    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Rena prit un air soumi. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait que sa curiosité allait lui attirer des ennuis... Enfin pour le moment, elle s'amusait et c'était le but recherché.
-Oui... Enfin ils ne me font pas peur. Tant qu'ils ne me causent pas de problèmes, je fais comme s'ils n'étaient pas là. Je sais qu'un jour, tout ça sera fini et qu'on pourra enfin sortir d'ici, faut juste prendre notre mal en patience. Apparemment (elle baissa la voix) une sorte de résistance est organisée, non?
Elle observa les gardiens du coin de l'oeil. Ils ressemblaient à des hommes tout à fait ordinaires comme ça. Non, en fait, l'expression haineuse de leurs yeux trahissaient une inhumanité sans pareille. Rena n'avait jamais pris le temps de vraiment les observer: comme elle l'avait dit à Chunyan, elle les ignorait.
-Allons discuter de tout ça ailleurs. J'ai peur qu'ils nous entendent.
_________________

"Blood... It has a very beautiful colour. And a very good taste too."
Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 02/05/2009 22:31:05    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Chunyan releva les yeux pour voir que les gardiens les regardaient avec un peu plus d’insistance qu’il y a quelques minutes, aussi accepta-t-elle la proposition de Rena pour sortir de la bibliothèque, car, rester dans la même pièce que les gardiens et parler de ce genre de choses n’était pas vraiment une judicieuse idée.
L’albinos sourit et finalement se leva pour aller poser son livre tout en faisant attention que Rena se soit levée, et quitta la bibliothèque en compagnie de la fille du feu. Dans le hall du pensionnat, celui-ci surveillé par les gardiens, Chunyan se rappela qu’elle avait déjà vu le nom de Rena quelque part : sur la porte de son appartement. Les gardiens avaient pour habitude de changer régulièrement les personnes des appartements de cette manière aucun « clan » ou « bande » ne pouvait se former ce qui empêchait par la même occasion une sorte de formation de résistance. De plus, les élèves avaient alors le sentiment de ne pas se sentir « fixe » et donc d’être systématiquement en mouvement, de ne pas pouvoir se poser et de toujours avoir un endroit nouveau comme les nomades, mode de vie que tous ne peuvent pas toujours apprécier.
L’adolescente tira Rena vers les étages tout en parlant avec elle de choses et d’autres feignant le fait qu’elles se connaissaient de puis bien longtemps. Connaissant le pensionnat – presque – par cœur le pensionnat et pouvait passer d’un endroit à un autre et, notamment, par des « passages-secrets ». Aussi, au bout de quelques portes cachées elles arrivèrent dans leur appartement, et d’ailleurs dans sa chambre.

- Au font j’aimerais pouvoir les oublier… Mais c’est impossible. Ils sont toujours là, toujours à rire et à sourire d’un air méprisable. A nous regarder comme si nous n’étions rien voir moins que rien…

Accessoirement elle ne disait pas qu’elle ne pouvait pas les ignorer car ils détenaient sa sœur et qu’ils ne manquaient généralement pas une occasion pour le lui faire savoir – du moins ceux qui le savaient.
Remarque, sans ça, elle se préoccupait jours et nuit du sort de sa sœur et se demandait sans cesse ce qu’elle allait devenir… L’avantage d’être reliée à elle, est que si Chunyan était toujours vivante, indemne et en un seul morceau, sa sœur l’était aussi.
Une résistance ? L’albinos regarda autour d’elle.

- Oui, il y a une petite résistance. Enfin si on peux appeler ça comme ça. Si tu veux, les personnes qui sont contre la présence des gardiens et qui se disent qu’ils ne partiront pas si on ne les aide pas un peu, leur font vivre les pires journées de travails qu’ils ont… Tout les moyens sont possibles tant qu’on ne se fait pas prendre.

Au font c’était un peu gamin mais ça leur faisait passer le temps et pour certains, comme Chunyan, ça les amusaient – chose assez rare.

_________________
Revenir en haut
Rena


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 17
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 03/05/2009 12:40:31    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Rena hocha la tête. Elle posa sa tête sur sa main comme elle avait l'habitude de faire lorsqu'elle réfléchissait.

-Si je comprends bien, il y a plusieurs mouvements de résistance qui se forment chacun dans leur coin mais pas un grand groupe...?

Une idée germa dans la tête de Rena. Monter sa propre résistance pour rallier tous les autres mouvements au sien, comme ça, ils pourraient en finir avec les gardiens si tout le monde s'y mettait!...
Rena se rendit compte qu'au fil de la conversation avec Chunyan, sa vision des choses sur les gardiens avait changé. Maintenant, encore plus que son "vrai" but, c'était exterminer les gardiens qui comptait pour elle. Finalement, c'était Rena qui se faisait manipuler! Bah, après tout, il fallait en passer par l'élimination des gardiens si elle voulait réaliser son rêve donc après tout, tant mieux si elle était plus motivée pour ça.

_________________

"Blood... It has a very beautiful colour. And a very good taste too."
Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 03/05/2009 14:30:06    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

L’adolescente la regarda un moment puis s’assit sur son lit et pencha sa tête sur le côté, chose qui la rendait beaucoup plus jeune que normal. Chunyan n’arrivait pas vraiment à savoir la raison pour laquelle Rena lui posait cette question, avait-elle dit que les personnes étaient séparés et formaient différents groupes ? Peut être… Elle sourit.

- Hum non. En fait, on ne peux pas vraiment dire qu’il y a un groupe unique ou autre. On agit individuellement pour une cause commune, mais de la à ce qu’on puisse dire qu’on forme un groupe avec une organisation et autre, non je ne pense pas.

Elle réfléchit un moment et se demanda ce qu’il se passerait plus tard, s’ils arriveraient un jour à sortir de cet endroit plus qu’horrible : cela faisait quand même deux ans qu’elle était la ! Deux longues et interminables années mais qui, mine de rien, lui avaient été bénéfiques : elle provoquait moins de catastrophes « naturelles » et contrôlait nettement mieux son élément. Remarque, elle le contrôlait tellement qu’elle ne l’utilisait jamais de peur de faire une grosse, très grosse, bêtise. Faire effondrer le pensionnat, par exemple. *

- Au fond je pense qu’on arrivera à sortir d’ici, un jour et que ce jour la, toutes les personnes désirant qu’ils partent se seront ralliées, mais et qu’on ai maintenant une organisation ? Non. Les gardiens pourraient en être au courant et ce serait la fin… Individuel on est moins touchable que dans un groupe.

Enfin, ça, naturellement, c’était l’avis de Chunyan. Avis que tous ne partageaient pas, mais elle espérait que personne ne se feraient prendre, assez de sang avait coulé, de sang d’adolescents. Elle estimait que la pire des choses était que le sang d’innocent, d’enfants telle qu’elle, coule pour d’idées stupides. Elle ne voulait pas non plus saigner les gardiens, elle n’en serait pas capable ,et idéalement, ce n’était pas correct, mais il ne fallait pas croire que l’albinos était « gentille » et « douce » car sous ce corps d’adolescente fragile se cachait une personne au caractère rebelle.

_________________
Revenir en haut
Rena


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 17
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/05/2009 20:30:36    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Rena sourit (décidément, c'était la journée des sourires ou quoi?) en retour à Chunyan. Elle avait compris.

-Donc en fait, il y a un groupe mais il est pas officiel... Oui je vois.

Elle se leva et alla se placer devant l'unique fenêtre de la pièce et posa ses doigts sur le carreau. Le ciel était gris, presque noir et Rena espérait qu'il n'allait pas y avoir d'orage car cela les orages lui rappelaient toujours ce mauvais souvenir... Un véritable traumatisme pour la jeune fille aux cheveux noirs. Lorsque le grondement sourd d'un orage se faisait entendre, Rena repensait à ce souvenir et était souvent prise de "crises de folie" où elle racontait un peu n'importe quoi et n'était plus vriament elle-même. Pas question que Chunyan ne la voit comme ça! Pourtant, elle n'avait pas envie d'aller se cacher...

-Et toi, tu participes à tout ça?
_________________

"Blood... It has a very beautiful colour. And a very good taste too."
Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 09/05/2009 14:04:51    Sujet du message: Tuer le temps. Répondre en citant

Oui on pouvait dire ça comme ça, il y avait plusieurs petits groupes qui pouvaient en former un grand, un gigantesque groupe de résistance non officielle. Certes, les gardiens considéraient chaque petit groupe de trois quatre personnes, discutant bien sagement, comme une menace perpétuelle et pouvant créer de véritables problèmes au sein du pensionnat et ils avaient trouvé le moyen de les « séparés » : la peur. Ce qui est bien, avec la peur, lorsqu’on sait la manier, on peut tout faire avec une personne. L’ennuis, c’est que pour les élèves, c’était la pire chose et le pire cauchemar réel qu’ils vivaient de leur existence. Les gardiens avaient trouvé comme magnifique petite torture de leur annoncer qu’ils avaient fait une recherche – via les dossiers – sur leurs parents et que chaque parent (englobant les proches) ayant des pouvoirs, seraient soit arrêté soit exécutés. Allez savoir pourquoi ils faisaient ça, mais c’était horrible. Par chance, la plupart des enfants ici étaient soit orphelins soit avaient des parents n’ayant pas de pouvoirs, mais Chunyan, elle, craignait la disparition de sa mère… Elle la savait capable de se défendre, mais tout de même.
Ou sinon tout ça était du bluff.

- Moi ? Bien sûr que j’y participe. Je ne supporte pas être enfermée et qui plus est loin de son élément.

Il fallait avouer que la captivité était douloureuse pour toutes les personnes, mais bien plus pour les enfants de la Terre car ils ne pouvaient toucher directement à leur élément, chose horrible. On disait qu’une personne étant retenue trop longtemps et trop loin de son élément devenait fou, Chunyan le comprenait tout à fait. Comment réagirait Rena si elle on lui retirait son tatouage ? Elle en mourrait probablement de désespoir. C’est ce qui était arrivé aux autres enfants du feu, mais eux n’étaient pas mort de désespoir… Ils étaient mort tout court.
Horreur ? Non cela frôlait la stupidité humaine.

- Et toi ? Dans quel camp es-tu ?

L’albinos s’attendait à ce qu’elle dise qu’elle en faisait partie, vue son intérêt particulier à ce qu’elle disait. Mais elle n’avait pas de préjugé et ne jugeait pas les personnes tout simplement parce qu’ils étaient « de l’autre camp ». Ce serait stupide.

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 19:43:34    Sujet du message: Tuer le temps.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> La bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com