Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> La bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 03/11/2008 23:16:59    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Visiblement il pouvait lui échapper maintenant qu’il connaissait son point faible et ça, le directeur le savait. Déjà Xaphane se rendait compte de ses mouvements, sentait qu’elle n’était pu maître d’elle même et voyait bien qu’elle ne faisait pas ce qu’elle voulait. La vampire alors qu’elle attaquait Staal pour donner un coup de grâce malgré le serpent sentait bien qu’elle ne voulait pas le faire et sa volonté était plus forte que son corps. La vampire avait pris conscience de ce qu’elle faisait lorsque le fils du feu avait encore une fois parlé de son petit frère et des réactions qu’il pourrait avoir en sa présence après ce qui se serait passé si elle avait tué le fils de la sorcière. La vampire arrêta son geste et regarda Karaï qui lui lança une gerbe de feu ce qui naturellement eu un effet electro - choque et la réveilla totalement.
La gerbe de feu projeta la vampire à l’autre bout du couloir ce qui l’assomma quelques instants ; puis de nouveau éveillée elle regarda le serpent, puis Staal assommé ou endormis derrière. Xaphane se leva et s’approcha doucement des deux personnes de feu.

- Karaï… euh… calme toi… je ne vais rien faire ; il est parti…

Partis ? Oui ; la voie du directeur n’était plus qu’un murmure dans sa tête ; absolument plus rien ne la contrôlait à présent. Xaphane à la prononciation du nom de son petit frère, aux explications du fils du feu, au mur qu’il avait fait elle avait retranché le directeur au font de son cerveau qui de toute manière s’éloignait seul sachant visiblement qu’il ne pouvait plus rien faire ou du moins cela n’était plus intéressant pour lui.
La vampire s’avança toujours aussi doucement ; sur la défensive jusqu'à arriver à hauteur du serpent qui semblait visiblement fatigué et méfiant de l’attitude de Xaphane qui avait changé aussi rapidement. La vampire s’avança encore un peu ; puis encore jusqu'à dépasser le serpent faisant attention à ce reptile écailleux.
Enfin, elle se baissa et regarda un moment Staal et fini par lui tapoter la joue qui ne se réveillait pas. Par cela elle le gifla une fois… Deux fois… toujours rien…

- Allez réveille toi ! L’illusion est terminée !

Il n’allait quand même pas falloir qu’elle le porte ?

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/11/2008 23:16:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 04/11/2008 21:17:06    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Karaï avait beaucoup de mal à se laisser convaincre par les paroles rassurantes de Xaphane... Déjà qu'il ne l'aimait pas tellement avant, mais alors, maintenant qu'elle s'était attaquée à son maître vénéré ! Le serpent ne quitta pas la jeune femme des yeux, inquiet de ce qu'elle allait faire... Oh mon dieu ! Elle le giflait ! Aussitôt, le serpent siffla et s'interposa. Une vermine comme elle osait gifler Staal ! Ah ! Cela méritait vengeance ! A ce moment là Staal, encore endormi, laissa échapper un :
- Il était un... petiiiit vampireuh... qui n'avait ja..ja jamais crooo..croquéé.. ha ha ! Croquiiii... crôôoooqui....
Est-ce que c'était ça, l'effet des baffes ? Karaï regarda son maître d'un oeil inquiet : il avait l'air complètement saoul. Mais vraiment saoul.. C'est à dire encore plus que quand il avait quatre ou cinq bouteilles de saké, et c'était déjà moche à voir. Le serpent tourna la tête vers Xaphane et lui interdit du regard d'approcher de Staal. Elle allait encore le gifler, le frapper, pour qu'il se réveil et si c'était pour entendre ce genre de débilité, c'était même pas la peine. En plus, il avait déjà sa petite idée pour réveiller l'abruti... Lui crâmer gentiment un doigt de pied devrait suffire. Eh oui, quand il le voulait, Karaï pouvait être..."violent"...

Quelques secondes plus tard, le long cri de Staalounet raisonnait dans le couloir désert.
- Karaï ! Espèce de sombre abruti ! Plus... plus jamais... je ne te... laisserai sortir ! Tu m'as crâmé le pied !!
- Mais, Maître... Je me suis juste trompé dans les dosages...
- Crétiiiiin !
Karaï disparut dans un petit "pop" pour reprendre sa position de tatouage. Puis Staal se rappela que, quelques minutes plus tôt, un vampire sanguinaire manipulé par l'ancien directeur en voulait à sa peau, ou plutôt, à son sang. Il tourna violemment la tête vers Xannou, faisant craquer douloureusement une vertèbre, puis il constata qu'elle était redevenue normale. Il eut un petit rire nerveux et se releva, tout en contemplant son pied avec tristesse. Il avait les orteils rouges... Heureusement qu'il était aussi du feu, sinon, il n'aurait pas put marcher.
- Bon, barrons nous avant que ce soit moi que ce maudit directeur essaye de manipuler.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 04/11/2008 23:53:20    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Xaphane était restée un moment sans réaction après les paroles du fils du feu ; sur sa petite chanson au sujet du petit vampire… N’importe quoi. En effet il était totalement saoule et cela faisait peur à voir ; elle le préférait presque lorsqu’il était saoul normalement par le saké ou l’alcool… La au moins il avait encore à peu prêt toute sa tête. Mais la… Il disait n’importe quoi. Mais grâce à la méthode spécial Karaï pour le réveiller Staal reprit rapidement conscience et cela avec toutes ses facultés. Sauf peut être le pied qui devait être dans un sal état mais en pensant que Staal était du feu ; il en importait peu.
La vampire regarda un moment le fils du feu, puis entendit le rire du directeur et fut bien d’accord avec Staal de partir tout de suite au cas où il prendrait la folle idée au directeur de manipuler le fils de la sorcière. Ce qui risquerait d’être catastrophique. Xaphane saurait comment réagir même si cela ne lui aurait pas fait plaisir : un coup sur la nuque et plus de Staal. Feu ou non.
La vampire avança avec le fils du feu le long du couloir qui avait reprit son apparence première et remarqua qu’ils étaient juste à côté de la bibliothèque. Et que la porte était ouverte. Le gardien était donc sorti ? D’un rapide regard elle vit qu’il n’était pas la ; ni à proximité. Etait – il donc allé chercher quelques autres collègues ? Il fallait partir ; et vite que ce soit par menace du directeur ou des gardiens. Mais ou aller ? Les gardiens retrouveraient leur appartement sans problème . . .

Au fur et à mesure qu’ils avançaient dans les entrailles du pensionnat passant par diverses et différents couloirs Xaphane se sentait de plus en plus mal à l’aise par ce qu’elle avait fait. L’avoir attaqué était déjà énervant mais en plus qu’elle n’ai pas été maître d’elle même et qu’elle aurait pu le tuer était encore plus rageant. Surtout que si elle devait le tuer elle voulait le faire consciente et maître d’elle même ; sinon cela n’avait aucun intérêt. De toute manière si elle l’avait tué elle serait morte quelques instants après. Ou peut être pas morte mais entrain de souffrir le martyre par sa sorcière de mère.
Tête baissée elle continuait d’avancer en silence ; enfin presque.

- Heu… Excuses-moi pour tout à l’heure… Ca m’énerve que…

Non, décidément elle n’arrivait pas à formuler ce qu’elle voulait dire. En tout cas, on pouvait voir sur son visage blanc qu’elle était vraiment gênée de ce qui s’était passée et qu’elle s’en voulait et surtout qu’elle n’arrivait pas à s’excuser ne s’étant toujours pas expliqué ce qui s’était passé.
La vampire continua finalement à avancer le visage fermé à toute expression ; visiblement fâchée avec elle même d’avoir agis ainsi. Se savoir s’être fait manipuler par quelqu’un ; en plus par une personne morte et donc par une âme était plutôt frustrant. Surtout quand on se dit qu’on est invulnérable ; immortelle et donc prêt à tout et se faire manipuler comme une marionnette par une personne morte…
Elle n’en revenait pas.

_________________


Revenir en haut
Huro - Yûka - Vlad
Les gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2007
Messages: 777
Point(s): 784
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 09/11/2008 18:32:31    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Staal avançait un peu hasard. C'était dans ses moments là qu'il regrettait de ne pas être un "vrai" sorcier, pour pouvoir bénéficier du "GPS diabolique". L'arme de prédilection de sa mère quand il s'agissait de le trouver... et de le punir. Lui aussi jeta un coup d'oeil dans la bibliothèque, et constata, comme Xaphane, que Vlad était sorti. Cependant, il devait être parti depuis peu, car il "sentait" encore sa présence. Il grimaça et reprit sa course, préferant ne pas y penser tout de suite. Pour le moment, ils devaient simplement retrouver le chemin pour aller aux apprtements et parler de tout ceci à Yûka. peut être aurait elle une idée qui les sauverait... Car pour le moment, ils étaient vraiment dans la m*rde.
Il fut tellement surpris d'entendre Xaphane formuler un commencement d'excuse qu'il s'arrêta et se retourna, juste histoire d'être sur qu'il n'avait pas rêvé. mais vu son expression, elle venait vraiment de parler... Il esquissa un sourire :

- Bah, c'est surtout après le directeur que j'en est. La seule personne qu'il ne semble pas manipuler, c'est Yûka... Et peut être les autres profs aussi.

Il voyait bien qu'elle était blessée dans son amour propre, et qu'elle ne supportait pas d'avoir été manipulée. Après, il ne voyait absolument pas en quoi ça la dérangeait d'essayer de le tuer, après tout, elle n'en était pas à son premier essai. Et jusque là, d'après lui, c'était la menace de Yûka et l'idée des milles tortures qu'elle pourrait lui faire subir qui l'avait retenue... Il reprit son chemin, en marchant cette fois. Il reconnaissait l'endroit - cette drôle de tâche sur le mur - et il savait à présent où aller pour trouver les appartements. C'est ainsi que quelques minutes plus tard, il put frapper à la porte de sa mère. Il avait la désagréable impression de toujours faire appel à elle et d'être un "faible", mais là, il ne voyait vraiment pas d'autres solutions...

Yûka se leva en soupirant de son sofa et s'approcha de la porte en maudissant d'avance celui ou celle qui venait la déranger. C'était la cinquième fois aujourd'hui... Certes, deux fois, ça avait été Huro qui était venu lui préparer à manger - en échange de quoi, elle effaçait périodiquement les mémoires de ceux qu'il avait "kleptomanisé" -. Mais les autres fois, ça avait été soit une erreur, soit une demande de conseil proprement rembarrée, et voilà qu'un abruti venait encore lui demandé des trucs débiles. ELle ouvrit donc la porte, les sourcils froncés d'avance et prête à dire "zut" au malheureux Staal. Cependant, lorsqu'elle "reconnut" son fils, elle haussa un sourcil et en oublia ses promesses de meurtres :

- Tiens donc ! Mon fils ! Tu as déjà fini ta réserve de Saké, c'est ça ? Pochtron !
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 09/11/2008 21:29:48    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Xaphane n’avait rien répondu à la réponse de Staal. Oui il en voulait plus au directeur qu’à elle et ce n’était pas nouveau qu’elle avait essayé de le tuer mais d’une certaine manière d’avoir été manipulée pour le tuer était vexant. Elle pouvait très bien le tuer sans qu’on la manipule ; ais de toute manière elle ne pouvait plus le faire. C’était trop risqué avec Yûka. Elle aurait pu la retrouver avec le GPS diabolique ; et même sans avec un petit claquement de doigt elle la retrouverait, elle en était sûre. Et puis ; depuis un certain temps elle n’avait plus envie de le tuer ; chose plutôt étrange. Déjà c’était dérangeant pour un vampire de ne pas avoir envie de tuer quelqu’un ; mais étant donné qu’elle était « végétarienne » parmi les vampires ce n’était pas trop à relever. Ce qui l’était plus ; c’était son changement radical de comportement. Elle avait sa théorie la dessus mais d’une certaine manière elle ne vouait pas l’admettre et surtout il ne fallait pas penser à ça maintenant ; de n’était vraiment pas le moment.

La vampire secoua la tête suivant Staal en silence et tête baissée. Elle avait vraiment honte et d’une certaine manière elle n’arrivait pas à s’en débarrasser comme une tâche qui ne voulait pas partir se collant inlassablement à vous. Ne faisant pas vraiment attention où ils allaient ; « l’adolescente » sursauta lorsque le fils du feu frappa à la porte et qu’elle entendit Yûka frapper. Visiblement elle n’avait pas remarqué sa présence.

Du Saké ? Elle en demanderait bien. C’est à ce moment la ; en voyant l’appartement elle se rendit compte qu’elle avait totalement manqué la séance d’essayage de vêtement de la journée… Il fallait avouer qu’elle n’avait pas vraiment eu le loisir de venir avec les problèmes avec le directeur et en ce moment elle avait la tête ailleurs. La vampire détourna la tête espérant – vainement – que la sorcière de la « remarquerait » pas ; mais c’était sûrement peine perdue.

Finalement elle suivit le fils du feu entrer dans l’appartement et expliquer les problèmes qu’ils venaient d’avoir avec le gardien Vlad et le directeur. La vampire referma la porte derrière elle lorsqu’elle entendit des bruits de pas ; elle risqua un regard dehors lorsqu’elle vit leur gardien préférer presser le pas accompagnés de trois autres personnes inconnues mais facilement repérables par leurs uniformes.
Xaphane referma la porte qui s’entendit par un claquement sec ; dos à la porte les mains contre les jointures elle avait les yeux légèrement écarquillés.

- On est dans le pétrin… Nos chers personnes en uniformes arrivent pour nous rendre une petite visites…

Elle sourit rapidement puis on frappa à la porte ; ce qui valu à Xaphane de baisser la tête las.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 09/11/2008 22:17:47    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Yûka écouta ce qu'avait à dire son fils en pianotant d'un air impatiant sur l'accoudoir de son sofa. Elle n'avait fait aucune remarque à Xaphane sur sa non présence lors de sa scéance du matin, ce qui témoignait de la mauvaise humeur de la Sorcière. Il fallait vraiment qu'elle soit agacée pour ne pas relever ce manquement grave à un devoir important. Cependant, lorsque son fils eut fini, elle se leva en haussant les épaules. Calmement, elle traversa l'appartement pour aller dans la cuisine, un parcours sans faute pour elle, car elle ne se cogna nul part. Elle revint avec UN verre de Saké, rempli à ras bord, et elle le but à petites gorgées devant nos deux ivrognes. Staal l'observa d'un air étrange, comme hyptnotisé, mais la remarque de Xaphane le tira bien vite de sa "pré-saoulerie".

Yûka lâcha un soupir et posa son verre à moitié vide sur une table basse.
- Staal, Armeline, allez dans ma chambre.
Les deux interpellés se transformèrent en pantins et marchèrent d'un pas robotisés vers la chambre de Yûka. Celle-ci pensa rapidement que c'était la sixième fois qu'on la dérangeait en une journée, ce qui était tout simplement intolérable. En soupirant, elle ouvrit la porte pour se retrouver nez à nez avec Vlad et son air terriblement grognon. Elle lâcha un énième soupire et demanda, l'air fatiguée et misérable :
- Quoi ? Qu'est-ce que j'ai fais, encore ?
- Ce n'est pas pour vous. Nous pensons que deux fugitifs ont trouvés refuge chez vous. Il s'agit de votre fils et de sa copine.
"Copine" ? A ce moment, Yûka eut un petit ricanement et Staal, dans la chambre, haussa un sourcil et lança un regard à Xaphane qui signifiait "c'est pas de ma faute". Yûka se râcla la gorge et eut un petit sourire. Pas de chance, vraiment, elle connaissait les noms des deux autres Gardiens qui accompagnaient Vlad.
- Ecoute, Vlad, Simons et Hûrtgal, ils ne sont pas ici. Ils ne sont jamais venus ici. Vous n'êtes jamais venus ici, même que vous n'avez pas quittés votre dortoir à cause d'une méchante cuite.
Les trois Gardiens la regardèrent d'un air absent.
- Allez, zou !Disparaissez.
Ils s'en allèrent sans rien demander d'autres et Yûka soupira en refermant la porte. Puis elle alla ouvrir la porte de sa chambre:
- Allez, Staal et sa copine, sortez !
Elle eut un petit rire et retourna s'assoir dans le salon, reprenant son verre de saké. Etrange que les gardiens ne l'est pas vu, d'ailleurs ! Bah, elle le vida d'un trait, et soupira d'aise, avant d'enchaîner :
- Peut être devriez vous vous faire oublier un moment. Allez dans les souterrains, par exemple.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 09/11/2008 23:40:13    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

En effet Xaphane s’était dirigée vers la chambre de Yûka sans broncher et comme un robot étant donné qu’elle le lui avait ordonné avec son véritable nom. En d’autres circonstances elle l’aurait relevé mais la, il valait mieux qu’elle obéisse – ce dont elle n’avait pas le choix – et qu’elle ne dise rien contre. Elle aurait pu crier contre la sorcière pour l’avoir appelé par son véritable nom ; mais elle préféra ne rien dire.
La vampire attendit patiemment dans la chambre de Yûka ; décorée de la même manière que le salon : de manière tout à fait extravagante, différente témoignant les années de Yûka passées dans les différents pays. Elle n’eu pas le temps d’admirer la chambre de la sorcière car elle du se retenir de crier lorsque le gardien dit le fameux « Sa copine » ; elle n’en croyait pas ses oreilles… Mais vu le regard que lançait Staal ayant visiblement peur qu’elle l’attaque férocement ; elle devait le croire. Elle secoua la tête de mécontentement jusqu’à ce que l’ex-éducatrice vienne les chercher et leur ordonne de sortire en insistant sur le « copine »… que du bonheur. Elle lui aurait bien répondu mais il était temps de partir…
Sur le coup elle allait refuser catégoriquement l’exemple de Yûka que d’aller se cacher dans les souterrains mais…

- Oui ; ça me permettra d’aller faire un tour en forêt…

En effet ; tout ce qui venait de se passer aujourd’hui avait légèrement épuisé les forces de la vampire qui le seul moyen d’en ré-avoir rappelons le est : l’apport de sang. Mais elle n’allait pas quand même mordre Staal où sinon elle se verrait contrainte de mourir dans d’atroces souffrances… La vampire sans trop tarder dans l’appartement de la sorcière sortit et se dirigea directement vers les souterrains en essayant de ne pas croiser d’autres gardiens qui leur poserait des questions auxquels il leur serait difficile de répondre.
De plus ; Xaphane commençait déjà se réjouir de pouvoir aller chasser et de ce faut n’aurait pas le courage de croiser quelqu’un et de faire en sorte à ne pas lui sauter au coup et le vider de son sang.
La vampire se hâta en direction des souterrains ne voulant plus attendre. Elle ouvrit la porte et descendit ; Staal derrière elle ou non ; elle ne voyait plus : ce qu’elle voyait s’était son déjeuner dans la forêt.
_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 10/11/2008 22:40:32    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Staal traîna les pieds jusque dans le salon, maugréant quelques réflexion quand au "copine". C'était avec ce genre de stupidité que Xaphane finissait par essayer de l'étriper... Enfin, il se sentait surtout fatigué, et en fait, il se disait qu'ils n'auraient pas du venir ici. Sa mère les avait certes débarassés des Gardiens et ce piur un bon moment, mais que demanderait elle en compensation ? Il appréhendait un peu, connaissant les démesures de sa mère... Le pire était que Yûka n'en parla même pas. Elle leur fit juste remarquer qu'ils devraient sans doute se faire oublier quelques temps. Alors, si elle ne prenait même pas la peine de parler du "prix"... C'est que celui-ci devait être exhorbitant. Bah, autant ne pas y penser tout de suite...
De toute façon, il n'était pas sur qu'un petit exil suffise à tout effacer. Il y aurait forcément des incohérence dans "l'affaire de la bibliothèque", et vu l'acharnement des gardiens à leur pourrir la vie, l'affaire d'en resterait pas là ! Vlad, surtout, allait mener l'enquête. Peut être découvrirait il le pot aux roses, et s'en était fini... Fini pour lui, pour Xaphane, et pour sa mère. Bien sur, il ne s'inquiétait pas beaucoup pour cette dernière. A peine plus pour Xaphane, redoutable vampire.... Restait lui. Il grimaça.

Bref il commençait déjà à penser à ce qu'il faudrait emporter pour partir... Des bouteilles de saké, beaucoup, oui... Peut être même prendrait il sa bouteille de Cognac, celle qui ne débouchait que pour les grandes occasions. mais pour un tel exil, il fallait bien ça pour tenir... Vu le froid qui commençait à fendre les pierres, il faudrait surement quelques couvertures. Evidemment, lui pourrait toujours réchauffer l'atmoshpère. ça pourrait toujours être un bon entraînement ! Puis Xaphane se leva pour partir, et Staal s'apprêtait à la retenir (eh ! il fallait quand même prévoir tout ça, on ne pouvait pas partir sans aucune organisation !), lorsque la voix de sa mère claqua comme un fouet :
- Armeline,reviens ici !
La vampirette n'eut d'autre choix que de revenir ici. Yûka l'attendait avec un magnifique sourire, particulièrement sadique, et Staal craignit le pire. peut être allait ton aborder la partie du "prix"...
- Je vous est aidé, cela réclame compensation. Vous me devez chacun cinq bouteilles de Saké, et j'exige de la bonne marque !
Evidemment. Jamais Yûka n'aurait exiler son fils pendant probablement plusieurs jours sans qu'il n'est payé AVANT. Dommage... Staal grimaça : 6 bouteilles, c'est tout ce qu'il lui restait. C'était profondément injuste, surtout quand on sait que Yûka pouvait à n'importe quel moment se procurer de bonnes bouteilles. Il craignait le pire quand à la réaction de Xaphane... Elle allait être furieuse, d'ailleurs, il attendait sa réaction, le visage figé.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/11/2008 15:10:45    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Bien sûr, à la prononciation de « Armeline » ce cher nom qu’elle avait demandé à Yûka de ne pas utiliser et encore moins en présence de Staal, la vampire fut obligée de revenir sur ses pas. Dommage elle n’aurait pas l’occasion d’aller déjà dans les souterrains ; et malheureusement elle commençait à avoir soif. Devant la sorcière elle était forcée de se retenir car elle serait bien capable de lui retirer les canines et cela d’une manière peu amicale. Après tout cela règlerait beaucoup de problème… Mais cela la condamnerait aussi.
La vampire, alors bien docile écouta ce que la sorcière avait à dire puis fini par hausser un sourcil : cinq bouteilles de saké chacun ? Et puis quoi encore ? On voyait tout de suite les ivrognes. Et on voyait de qui tenait Staal… quoi qu’il tenait aussi de son père visiblement. Un mélange déjà explosif à cause du feu et des gênes de la sorcière mais en plus il fallait qu’il y ai cette dépendance à l’alcool… Remarque elle n’était pas beaucoup mieux. Elle eu un petit rire.

- Vous savez où sont mes bouteilles, ou vous voulez que j’ailles les chercher ?

Ses bouteilles étaient vieilles d’au moins cinquante ans, sortant du meilleur endroit où ils pouvaient provenir, donc d’une très bonne marque et Yûka le savait pour en avoir déjà bu. Maintenant, il fallait voir ce qu’allait dire Staal qui visiblement était choqué et énervé d’une telle chose et demande. Peut être pensait-il qu’il allait pouvoir se saouler pendant leur petit séjour dans les souterrains… Elle s’en moquait dans un sens vu que la première journée serait pour elle à errer dans la forêt à se nourrir, et ensuite à attendre le moment pour entrer dans les souterrains de plus en plus surveillés. Maintenant que l’entrée de la forêt s’était éboulée grâce à Chunyan, Yûka s’était vu contrainte à changer l’entrée. Il y en avait déjà une dans les montagnes, mais elle était plutôt loin et difficilement accessible. Et les gardiens n’étant – à ce qui paraît- pas totalement stupides commençaient à se poser des questions sur l’hypothèse qu’il y ai une entrée dans les montagnes. Heureusement pour elle, l’entrée étant difficilement accessible et loin du pensionnat, ils étaient de moins en moins sûr d’une telle chose.
Dans un sens les petits plus d’être un vampire pouvaient s’avérer de véritables avantages.
Maintenant ce qu’elle se demandait était : où était l’autre sortie des souterrains à présent ? Celle de la Tour Nord avait également été démolie forcément.. Mais il ne pouvait pas y avoir que les montagnes… Peut être en ville ? Et une autre dans les plaines ? Qui sait.
En revanche, elle était moins enthousiaste à aller dans les souterrains pour la raison que Yûka une fois avait dit qu’il y avait peut être une sorte de monstre dedans… Maintenant si elle avait dis cela sous l’effet de l’alcool, pour rire ou sérieusement elle ne le savait pas.
Oserait-elle envoyer son fils dans les souterrains malgré le monstre ? La réponse lui vint immédiatement : Sans aucun doute, oui.
Décidément elle ne comprendrait jamais cette femme.

Xaphane resta un moment debout, à se tortiller les doigts attendant impatiemment de sortir pour courir dehors, mais visiblement Yûka prenait son temps pour répondre.
Certes elle aurait pu être furieuse à l’idée que la sorcière prenne ses bouteilles, mais qu’y pouvait elle ? Tout service demandait dédommagement… chose plutôt énervante mais de toute manière elle ne pouvait rien faire contre.

_________________


Revenir en haut
Huro - Yûka - Vlad
Les gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2007
Messages: 777
Point(s): 784
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 11/11/2008 22:00:29    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Yûka tourna ses yeux aveugles vers Xaphane, et jeta silencieusement un sort de détection. Mélangé à un GPS diabolique, et le tour était joué ! Quelques longues minutes plus tard, elle avait une vision assez nette de l'emplacement des bouteilles. Xaphane pouvait être tranquille: Yûka prenait toujours un juste paiement, même si elle aimerait bien prendre plus. Mais prendre d'aventage... ça signifiait subir des répercussions, et le pire pouvait l'amener à perdre son âme. Et Yûka, on s'en doute, avait beau être sadique, elle tenait à la vie. Un sourire apparut sur son visage de sorcière, à la fois amusé et sadique :
- moui, c'est bon, je sais où elles sont. Comme tu à l'air impatiente de partir, vu ta soif, je t'autorise à partir tout de suite. Staalounet s'occupera du reste. Ah, oui, la nouvelle entrée... Elle se trouve au sud du Terrain. Dissimulée dans un rocher assez imposé, avec à droite un chaîne mort. Je pense que tu trouvera facilement, non ?

Yûka, sans abandonner son sourire, se tourna vers son fils. Celui-ci haussa un sourcil, méfiant...
- Bien. Tu es sans doute au courant qu'une terrible créature rôde dans les souterrains ! Xaphane arrivera surement à lui échapper. Mais tu es tellement stupide que je ne peux m'empêcher de penser que tu n'y arrivera pas... Tu veux un "repousse bêtes nocives et dangereuse" ? ça fera deux bouteilles en plus.
Elle eut un petit sourire joyeux, même pas sadique, juste contente d'emmerder son fils encore un peu. Ce dernier grimaça et lui répliqua :
- de toute façon, je n'est pas assez de bouteilles. Et je pense y arriver, merci...

(argh, pas d'inspi ><)
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/11/2008 22:42:15    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Comme on s’en doute, Xaphane ne se fit pas prier et s’enfuit de l’appartement à toute jambes en courant le plus rapidement qu’elle pouvait au travers du pensionnat, des combles cherchant rapidement la sortie de derrière le terrain. Aucune trace du petit monstre… C’était du bluff ? Tant pis. Maintenant, il fallait qu’elle fasse attention aux gardiens ; car le terrain leur était réservé à présent… Elle sortit discrètement de derrière le rocher, puis passa derrière le gros chaîne et regarda le terrain : ils s’entraînaient. La vampire attendit patiemment se répétant toutes les secondes que les gardiens avaient un sang pourris et qu’elle ne devait pas les mordre… Finalement au bout d’une demi heure ils firent une pause boisson : c’était le moment où jamais ! Elle s’élança en direction de la plaine passant de derrière un arbre à un autre. Personne ne l’avait vu, encore un avantage des vampires.

Lorsque la vampire était partie il était environ 16heures… Pensant qu’elle ne pouvait revenir que le soir, lorsque les gardiens étaient les moins vigilants, et de toute manière ils ne surveillaient jamais cette zone du pensionnat. Xaphane attendit qu’elle n’en voit aucun à l’horizon. Minuit, heureusement que la plupart des gardiens dormaient à cette heure la. Elle se mit à courir à travers la plaine pour enfin arriver derrière le rocher et se glissa dans le souterrain en faisant attention à bien refermer l’entrée.
Enfin revigorée par cet apport de sang elle se mit à marcher au travers des galeries souterraines, tout en essayant de remettre ses cheveux en place et d’effacer les éventuelles traces de sang autour de ses lèvres. Ce qui généralement était peine perdue.
Finalement elle arriva en dessous du pensionnat et trouva Staal affalé contre un mur, une bouteille de saké à côté de lui. Vide.

- T’aurais pu attendre quand même…

Elle savait bien que Staal n’était pas saoule avec une bouteille… aussi aurait-il pu attendre…

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 15:23:23    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Staal, lui, avait passé sa soirée à regarder d'un air vide sa mère lui remplirent un énorme sac de randonnée. De quoi manger, de quoi boire, bref, tout un tas de futilité humaine. Il vit même sa mère glisser quelques livres et, éventuellement, une enclume. Il n'était pas très sure pour les livres... Sa mère sautillait dans son appartement, toute contente à l'idée que son fils aille dans les souterrains... Pourquoi ? Parce qu'elle ne l'aurait plus dans ses pattes, ou parce qu'il risquait d'y laisser sa peau avec cet étrange monstre qui rôdait ? En tout cas, il se jura de vider son unique bouteille à la première occasion. Comme ça, il serait dans les vappes pendant peut être quelques heures...
- Comment tu veux que je passe inaperçu avec cet énorme sac ? Les Gardiens vont tout de suite me voir ! Tu parles d'une discrétion !
Sa mère répliqua par un sourire désarment et eut même un petit rire, comme si ce que venait de dire Staal était particulièrement débile. Ce dernier fronça les sourcils, agacé de toujours être "à la masse" et de devoir subir la tyrannie d'une mère aussi égocentrique et sdique. Finalement, ne plus la voir pendant quelques jours, ça allait lui faire des vacances ! Et des vacances amplement méritées. L'hilarité de Yûka se calma enfin et elle répondit :
- Très simple, un petit sort d'invisibilité. Tu aura une heure pour traverser le pensionnat et le terrain ! Facile, non ?
Oui, sauf que.. Qui disait "sort" disait contribution. Staal grinça des dents et demdanda d'un ton aigre et défaitiste :
- ..le prix ?
Yûka eut un sourire terrible...

>> Plus tard.

Staal avait vidé son unique bouteille, comme il se l'était promi, lorsque Xaphane revint de sa petite chasse. Le fils du feu lâcha un soupire et tourna la tête vers Xaphane. Celle-ci put donc contempler à loisir le bandage qui recouvrait à présent l'oeil gauche de Staal. Il eut un petit rire, sarcastique et nerveux. A la remarque de Xaphane, il haussa les épaules et tourna la tête de manière à regarder fixement droit devant lui. Il n'y avait pas vraiment besoin d'explication pour comprendre quel avait été le prix exigé par Yûka : elle avait "simplement" exigé l'oeil gauche de Staal pour toute la durée de son séjour dans l'ombre. C'était une sorte de test, pour savoir si Yûka pourrait alors revoir. Et si ça s'avérait juste... Elle pourrait demander, fort poliment, à un Gardien de lui passer ses yeux.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 22:15:07    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Xaphane était restée paralysée à la vue de l’état dont elle retrouva Staal. Certes comme elle l’avait prédis il n’était pas saoule… Mais peut être aurait – elle préféré le voir saoule que comme ça ! Sa mère avait encore frappé visiblement. Elle se ressaisie lorsque le fils du feu tourna la tête, toujours sans aucune réaction.
Soudain la vampire s’approcha et se mit à genoux à côté de Staal en le prenant par les épaules, et commença à le secouer essayant de le faire réagir.

- Staal réveille toi ! Qu’est ce qui s’est passé ?! Pourquoi est ce que tu as un bandage sur les yeux ?! Contre quoi Yûka t’as pris un œil ! Répond bon sang !

Mais visiblement il ne répondait pas, soit par cause de saké, soit parce qu’il ne voulait tout simplement pas. Finalement elle se leva et commença à marcher de long en large insultant intérieurement la sorcière, pour finalement parler tout haut.

- Mais c’est pas possible ! J’y crois pas, elle te manipule ! Ca ne peux plus durer ! Il faut que tu proteste, je ne sais pas moi, il faut que tu dise quelque chose ! Sans cesse elle te rabaisse, elle te manipule, te prend comme moins que rien et que tu n’es pas son fils ! Je n’y crois pas, ce n’est pas une mère ! D’accord, elle a 500 ans et que tu n’es plus vraiment considéré comme un fils ayant une longue vie, mais tout de même, ce n’est pas une attitude à adopter ! Bon sang réagi !

Elle se tourna vers Staal qui n’avait pas bougé d’un pouce et regardait avec son unique œil dans le vide, comme s’il ne la voyait pas. La vampire prit sa tête entre les mains, excédée par ce manque de réaction et surtout par l’attitude de Yûka qu’elle supportait de moins en moins. Autrefois, elle se serait moqué de la position de Staal, et aurait presque rit – voir aurait ri – du choix de Yûka d’ainsi rabaisser son fils, mais à présent, elle ne pouvait pas. Cette attitude la mettait hors d’elle, malheureusement elle ne pouvait aller voir Yûka pour la prier de lui rendre son œil. Peut être allait elle faire une expérience avec, ou on ne sait quoi, mais qu’est ce qui garantissait que Staal allait le récupérer, et surtout intact ?!

Xaphane se rendit soudain compte du cinéma qu’elle venait de faire, comment elle venait de se mettre en scène et fini par s’effondrer à côté de Staal, le visage légèrement rouge.

- Tu ne peux pas continuer ainsi à lui obéir au doigt et à l’œil… Je sais que t’as pas trop le choix, mais…

Finalement elle choisit de ne plus rien dire, de ramener les jambes vers elle et d’y enfouir son visage, un peu honteuse de l’attitude qu’elle venait d’avoir.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/11/2008 22:42:41    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Staal finit par tourner la tête vers Xaphane lorsqu'elle s'affala à côté de lui. Il ne savait pas vraiment comment exposer la situation... C'est vrai, sa mère le rabaissait constamment et se servait de lui sans vergogne. Mais il y avait aussi quelques moments de complicités, mais ni lui ni elle ne les affichait ou n'en parlait, car c'était plus intime.
- Tu sais, elle a ses raisons d'agir comme ça. Et elle n'a pas tord.
Il lâcha un soupira et pencha la tête sur le côté, cherchant ses mots.
- Si les Gardiens voyaient qu'elle et moi, nous sommes complices, que crois tu qu'ils feraient ? Ils se serviraient de moi pour l'atteindre. Elle préfère autant passer pour une mère sans coeur... En privé, elle n'est pas comme ça avec moi. D'ailleurs, je ne devrais même pas te dire ça, elle se méfie de tout le monde...
Il eut un petit rire nerveux et tripota son bandeau improvisé.
-L'oeil, c'est surtout pour faire une expérience. Voir si ça marcherait... Et après, piquer peut être ceux des Gardiens. En échange, j'ai pu venir ici en toute sécurité.
Mais il faut voir le bon côté des choses ! ça m'donne un petit côté mystérieux, ça ne déplaît pas aux filles en général...
Il eut un large sourire, et il laissa échapper :
- Enfin, maintenant, j'en est un peu rien à foutre.
Il haussa un sourcil et médita un instant ses paroles. C'est vrai que, depuis quelques temps, les filles ne l'intéressaient plus comme avant... Etait-ce à cause des Gardiens ou bien à cause d'autre chose ? Il jeta un coup d'oeil à Xaphane, en un éclair de lucidité, il comprit. Heureusement qu'il faisait assez sombre et qu'elle avait la tête baissée... Comme ça, elle ne le verrait pas rougir. Ah ! Il détestait ce genre de situation, avec ce genre de surprises... Dans un élan de courage, il posa sa main sur la tête de Xannou :
- Allez, fait pas la tête, chui content que tu sois là !
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 17/11/2008 22:55:34    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ? Répondre en citant

Lorsque Staal posa sa main sur sa tête, Xaphane la releva légèrement un petit sourire aux lèvres et tourna finalement le visage vers lui. Elle haussa un sourcil en scrutant dans cette obscurité le bandage que portait le fils du feu et eu un petit rire.
- C’est vrai que ça t’es plutôt saillant… Ca te donne un petit air mystérieux… Maintenant si cela plait aux filles, cela je n’en sais rien.
Cela faisait bien longtemps que Xaphane ne s’était pas comportée comme elle l’aurait fait bien des années plutôt, à complimenter les garçons et surtout à émir des petits gloussement qui les faisait craquer.
Elle repensa rapidement à la phrase qu’il avait dit. Il était content qu’elle soit la ?
- C’est bien la première fois que j’entends quelqu’un dire qu’il soit content que je sois la… Enfin en connaissant les risques d’être à côté d’un vampire je veux dire. Les personnes évitent la plus part du temps de se trouver aussi proche d’un vampire vois-tu… Enfin, toi tu sais que je ne peux pas te mordre, sous peine que ta mère m’arrache la tête tout en faisant en sorte que je sois toujours en vie, mais tout de même.
Elle eu un petit sourire à cela, puis mit son menton sur ses genoux, essayant par tout les moyens de ne pas penser à ce quoi elle devrait penser. Chose plutôt dure.
Et dire que cela faisait bien cinquante ans, au moins, qu’elle n’avait pas ressenti ce genre de choses… Auparavant elle croyait qu’un vampire ne pouvait avoir de sentiments, ce qui est faux… Pour la deuxième fois elle avait la preuve qu’ils en avaient… Mais généralement cela se soldait mal.
Elle tourna légèrement la tête vers lui.
- Je... Non oublis.
Elle fronça les sourcils et se remit à regarder la paroi en face d'elle comme si elle essayait de trouver quelque chose d'important dedans. Stupide paroi qui ne l'intéressait absolument pas.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2016 00:23:52    Sujet du message: Tiens, des livres.. Mais... ça se brûle, non ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> La bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 2 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com