Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Niark, vous ne nous attraperez jamais !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> La Ville ! -> Les magasins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Huro - Yûka - Vlad
Les gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2007
Messages: 777
Point(s): 784
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 11/11/2008 22:18:11    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro "galopait" dans les ruelles, tout à fait à l'aise. Il traînait derrière lui la pauvre Anaisu, obligée de suivre un fou pour rentrer au pensionnat. Et ils étaient obligés de passer par des endroits franchement louches pour rentrer, s'ils voulaient éviter les Gardiens. On voyait déjà assez leurs sales têtes au pensionnat, alors il était hors de question de les supporter aussi dans leurs rares moments de..."liberté". Pour un peu, Huro se serait mit à chanter à tue tête des chansons de voleurs, pas toujours très saines pour un gamin de son âge... Il se contenta d'en siffler l'air, joyeusement. Ils arrivèrent à un embranchement et en face d'eux se déroulait une des rues principales de la ville. Le problème était qu'elle était généralement bondée de Gardiens, qui menaient leurs petites vies ou bien qui prenait en chasse des élèves.
Huro s'arrêta donc et se tourna vers Anaisu pour lui donner quelques "instructions" :
- On va traverser pour arriver à la ruelle d'en face. Pour pas attirer l'attention, faut avoir l'air naturel ! Dès qu'on sera hors de vue, dans la ruelle, il vaudra mieux se remettre à courir.
Huro enleva son chapeau et le glissa sous son bras. Il était un peu trop facilement repérable... Et comme à chaque fois qu'il venait en ville, il avait pris soin de prendre une veste à capuche. Ses cheveux blancs, tout comme son chapeau, était trop visibles... Il eut un large sourire d'encouragement pour Anaisu, lui assurant que ce serait facile. Ce n'était pas la première fois que Huro le faisait. Au pire, s'ils se faisaient chopper, ils pourraient toujours semer les Gardiens... Pour le moment, ils ne connaissaient pas encore assez la ville pour pouvoir connaître toutes les petites ruelles. Il eut un petit rire débile, et s'engagea dans la rue.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/11/2008 22:18:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/11/2008 14:32:40    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Soudain, Huro fut repoussé de la ruelle et revint en titubant en tout sens en marche arrière avant de tomber sur les fesses aux pieds de Anaisu. Les bottes apparurent, un long manteau grisâtre prit place dans la lumière et des gants dégagaient une légère lumière couleur chair. Une note métallique retentit dans l'air séchement, puis une flamme apparut dans la main la plus éloigné qui était dans le noir et leva cette flamme vers un visage. Ce visage était comme gravé dans la roche, inexpressif et... Et ses yeux d'un vert acier qui renvoyait la flamme comme un miroir terne toisait les deux élèves avec froideur. La flamme disparut dans la fermeture du briquet métallique et laissa un point lumineux rougeâtre et une odeur de nicotine apparut dans l'air.
Rongar, Commandant en chef des gardiens, fit un pas pour ne laisser que la moitié de son visage dans la lumière ce qui le rendait plus sinistre que d'ordinaire.

_________________


Revenir en haut
Giyoomu - Anaisu


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 22
Point(s): 22
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 17:44:48    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Anaisu regarda cet homme avec de grands yeux inquiets, avant de baisser la tête vers Huro. Huro lui avait assuré qu'il n'y aurait aucun problème à passer cette ruelle, du moment où ils restaient discrets... Alors que se passait-il ? Qui était cet individu, et quelle était cette mise en scène ?! Est-ce qu'elle devait tout simplement s'enfuir, ou rester là, bêtement, à essayer de comprendre ce qui se passait ?! Anaisu fronça le nez et se redressa pour se donner un air sévère, mais voyant que cela n'avait aucun effet, se relâcha en poussant un long soupir. Cette situation lui pesait, elle attendait une réaction de Huro, ou de cet homme qui venait de débarquer sans crier gare, c'est vrai quoi, elle était nouvelle, et elle ne connaissait personne, encore moins cette ruelle, et comment rentrer au pensionnat... Alors qu'est-ce qu'elle pouvait faire ? Peut-être pousser un cri ? Oui, tiens, un cri c'est une idée, un cri monstrueux ? Un cri aigu ? Un cri d'effroi ? Ou un grognement ? Anaisu était tellement dans ses pensées qu'elle poussa un grognement de caniche affamé sans crier gare avant de se plaquer une main sur la bouche et de s'enfoncer son chapeau sur la tête.
_________________
Why so serious ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Huro - Yûka - Vlad
Les gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2007
Messages: 777
Point(s): 784
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 16/11/2008 18:01:33    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro ne comprenait pas la présence de Rongar... Ils n'étaient même pas en effraction. Ils voulaient juste évités d'être suivis par des Gardiens indésirables, histoire d'être un peu tranquilles, mais ils ne comptaient pas du tout s'enfuir de la ville ! Comme s'ils avaient une chance d'y arriver, d'ailleurs... Alors, que fichai donc cet ignoble individu ici ? Et même, comment les avaient ils vus ? Même si ses cheveux blancs étaient voyants, ils étaient dans la pénombre de la ruelle, bien cachés... Il haussa un sourcil puis décida de faire comme s'il s'agissait de n'importe quel gardien. Il était de hors de question de faire comme s'ils avaient en face de lui un monstre ignoble sans coeur ni aucune pitié : Rongar en éprouverait peut être une quelconque fierté ou satisfaction. Le jeune albinos se releva et adressa un sourire éclatant à Rongar, comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde :
- Oui ? On joue à cache-cache... Tu veux jouer ^^ ? Je suis sur qu'il se cache une âme d'enfant derrière cette carapace de brutalité...
Le petit albinos renifla soudain l'air avec un dégoût prononcé. En tant que membre honorable du clan de l'air, il ne supportait pas que ce dernier fut polluer par une quelconque senteur de nicotine toxique. Il soupira d'un air désolé, avec la même tête que la mère venant de voir son tout jeune enfant faire quelque chose de pas très bien. Puis il s'approcha de Rongar, mourant d'envie de lui arracher sa cigarette et de l'écraser par terre :
- Voyons... Vous savez bien que fumer, ce n'est pas bon pour la santé !
Il s'évanta à l'aide de sa main. Il aurait bien utilisés ses pouvoirs, mais il en avait déjà fait un peu trop. Il sursauta lorsqu'Anaisu émit son petit cri bizarre puis, sans raisons apparentes, il éclata de rire et manqua même de retomber par terre.
_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 21:33:58    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Rongar posa son regard sur les deux élèves avec une froideur à peine dissimulé. Soudain, Numéro 7, l'originale, apparut derrière Anaisu tel une ombre silencieuse.
La jumelle conforme de Chunyan apparut juste derrière Rongar. Celle-ci vit Huro et Anaisu en étant surprise et allant s'accrocher au pan du manteau de Rongar en restant craintive.
Rongar se tourna tout en jettant son mégot avant de se pencher et de prendre la petite dans ses bras et de bousculer Huro dans un pas rapide et se dirigea dans la rue en abandonnant les deux élèves à eux seuls.
Numéro 7 les surveilla attentivement le temps que Rongar remonte la rue et disparaisse dans l'angle d'une autre rue pour bondir sur le mur et disparut en arrivant dans les hauteurs des toits.

Les deux élèves étaient maintenant seul dans la rue

_________________


Revenir en haut
Giyoomu - Anaisu


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 22
Point(s): 22
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 21:41:50    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Anaisu resta là, bouche bée, à fixer droit devant elle, où l'individu c'était trouvé un instant auparavant. Quel avait été l'intérêt de faire irruption comme ça pour repartir aussitôt ? Et puis sans se présenter en plus...

- Qui était-ce ? demanda-t-elle à Huro, les yeux écarquillés.

Elle perdit son chapeau et se baissa pour le ramasser avant de se l'enfoncer sur la tête et de réajuster le médiator qu'elle portait au pouce droit. Elle épousseta sa veste, vérifia que le couteau était bien dans sa poche en attendant une réponse de Huro. Elle se passa une main dans les cheveux et s'étira avant de bâiller bruyamment et de s'étouffer. Elle toussa en se frappant la poitrine avant de se redresser vivement en grimaçant.

- On peut rentrer au pensionnat maintenant ?? demanda-t-elle avec une voix suraigüe avant de tousser de nouveau, je crois que j'ai gobé une mouche...
_________________
Why so serious ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 22:17:05    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro fit un petit bond de côté lorsque Rongar le bouscula et il s'écria :
- Hey mais ! Pourriez dire pardon, grossier personnage !
Il s'épousseta rapidement et arrangea sa cravate blanche. Il lâcha un chapelet de juron à flinguer le pape, puis il se tourna vers Anaisu. L'incident était, pour lui, déjà oublié. Il n'attachait guère d'importance aux Gardiens de toute manière... Ils finiraient bien pas partir, pour peu qu'on les aide un peu. Il grimaça à la question d'Anaisu puis répondit :
- c'est, je crois, le chef des Gardiens. C'était notre ancien surveillant, mais il s'est révélé être un sale traître. Il est très dangereux, ni notre ancienne surveillante ni l'infirmère, qui a de grands pouvoirs, n'arrivent à le battre.
Il resta un instant silencieux, méditant sur la traîtrise de Rongar et tout un tas de choses importantes, comme par exemple le dosage en sel de sa prochaine recette. Puis il reprit son large sourire joyeux. Maintenant que le grand méchant loup était parti, ce serait sans doute plus facile de passer dans la rue sans se faire voir. En tout cas, ils avaient évité un grand danger ! D'ailleurs, il ajouta :
- évite le autant que tu peux, ce serait mieux. Perso, c'est la première fois que je le vois !
Il eut un éclat de rire, comme si on venait de lui dire la blague a plus mortellement drôle du monde (que faut il faire pour noyer une blonde ? Mettre un miroir au fond de la piscine). Puis il haussa un sourcil lorsqu'elle commença à s'étouffer, et il tapota le dos en douceur. Puis il l'observa avec de grands yeux curieux :
- ça a quel goût, une mouche ?
Puis il se ressaisit :
- Oui, oui, on y va ! Si tu veux, je te fais à manger, pour faire passer le goût de la mouche ^^ !
_________________
Revenir en haut
Giyoomu - Anaisu


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 22
Point(s): 22
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 23:01:02    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Giyoomu s'était décidé à sortir du pensionnat et marchait, scrutant tout ce qui bougeait avec un regard menaçant. Il fallait qu'il retourne à l'Église chercher ce satané couteau... Il entendit sur son passage des extraits de conversations, des grognements, des rires, des bruits de verres cassés, tout cela dans l'obscurité. En sortant presque de la ruelle, il entendit des rires, des voix qui lui étaient étrangement familiers. Il tendit l'oreille et finit par lever brusquement le nez et plisser les yeux. Il se stoppa net, à quelques pas de Huro et Anaisu qui avançaient vers lui sans le voir.

- Une mouche, ça n'a rien de... Commença Anaisu avec de grands gestes avant que son sourire ne s'efface progressivement en voyant cette silhouette si près d'eux, Giyoomu...

Giyoomu sortit complètement de l'obscurité et passa son chemin en veillant à ne pas croiser le regard d'Anaisu.

- Où est-ce que tu vas ? demanda-t-elle stupidement et stupéfaite que Giyoomu les ignore comme ça.

Giyoomu sursauta et se retourna, écarlate. Il grogna et retira la corde qu'il avait dans la bouche pour la tordre dans tous les sens.

- Je vais chercher quelque chose que j'ai oublié à l'Église. Dit-il sèchement avec un regard menaçant.

Anaisu sortit le couteau de sa poche et lui lança. Giyoomu le rattrapa par la lame et le serra dans son poing. Anaisu fixa Giyoomu sans un mot et ce dernier retira d'un geste brusque le couteau de son poing pour le mettre dans sa poche et contempler sa main se mettre à saigner, tout comme l'autre. Il sourit en coin et leva les yeux vers Huro et Anaisu avant de faire quelque pas. Il s'arrêta à hauteur de Anaisu et la fixa dans les yeux.

- Tu espères faire peur à quelqu'un ? demanda-t-elle simplement avant d'éclater de rire.

Giyoomu perdit son air agressif et la regarda rire en mâchouillant sa corde. Il jeta un bref regard à Huro avant de hausser le sourcil droit.
_________________
Why so serious ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 21/11/2008 22:59:38    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro avait bien senti que quelqu'un venait, puisqu'il était de l'air, mais il n'y avait pas prêté grande attention. Il était bien trop occupé à écouter ce que disait Anaisu sur les mouches... Après tout, on mangeait bien des chenilles et autres horreurs dans certains pays ! Alors, pourquoi pas des mouches ? Puis, voyant le sourire de la jeune fille disparaître, il se retourna, s'attendant à voir Rongar ou bien un autre gardien. Sa surprise se manifesta de la manière habituelle : yeux écarquillés puis sourire béat. Il était soulagé que ce ne fut pas cet immonde chef des Gardiens...

Il observa la scène d'un air tranquille, les yeux grand ouvert. C'était marrant de voir comment les gens se comportaient... Voir qu'eux avaient des façons différents de réagir, de parler, tout ça... Puis il secoua la tête et se réinterressa pleinement à la conversation. Drôle de manie de toujours tordre cette corde de guitare.D'un côté, lui venait de demander quel goût avait les mouches... Pas beaucoup mieux.

D'un pas bondissant et plein de vitalité, il s'approcha de Giyoomu :
- Rebonjour, Giyou ! ça va toujours ? Oh, dites, il est presque midi... ça vous tente, un p'tit plat cuisiner façon Huro ?

Il avait passé les deux dernières minutes à réfléchir. Il n'était pas entièrement dupe et avait à peu près saisi le "truc" qui se passait entre ses deux là... Maintenant qu'il venait de parler, il se demandait si cette idée de déjeuner commun était une bonne idée. Peut être que Giyoomu allait tout faire flamber...
_________________
Revenir en haut
Giyoomu - Anaisu


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 22
Point(s): 22
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 21/11/2008 23:07:00    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Michiko avait décidé de sortir du pensionnat, à la recherche de quelques potins, ou de quelque chose qu'il ne posséderait pas. C'est alors qu'il vit trois pensionnaires, ou du moins, c'est ce qu'il déduit, un garçon, une fille, un autre garçon, qu'il avait mal à distinguer de loin. Il plissa les yeux et s'approcha d'eux avec un air confiant.
Giyoomu qui mâchouillait sa corde tourna vivement la tête vers Michiko avec un air méfiant, quant à Anaisu, elle cessa de rire pour adresser un sourire au nouvel arrivant, qu'elle n'avait encore jamais vu.

- Salut, moi c'est Michiko ? Vous êtes du pensionnat ? Non parce que j'avoue que je suis paumé ! (il éclate de rire)

Giyoomu dévisagea Michiko avec un regard perçant tout en mâchouillant sa corde avec perplexité. Qu'est-ce qu'il voulait celui-là ?...

- Oui, nous sommes du pensionnat, personnellement, je suis nouvelle... Je m'appelle Anaisu, et voici Giyoomu et Huro !

Anaisu eut un sourire Freedent White que Michiko lui rendit en ne prenant même pas la peine de regarder Giyoomu ou Huro.

- C'est cool de vous connaître. Tu es nouvelle ? Je suis nouveau aussi. Et bah ça nous fait un point commun tout ça !
- Je suis nouveau aussi. Dit sèchement Giyoomu en s'interposant avec un air mauvais.
- Ah, c'est cool, salut. Dit Michiko en n'ayant pas d'autre choix que de le voir.

Michiko croisa le regard de Giyoomu et fronça le sourcil en se sentant tout à coup mal à l'aise. Il fit quelques pas sur le côté afin de pouvoir voir Anaisu de nouveau.

- Tu connais Liliane ? demanda-t-il.
- Non, pourquoi ? C'est une pensionnaire ?
- Oui, la première à qui j'ai parlé depuis mon arrivé.
- C'est ma colocataire. Dit Giyoomu en interrompant Michiko qui ne le regarda pas.
- On pourrait visiter les alentours ensemble, enfin si tu veux, Anaisu c'est ça ? demanda Michiko en touchant le bras de cette dernière.

Giyoomu fut alors pris d'un élan et saisit Michiko à la gorge avant de l'emporter un peu plus loin.

- Giyoomu, qu'est-ce que... Dit Anaisu plus qu'inquiète.
- Hey t'es malade ? demanda Michiko en étant violemment plaqué contre un mur par Giyoomu.
- Qu'est-ce que tu cherches hein ? Qu'est-ce que tu lui veux ?! dit Giyoomu en étranglant à moitié Michiko avec sa corde.
- Lâche-le ! s'exclama Anaisu en posant sa main sur l'épaule de Giyoomu pour l'écarter de Michiko, Giyoomu !
- Dégage ! s'exclama Giyoomu en repoussant Anaisu qui tomba sur le sol avant de reculer légèrement comme effrayée.

Michiko, libérée de la corde tenta de s'échapper mais Giyoomu le propulsa violemment contre le mur, attirant l'attention des gens alentours.

- Je vais pas le répéter trois fois, alors écoute-bien... Dit-il en tenant Michiko à la gorge, que tu viennes faire le malin sans qu'on te demande l'heure, c'est beaucoup, c'est lourd, mais tu ne l'approches plus. T'as pigé ?!
- Lâche-moi ! fit Michiko en tentant de prendre de l'air.
- T'as pigé ?!!
- Ouais ! Lâche-moi !!

Michiko glissa le dos au mur lorsque Giyoomu le lâcha pour se retourner vers Anaisu. Cette dernière le fixa avec effroi, et tenta de se relever, les mains égratignées dans la chute.

- Michiko, va-t-en maintenant, vite... Dit Anaisu en ne lâchant pas Giyoomu des yeux et marchant laborieusement jusqu'à lui.
- Tu crois que je vais le laisser faire ? Cette râclure se croit supérieur ?! s'exclama Michiko en se relevant difficilement.
- C'est bon maintenant, va-t-en ! Michiko je t'en supplie ! dit Anaisu en saisissant Giyoomu par les épaules en ne le lâchant toujours pas du regard.

Les yeux de Giyoomu s'était terriblement obscurcis, et étaient plongés dans ceux d'Anaisu. Les mains de Giyoomu tremblèrent et ses traits se crispèrent. Anaisu prit le visage de Giyoomu entre les mains.

- Giyoomu, arrête... Dit-elle suppliante, arrête, calme-toi je t'en supplie.
- Faire le malin parce qu'on a pris l'avantage un peu plus tôt que son adversaire, c'est lâche, ça fait le malin mais ça vaut rien, Anaisu, viens, ce mec ne te mérite pas !

Giyoomu eut alors un geste que Anaisu voulut retenir, mais elle en paya le prix et fut entaillée à la joue par le couteau de Giyoomu qui siffla dans l'air. Tout se passa très vite, Giyoomu se retourna et trancha d'un coup de lame la gorge de Michiko qui s'écroula sur le sol, inerte, le sang coulant à flots autour de lui.
Anaisu se plaqua une main sur la joue et regarda avec horreur le corps Michiko s'écrouler sur le sol. Giyoomu éclata de rire en voyant sa victime s'écrouler, et essuya d'un revers de manche son visage couvert de sang. Il contempla son couteau et souria en coin avant de donner un coup de pied dans le corps de Michiko.

- Content de t'avoir connu. Dit-il simplement en ricanant une larme de rage coulant le long de sa joue.
- Pourquoi tu as fait ça ? Tu es taré ! Pourquoi tu l'as tué ? demanda Anaisu en se levant pour le frapper à coups de poings sur le torse.

Giyoomu encaissa les coups en la regardant se déchaîner, à le frapper de toutes ses forces. Elle finit par éclater en sanglots et tomber à genoux à ses pieds. Giyoomu effaça son sourire et lâcha son couteau qui tomba sur le sol pour se mêler au sang. Anaisu le fusilla du regard.

- Tu ne lui arrivais même pas la cheville, c'est ça qui t'a dérangé, pas vrai ? Il était meilleur que toi ! Quand est-ce que tu vas comprendre...

Elle baissa la tête et Giyoomu parut éberlué. Il ne sut pas quoi répondre et croisa le regard de Huro avant de ressentir un pincement au coeur.

- Anaisu... Dit-il.
- Non ! Il n'y a plus d'Anaisu, plus pour toi.

Anaisu se leva et dévisagea Giyoomu parmi les larmes et le sang. Elle voulut s'éloigner mais il la saisit par le poignet.

- J'ai fait ça...
- Ne te fatigue pas, tu n'as aucune excuse.
- Je.. T... Je t... J...
- On n'a plus rien à se dire, tu n'es plus rien.

Anaisu le fit lâcher et s'éloigna en le fusillant du regard.

- Michiko, pardonne-moi de ne pas avoir sur te sauver. Dit-elle en laissant couler une larme le long de sa joue, Huro, tu viens ?...

Giyoomu parut furieux, mais après lui-même, et tremblait, en essayant de dire quelque chose, qu'il n'arrivait pas à dire, pas devant elle, et pas maintenant, dans cette situation, dans laquelle il s'était mit tout seul.
_________________
Why so serious ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 21/11/2008 23:39:18    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro avait saluer, aimablement, le fameux Michiko. Il n'avait pas beaucoup apprécié le fait d'être ignoré... et puis, il y avait Giyoomu. Anaisu ne se rendait elle donc pas compte ? Si elle continuait à réagir comme ça aux avences de ce type bizarre... Même Huro sentait venir le pétage de plomb.

Mais c'est vrai qu'il n'avait jamais pensé à une réaction aussi expéditive.

Il n'avait rien pu faire... Il était paralysé, glacé, incapable de bouger. En voyant Giyoomu s'énerver ainsi, il n'avait pas put s'empêcher de penser à un petit garçon albinos que l'on avait un jour encore insulté, et à la réaction meurtrière qu'il avait eut . Les circonstances étaient certes extrêmement différentes, mais d'un côté, il ne parvenait pas à se dire que Giyoomu était "un assassin", et qu'il devrait aller en "prison" (de toute façon, ils y étaient déjà). ça aurait voulu dire que lui aussi, et ça ne lui plaisait pas spécialement...

Lorsqu'Anaisu se retourna vers lui pour partir, il ne savait plus quoi faire ni ou se mettre et encore moins quoi dire. D'un côté, il pouvait dire qu'il connaissait des gens "meurtriers", notamment lui ou Gol, l'ancien voyou. Mais comme tout à l'heure, il était complètement paralysé, toujours sous le choc... A 11 ans, on est pas vraiment habitué à assister à des meurtres autre part qu'à la télé. Il regarda Anaisu d'un air bizarre puis Giyoomu, d'un air toujours aussi... Drogué.

- T'es l'amie de Giyoomu, non ? Pourquoi tu l'aides pas ?

Il avait un peu de mal à comprendre. Pour lui, Anaisu avait sa part de responsabilité dans le meurtre de Machin. Elle aurait du comprendre, non, que ça énervait Giyoomu ? En fait, ils étaient tous les deux complices. Lui n'avait pas non plus réussi à arrêté le garçon.
_________________
Revenir en haut
Giyoomu - Anaisu


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 22
Point(s): 22
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 21/11/2008 23:53:26    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Giyoomu frappa avec son couteau dans le vide, s'entaillant dans un geste brusque la joue, puis le cou. Il se laissa tomber à genoux et planta son couteau dans le sol avant de pousser un hurlement de rage. Une larme coula le long de sa joue et il se laissa tomber complètement sur le sol.

Anaisu regarda Huro avec incompréhension, mais parut réfléchir.

- Giyoomu est assez grand pour savoir ce qu'il fait, il a toujours été comme ça, tu sais, à réagir trop vite, sans réfléchir, il a toujours obéi à ses pulsions.

Anaisu renifla et essuya ses larmes d'un revers de manche.

- Il a tué Michiko parce qu'il l'a considéré comme un ennemi, et ça, ce n'est pas normal, il n'aurait pas dû réagir comme ça. Et il ne m'avait jamais parlé comme il l'a fait tout à l'heure, tu comprends ?... Huro ! Ni toi, ni moi sommes responsables de ce qui s'est passé... Même si on n'a rien pu faire, c'est Giyoomu, c'est lui, c'est ce qu'il a été, ce qu'il est, et ce qu'il restera...

Anaisu se retourna et vit Giyoomu étendu sur le sol.

- Mais je donnerais tout pour revenir en arrière.
_________________
Why so serious ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 22/11/2008 00:12:02    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro écouta Anaisu, l'air toujours agars. Il ne supportait pas de voir Giyoomu dans un tel état, ça lui rappelait trop de mauvais souvenirs...Comme tout le monde ou presque, il y avait des choses qu'il préferait oublier... Il se secoua la tête, se donna même quelques gifles. Il aurait du penser à prendre sa poudre au piment, ça, ça l'aurait réveillé et vite fait... Toujours faire confiance à la nourriture, elle ne vous trahis jamais ! Il décida de se jeter à l'eau, après quelques secondes de silence obstiné :

- Tu sais, dans le pensionnat, on est plusieurs à avoir déjà... tué. A commencer par moi.

Il s'arrêta et eut un petit rire un peu nerveux. Bon, il l'avait dit... Comment continuer ? Comment arriver à dire, correctement, ce qu'il pensait, sans partir de travers et se faire mal comprendre ? Bon sang, si seulement tout était plus simple...

- Si on ne m'avait pas donné une seconde chance, où est-ce que je serai ? On a tous besoin d'une perche. Giyoomu aussi, malgré l'horreur de son acte. Bien sur qu'il faudra qu'il se repentisse, ou un truc débile dans le genre, mais je pense pas qu'on doive le condamner comme ça, sans l'écouter ou sans prendre en compte les raisons de son acte.

Il respira un grand coup après avoir parlé. Voilà, maintenant, lui aussi était fiché comme "dangereux psychopathe, tueur à l'âge de 8 ans". Il enleva son chapeau et commença à en triturer les bords... Il était terriblement gêné et ne savait plus trop quoi dire.

- Oh, et y a Gol ,le voyou. Sans Niwa, je pense qu'il serait toujours dans les rues, en train de massacrer tout le monde. Giyoomu a besoin d'une Niwa, lui aussi...

Il remit son chapeau sur ses cheveux blancs. Est-ce qu'Anaisu allait se calmer ? Il lui jeta un regard un peu hésitant.
_________________
Revenir en haut
Giyoomu - Anaisu


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 22
Point(s): 22
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 22/11/2008 00:25:13    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Anaisu s'arrêta net, et observa Huro avec des grands yeux, en oubliant ses larmes.

- Tu veux dire que toi aussi tu...

Anaisu bafouilla, ce n'était pas tant la révélation que Huro venait de lui faire qui la troublait, mais la manière dont il lui avouait cela, c'était forcément pour quelque chose. Elle parut réfléchir et enfonça son chapeau sur sa tête avec un air ébahi. Elle cligna des yeux et sécha ses larmes en ne quittant pas Huro des yeux. Que voulait-il lui faire comprendre ? Réfléchis, Anaisu...

- Il ne vous ai jamais rien arrivé, à vous, je veux dire, pourquoi est-ce que ça paraît si normal de commettre des crimes, je ne sais plus quoi penser ! Giyoomu n'aurait pas dû tuer Michiko...

Anaisu se frappa le front et parut absolument torturée psychologiquement. Elle soupira et se calma, en serrant les poings, le regard perdu. Huro avait l'air de s'être attaché à Giyoomu, ce qui paraissait étonnant, mais elle se trompait sûrement, mais qu'il lui conseille de pouvoir donner une seconde chance à Giyoomu lui semblait très grand. Elle se retourna et vit que Giyoomu était toujours étendu sur le sol. Elle soupira et ferma les yeux.

- Je commence à comprendre, mais je ne sais pas comment réagir, je ne sais pas...

Giyoomu se redressa, le cœur battant, et regarda autour de lui, le visage crispé. Il se passa une main sur le visage avant de se rendre compte d'à quelle point sa joue était entaillée. Il reprit son couteau et le jeta un peu plus loin, furieux. Il se releva difficilement et jeta un regard mauvais au corps de Michiko. Il parut réfléchit avant de se pencher pour hisser Michiko sur ses épaules. Là, il vacilla, mais retrouva l'équilibre et se mit à traverser la ruelle, Michiko sur ses épaules. Il s'arrêta à hauteur de Huro.

- Préviens-moi, si tu te sens encore prêt à cuisiner, petit kleptomane.

Anaisu n'osa pas lever les yeux vers lui et Giyoomu la regarda furtivement avant de continuer sa route en portant Michiko.
_________________
Why so serious ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 22/11/2008 18:18:01    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais ! Répondre en citant

Huro avait bien envie de partir loin, maintenant qu'il avait avoué. Très peu de personnes ici étaient au courant... Tous pensaient qu'il était là à cause de sa tante, Yuna. Alors qu'en vérité... Il déglutit bruyemment.

- Non, non, commettre un crime, c'est pas normal... Enfin, si je donne cette impression, désolé !

Il eut un petit rire nerveux et débile.

- Et puis, tu sais, quand on est un "mutant", ce n'est pas facile non plus. Tout le monde m'insultait, dans mon ancienne école ! N'oublie pas non plus que les membres du clan du feu sont souvent beaucoup plus agressifs ou soumis à des pulsions. Il faut des années pour arriver à les contrôler... D'ailleurs, Gol aussi était du feu.

Avait il réussit à se faire comprendre et à faire passer son message ? Il n'en était pas sur... S'exprimer devenait difficile, lorsqu'on assistait à des évènements marquants. Il regarda d'un air un peu bizarre Giyoomu prendre le corps lamentable de Michiko. Qu'allait il en faire ? Il n'allait quand même pas se balader comme ça en ville ?

- Tu sais, on peut appeler Yûka... Elle pourra certainement faire quelque chose pour toi, du moment que tu as de quoi payer. Ah, elle n'est pas intéressée par l'argent...

Il se gratta la tête et commença à triturer une mèche de ses cheveux blancs, pensif. Yûka réclamerait certainement quelque chose de précieux, peut être les cordes de guitare de Giyoomu, ou bien... Non, il n'en savait rien. Elle était capable de tout...
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 16:26:05    Sujet du message: Niark, vous ne nous attraperez jamais !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> La Ville ! -> Les magasins Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com