Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tranquillement seul (libre)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Les Appartements -> L'appart des Chefs (profs)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 03/07/2008 21:38:47    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Chunyan fronça les sourcils lorsqu'elle se réveilla, où était elle ? Le dernier souvenir qu'elle avait, c'est qu'elle était dans la forêt puis plus rien... Et maintenant ? Elle regarda autour d'elle, une chambre impeccablement rangée, donc pas dans une chambre d'adolescent, pas la sienne en tout cas, des meubles inconnus d'elle, ce n'était pas le genre de meubles qui étaient dans le pensionnat... Et les livres, il y en avait beaucoup. Trop même. Quoi qu'il en soit elle sursauta lorsque Cristalline s'allongea sur son ventre et se mit à ronronner. Elle l'écouta un moment, puis lorsqu'elle comprit ce qui était arrivé l'adolescente serra les poings. Lorsque le chat sauta du lit, l'adolescente se mit sur le côté, prit un coussin et cria plus ou moins toute sa rage dedans, et commença à s'en servir comme punshing ball comme si cela pouvait la soulager.

- Il m'a eu ! Comment ai je pu me faire avoir aussi facilement !! C'est pas possible ! Qu'est ce que je suis stupide !!
Toujours la tête dans le coussin, elle continuait de le frapper alors qu'il n'avait absolument rien demandé pour se transformer ainsi en punshin ball, elle écouta Cristalline. Elle ? Rester ici sans rien faire, sans rien dire ? Comme si elle pouvait faire une telle chose ?! Son absence ? Qu'était il allé faire ? Il était allé à la Tour Nord sans elle ?!
Chunyan releva la tête, puis se dit qu'il fallait mieux rester, peut être que finalement non, il était simplement allé parler à certaines personnes, et qu'elle devait attendre. Même si cela l'étonnerait fortement, mais elle finit par se calmer.

Tout en regardant un moment le plateau - qui avait plus ou moins bougé lorsque Chunyan s'était mise à frapper sur le coussin - et haussa un sourcil : de la pastèque, du lait, des crêpes, du miel, du chocolat... Et Cristalline qui tenait à avoir du lait au miel... Quelle gourmande.
L'adolescente sans trop regarder ce qu'elle faisait, prit un bol, y versa du lait puis une cuillère de miel dedans et attendit un moment que tout se mélange. Finalement elle posa le bol sur le plateau laissant ainsi Cristalline boire tranquillement.
- Tu sais que c'est pas trop bien pour toi...

Finalement Chunyan prit l'assiette de Pastèque - il fallait s'en douter - et assise sur le lit, elle commença à manger la pastèque - sans en mettre plein partout, c'est un record, ruminant sa colère et se posant mille et une question.
- Tu sais où il est allé la ?
Demanda t elle finalement à Cristalline.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/07/2008 21:38:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/07/2008 21:35:15    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Cristalline se retourna en se léchant les babines et fit non de la tête avant de nouveau laper le bol avec son contenu.

La moquette du sol ondula doucement, comme la surface d'un lac. Cristalline se redressa quand la porte partie violemment contre le mur et immédiatement deux Numéro 3 entrèrent en trombe avant de se mettre face à Chunyan sans bouger plus que ça. Cristalline voulut faire un mouvement, mais déjà une voix s'éleva.


"Vous n'êtes que des rustres !! Je vous ai dit rapidement. Et pas en défonçant tout sur votre passage !! Bande d'abrutit !"

Clara entra dans la pièce (Et je veux pas entendre : Tiens la Coïncidence ^^) et chercha quelqu'un des yeux quand elle tomba sur Chunyan en sursautant.

"Mais? Que fais tu là toi? Tu ne devrais pas être dans ta chambre? Enfin. Je vais demander à ces deux là à te reconduire dans ta chambre. Si tu es souffrante ils te conduiront plutôt à l'infirmerie."

Elle s'accroupit avec un sourire radieux et très gentil.

"Ne craind rien. Je ne suis pas vraiment un soldat. Je suis infirmière. Tu es qui exactement? Il me semble avoir lui quelque chose sur une albinois"

Elle tendit la main vers Chunyan mais Cristalline se mit entravers du chemin en soufflant de façon menaçante.

"AAAaah !! Mais qui vois je? Vous ici ? Qu'elle heureuse surprise !"

Rongar venait d'arriver en trombe dans la pièce en ouvrant grand les bras. Clara se redressa en souriant faiblement et fut à moitié étouffée par l'étreinte du professeur. Malgré cet âge il était bien vigoureux contrairement à ce que disait son dossier. Elle respira péniblement quand il le relâcha. Il emmena de façon poussé, en la poussant volontairement, vers le salon.

"Veuillez me suivre dans le salon pour qu'on puisse discuter tranquillement et laisser mon ancienne élève tranquille. Elle est encore fatiguée !"

Cristalline regarda les deux partirent et se détendit un peu. Puis jetta un oeil sur les deux Numéro 3 qui restaient plantés là comme des piquets sans bouger. Elle se dit qu'il aurait pu au moins demander qu'elle emmene ces deux trucs avec eux. Ca lui coupe l'appétit et... Depuis quand Chunyan était entre ses deux trucs d'ailleurs sans être dégouté. Elle réfélchit et se tourna vers le lit puis sursauta de stupeur : elle était toujours dans le lit. Mais alors? Qui c'était l'autre? Après quelques secondes d'observation, des détails venaient troublés la 2eme Chunyan.

°Tu ne m'avais pas dit que tu avais une jumelle chez les gardiens°

La 2eme Chunyan sourie de façon enfantile et baissa la tête, mit les mains derrière le dos, et fit des cercles avec son pied droit de façon timide.

"Je... Je dérange?" dit elle de façon enfantile
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/07/2008 22:29:54    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

La fille de la terre regarda le sol onduler, puis elle sursauta, la pastèque à moitié dans la bouche, lorsque la porte de la chambre de Longar s'ouvrit... ou plutôt se fracassa contre le mur d'en face assez violemment. Puis elle haussa un sourcil puis un deuxième lorsque les deux numéros 3 arrivèrent dans la pièce suivit de l'infirmière. Elle ne l'avait jamais entendue parler ainsi, elle était sympathique. Trop sympathique justement, c'est pour ça que Chunyan ne l'aimait guère, elle avait l'impression que l'infirmière cachait quelque chose, elle ne savait pas quoi, mais elle cachait quelque chose... On ne pouvait pas être gentille comme ça, si on ne cache pas quelque chose.
Puis elle l'écouta un moment, ne disant rien,d e toute manière elle parlait pour deux et sursauta lorsque Longar arriva serrant plutôt un peu trop fort à son goût le coup de l'infirmière; elle ne l'appréciait peut être pas tellement, ce n'était pas une raison pour autant de lui faire mal... Surtout en l'étranglant. Finalement elle regarda les deux grandes personnes sortir de la pièce; elle ? Fatiguée ? Son ancienne élève ? Et puis quoi encore ?
L'adolescente commença à se lever lorsqu'elle vit Cristalline regarder en direction des deux numéros, puis elle l'entendit parler. Finalement elle regarda en direction des deux choses devant la porte et se vit elle; non dans un miroir, non dans une sorte de flaque d'eau ou un quelconque reflet, mai bien devant elle, en chair et en os... Elle ? Sa sœur naturellement, qui d'autre ?
Chunyan sortit du lit et écouta ce qu'elle dit tout en s'avançant doucement : elle la gênait ? Elle ne la reconnaissait pas ? Elle ne reconnaissait pas sa propre sœur ? L'albinos s'arrêta devant sa soeur; elle avait presque pas changé, physiquement elle était comme elle, comme deux goûtes d'eau, on n'aurait pas pu les différencier. Seuls leurs habits permettait qu'on puisse les reconnaître l'une de l'autre. Il n'y avait qu'une chose qui perturba la fille de la Terre, c'est que Lain - si c'était bien elle - avait les yeux vides le regard dans expression apparente.
L'adolescente prit sa soeur par les épaules et la secoua comme si cela pouvait la sortir de son état second,comme si cela pouvait la réveiller. Mais en vain, elle ne bougeait pas, et penchait simplement la tête sur le côté comme si elle ne comprenait pas ce que faisait cette personne devant elle. S'était elle seulement une fois vue dans une glace pour se rendre compte que la personne devant elle, qui la secouait par les épaules lui ressemblait comme deux gouttes d'eau ?!

- Lain ! Eh oh tu m'entend ?!

Chunyan la regarda dans les yeux puis sortit de la chambre, tenant sa sœur par le bras pour arriver dans le salon où se trouvaient normalement Longar et Clara.

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/07/2008 23:04:37    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Soudain, Lain aggripa le poignet de Chunyan. Elle lui sourit et l'a tira dans le couloir avec une force assez imposante.

"Pardon... Je... Je suis encore un peu... Fatiguée... Excuse moi. Mais... Mais je pensais que quand on se retrouverait... Ca... ca serait... Plus chaleureux..."

Lain baissa la tête et garda ses deux mains dans ceux de Chunyan. Elle semblait complétement perdue.
Cristalline apparocha avec un air de curiosité bien visible sur son visage qui disait : On me présente pas? Je voudrais tout savoir moi !!


Longar et Clara discutaient à voix basse dans le salon avant que Clara rappelle les Numéro 3 qui sortirent comme des robots et arrivèrent autour de Longar d'où les voix s'élevèrent.

"Vous vous croyez maligne? Je refuse totalement ce traitement et ce n'est ni vous ni vos sbires qui allaient m'y obliger."

"Vous savez, Professeur Longar. On connait vos capacités avec l'élément liquide. Vous n'aurez pas de piqure. Vous devez prendre vos pillules."

"Alors revenez avec plus de gardiens ! Gardienne !"

Clara s'étouffa de colère et rougit d'un seul coup.

"NE ME COMPAREZ PAS A EUX !! JE VOUS..."

"Vous ne respectez que les puissants Gardienne Clara."

Longar venait de couper la parole à l'infirmière avec une voix calme et sereine. CLara serra les poings d'indignation et resta debout comme Longar à s'affronter dans les yeux avant de se détourner en rappellant les Numéro 3 derrière elle qui obéirent sans discuter.
Longar soupira une fois qu'ils étaient partis avant de se frotter la barbe pensivement

_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/07/2008 20:17:40    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Chunyan faillit pousser un petit cri lorsque sa jumelle la prit par le poignet pour l’amener dans le couloir ; elle ne voulait pas aller dans le salon ? Et… depuis quand avait elle une telle force ? Elles étaient de force égale, du moins à ce niveau la… Finalement l’adolescente s’en moqua lorsque Lain commença à parler : elle sous entendait qu’elle n’était pas heureuse de la voir ? Elle qui l’avait cherché depuis qu’elle savait qu’elle n’était plus avec les parents ou au moins depuis qu’elle n’avait plus de nouvelles d’elle, depuis qu’elle savait qu’elle était avec cet ignoble personne qu’est Rongar. Ce sadique né. Plus chaleureux ? L’adolescente eu presque un rire, c’était tellement bizarre comment finalement sa sœur avait changé ; depuis quand voulait elle des retrouvailles chaleureuses ? Il y a trois ans elle n’aurait jamais dis une telle chose ; il y a trois ans si jamais Chunyan avait prit sa sœur dans ses bras elle l’aurait repoussée disant qu’elle ne devait la toucher sous aucun prétexte. Allez savoir pourquoi, ces deux filles de haïssaient et s’évitaient un maximum ; Chunyan détestait sa sœur qui lui rendait sa haine en pleine figure. Que d’amour.
Finalement Chunyan regarda sa sœur, elle était perdue c’était visible, et surtout, elle n’osait pas dire certaines choses. Finalement elle l’amena à elle, et la prit dans ses bras, la serrant fort contre elle.
 
- Excuses moi, je suis tellement étonnée de te voir ici après tout ce temps… Je réalise pas encore, c’est trop soudain… Je pensais surtout que c’est moi qui irait te chercher, et non que tu arriverais la, d’un coup. Comment es tu arrivée ici ?

Demanda t elle finalement, la regardant dans les yeux. C’était si bizarre de voir son double en chair et en os devant soit, bien réel, elle ne s’était pas revue comme ça depuis trois ans. Et la, sa sœur, sa vrai sœur, était devant elle. C’était irréel.


Finalement Chunyan releva la tête lorsqu’elle entendit la voit de Clara tonner dans l’appartement ; une dispute ? Avec Longar sûrement, d’ailleurs elle voulait lui parler à ce professeur… Il avait osé aller à la Tour sans elle ?! Ne lui avait il pas fait une promesse ? Ou du moins quelque chose qui y ressemblait… Il savait combien cela comptait sur la fille de la Terre de vouloir aller chercher sa sœur… Comme quoi il ne faut faire confiance à personne.

L’adolescente se tourna vers sa sœur puis la prit par le bras l’amenant dans le salon lui disant qu’elle voulait parler au professeur, et lui poser deux trois petites questions, mais ne voulant pas la quitter des yeux, elle voulait qu’elle soit la aussi. Elle.

Lorsqu’elle arriva dans le salon elle vit Longar le regard pensif frottant sa barbe – on aurait dit un vieux papi … - et attendit un moment, mettant Lain devant elle…

- Vous auriez pu m’attendre… Dit elle finalement.

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/07/2008 20:54:27    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Longar regarda surpris Chunyan et se frotta les yeux. Il voyait double à présent. C'était quoi cette histoire? Il perdait la boule ou bien il avait besoin de lunette et là c'était grave.


"Dis moi que je vois bien ce que je vois? Critalline. Dis le moi."


La chatte arriva assez mécontente et dit oui. Il voyait parfaitement deux personnes identiques ou presque. Longar soupira de soulage il désigna le canapé en face de lui pour qu'elles puissent s'asseoir.

"Alors là ma chère Chunyan j'ignore de quoi tu parles. Je ne sais pas qui est cette personne ni même d'où elle vient. Le raid est prévu demain soir pas avant. Mes contacts ne peuvent pas être près avant. Mais... Au vu de ce que je vois je dirais... Que... C'est ta jumelle... Mais comment?"

Lain baissa les yeux timidement. Elle n'avait pas lâcher les mains de Chunyan et avait été très heureuse de se faire prendre dans les bras de sa jumelle.

"Je... Je me suis... Enfuie... Je n'ai pas envie de raconter... Je... Je ne sais pas qui vous êtes..."

Sa voix devint à peine audible. Soudain, les jumelles eurent une main sur leur crâne. Longar était face à eux avec un sourire accroupit.

"Ne craind rien ma petite. Je suis le professeur de l'eau Longar. Un ami de ta jumelle ici présente qui me fait pas entièrement confiance à tort. Je suis, je le pense, sympathique, joueur et un bon professeur. Mais faut pas me le dire sinon j'attrape la grosse tête."

Lain eut un petit rire étouffé avant de regarder sa jumelle d'un oeil amusé. Si jamais elle riait elle aussi, ne serai ce qu'un petit peu, elle exploserait de rire à gorge déployé.
Cristalline était mécontente au plus haut point. Tout le monde l'ignorait délibérément. Elle allait bientôt faire ressentir sa présence dans quelques minutes et ça de façon assez amusante.


"Eh bien, si c'est bien toi Lain... Je ne vois pas pourquoi j'emmenerai Chunyan à ton secours puisque tu es là. Je partirai seul avec le groupe et en attendant je vais faire des papiers pour que vous soyez toute les deux ensembles. Vous avez sans aucun doute des choses à vous dire toutes les deux."
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/07/2008 23:22:20    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Chunyan, assise sur le canapé, tenant les mains de Lain dans les siennes, elle écoutait Longar, essayant de ne pas rire à ce qu’il venait de dire. En effet, elle ne lui faisait pas entièrement confiance, faut toujours être septique et toujours se méfier, comme maintenant… Il était sympathique, bon joueur et un bon prof… Sympathique, oui, bon joueur peut être, bon prof… S’il crevait toujours ses élèves, s’il faisait tout pour qu’ils soient KO et qu’ils puissent bien dormir après… Pas sûre que ce soit un bon professeur. Il prend la grosse tête ? Possible, c’est caractéristique de tout les « mâles » qu’elle connaissait. Faut jamais les flatter, les complimenter sinon ils prennent tout au sérieux et la, ils se croient meilleur etc…

Finalement elle regarda sa sœur : elle était fatiguée ? D’accord. Elle ne voulait pas raconter ce qui s’était passé parce qu’elle ne connaissait pas Longar ? Elle la connaissait, elle, alors pourquoi … ? Elle était vraiment différente. Lain, entre elle et sa sœur, était toujours la plus rapide pour se réveiller, pour reprendre du courage, elle était la plus énergie d’elles deux, et surtout, elle ne se gênait pas pour parler, pour dire ce qu’elle pensait. D’ailleurs, elle se demandait comment les gardiens avaient pu la supporter, car elle en était sûre, Lain avait du les insulter de tout les noms possibles et inimaginables – s’étant entraîné auparavant sur sa sœur elle connaissait un peu tout… -. Elle a du même insulter Rongar tellement elle était connue pour être insolente…
Etait ce bien sa sœur ? Elle pouvait, certes, comprendre qu’elle était contente de la voir, qu’elle était déboussolée, mais une autre chose la dérangeait… : Lain était apparue entre les deux numéros 3, comme si de rien était… Même s’ils étaient bête, ils savaient bien qu’ils ne devaient pas la laisser passer, et puis… N’avait elle pas dis qu’elle s’était enfuie ? Si elle s’était enfuie, on ne l’aurait pas laisser partir, or elle était arrivée avec Clara… L’aurait elle laisser partir si elle faisait partie des gardiens ? La réponse vint immédiatement : non.

Chunyan se leva et recula, laissant Lain seule sur le canapé. Elle se mit derrière Longar, fronçant les sourcils,puis recula encore un peu ; était ce vraiment sa sœur ? Elle avait trop changée pour en être sûre. Elle ne pouvait pas, comme ça, « pouf », après trois ans d’absence, chez les gardiens au prêt de Rongar, penser que c’était bien sa sœur. D’après ce qu’elle avait lu, elle avait subit des choses horribles, s’était écrit noir sur blanc, et tout n’était pas dis car la renvoyant à d’autres dossiers – pourquoi n’avait elle pas tout prit ?! – alors quelles autres types d’expériences avaient ils fait ?!

L’adolescente regarda sa sœur, qui ne comprenait pas ce qui se passait, pourquoi s’éloignait elle soudain ?
Chunyan prit Cristalline dans ses bras, qui la pauvre avait été délaissée, et commença à lui grattouiller la tête.
- Qu’est ce qui me prouve que tu es bien Lain ? Demanda t elle finalement. Qu'est ce qui me prouve que tu es ma Lain ?
* Tu sais à peu pret tout de Lain, je t'en ai tellement parlé, et tu connais tout mes souvenirs... Crois tu vraiment que c'est elle ? *

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/07/2008 23:58:35    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Longar resta dans sa position et sourie de plus belle quand Lain rejeta assez brusquement la main de Longar. Elle n'aimait pas qu'on lui ébourriffe les cheveux comme ça soeur. Puis les questions et les doutes arrivèrent. Chunyan était d'un naturelle méfiante et c'était compréhensible.

"Je suis incapable de dire quoi que se soit. Incapable de dire si c'est ta jumelle ou non. En tout cas la ressemblance est frappante, c'est indéniable."

Cristalline était dans une position peu confortable, mais au moins on s'intéressait enfin à elle. Elle regarda Lain qui semblait perdue puis fit une moue :

°Je sais pas trop, Chunyan. Elle vient juste d'arriver. Je trouve quelque peu étrange son arrivé. Je sais que les Numéro 3 ne sont pas des lumières... Mais je trouve étrange qu'elle ait pu s'enfuir si facilement. A moins que l'autre Gardienne ne soit une complice et à prétexté quelque chose pour emmener Lain ailleurs. Autre chose aussi, comment pouvait elle savoir que tu trouvais ici? Une coïcidence je présume. Mais... Je sais pas trop. Je dirais de la surveillait. En attendant, ta soeur ne t'a plus appellé depuis bien longtemps non?°

Lain semblait complétement choquée de toutes ses questions et se leva d'un bond, furieuse.

"Comment oses tu? J'arrive à m'échapper et toi... TOI tout ce que tu penses c'est que je suis pas celle que je prétend être? Je... Je..."

Lain commença à tanguer puis tomba dans les bras de Longar qui resta surpris. Il prit Lain dans ses bras et l'inspecta rapidement avant de se tourner vers Chunyan souriant.

"Elle n'a rien. Juste évanouie. Elle doit être très affaiblie. C'est bizarre qu'elle ne le montre pas. Complétement toi !"

Il gloussa de rire avant d'aller portée Lain qui se révailla faiblement et essaya de se débattre.

"Non non. Jeune fille. Tu ne me fera pas comme ta jumelle de tête de mule. Au lit. Je me fiche que tu sois en forme pour de faux. Du repos d'abord et ensuite des explications. Compris?"

Lain repoussa en vain le professeur de l'eau qui ne cessait de sourire à Lain qui était en colère après sa faiblesse, sa jumelle et surtout contre ce grand barbu qui se prenait pour son père. Non mais pour qui il se prend? En y repensant... Chunyan avait de la chance d'avoir cet homme qui s'occupe d'elle, quoi que un peu rop envahissant à son goût.
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 08/07/2008 22:42:09    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Chunyan regarda Longar s’en aller avec sa sœur – si c’était bien elle – dans ses bras, pour qu’elle aille dormir. Tant mieux, elle pourrait réfléchir à tête posée sans sentir son regard sur elle, sans avoir à penser « Si ! Elle est juste devant moi ! C’est bien elle ! » . Et pourtant, était ce bien elle ? Cristalline avait plus ou moins répondu  à sa question, d’accord Lain venait d’arriver et elle était sûrement déboussolée par tout ce qui arrivait… mais même. Comme disait la petite boule de poile rose : comment a t elle pu s’enfuir si facilement ? Comment avait elle pu passer comme ça entre les numéros ? Clara l’aurait emmenée ? Peu probable, elle travaillait pour les gardiens, et surtout elle venait de se « disputer » avec Longar alors très franchement, si elle l’avait emmenée par sympathie ou autre, elle l’aurait di au lieux de se laisser faire étouffer par le professeur de l’eau. Les gardiens étaient peut être pour la plupart pas des flèches ou autres, ils n’étaient pas pour autant stupides, la preuve : ils les retenaient tous ici. Oui, elle la surveillerait.
Elle ne l’avait pas appelé depuis un moment ? Normal cela faisait trois ans qu’elles n’avaient eu aucun contact l’une de l’autre. L’une ayant disparu, l’autre ne voulant rien s’avoir de l’autre… Quelle communication… C’est la famille à ce qui paraît ; faut laisser couler.
 
Elle repensa à la réaction de sa sœur à la suite des questions qu’elle lui avait posé, elle avait l’air curieuse. Bizarre, elle réagissait comme elle même réagissait… Très bizarre. Lain était plutôt du genre calme, sauf lorsqu’on commençait à parler de choses dont on ne savait rien, qu’on commençait à attaquer ses amis ou qu’elle trouvait quelque chose d’injuste. Elle s’énervait moins vite que Chunyan, enfin d’après ce que savait cette dernière. Mine de rien, là, elle venait de reconnaître sa sœur à sa manière de s’énerver : elle s’était levée, furieuse, et si elle ne s’était pas évanouie elle aurait parié que sa sœur se serait approchée, les deux jumelles se seraient regardées droit dans les yeux pour finalement partir l’une dans un sens et l’autre dans le sens opposé pour ne plus se parler. « Bouder ».
 
Lorsque sa sœur sortit du salon, Chunyan se rassit sur le canapé, ses coudes sur ses genoux, ses mains pendant dans le vide, elle les regardait un moment,puis fit comme si elle tenait quelque chose entre les mains et lâchant sa tête elle réfléchit un moment à ce que dit Longar. Elles se ressemblaient, normal elles étaient des jumelles – c’est théoriquement comme ça : des jumelles se ressemblent.
Elle sourit en entendant le professeur dire que Lain ne devait pas faire comme elle ; et qu’elle devait avant tout se reposer, il était peut être un peu trop « paternel »… Enfin, quoi que par les temps qui courent ce n’était peut être pas de trop. Elle attendit qu’il revienne, et lorsqu’elle sentit une présence dans la pièce, sans savoir si c’était lui ou non – qui pouvait il être autre ?L’appartement était vide à part eux trois et Cristalline allongée à côté d’elle elle commença à réfléchir à haute voie.
 
- Justement, elle me ressemble trop. Comment est ce que je peux être sûre que ce soit Lain ? Justement, pour nous différencier, c’est de voir notre différence, nos oppositions… Et ne me dites pas qu’elle est devenue comme quoi, qu’elle a changé et a adopté ma vision des choses, mon caractère – je la plain si c’est le cas – par ces trois années passées. Non, ça serait trop simple. C’est pas logique.

Finalement elle releva la tête, dévissant son coup pour regarder derrière elle le professeur de l’eau. Elle eu un petit sourire, quand elle pensait qu'au départ le professeur voulait être seul... Là, il était tout sauf seul : il y avait deux adolescentes, et deux numéros plus une "gardienne" étaient passés dans l'appartement. Ce n'est pas ce qu'on appelle être seul et surtout tranquil. 

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/07/2008 19:41:22    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Longar vint s'assesoir à côté de Chunyan et l'enveloppa d'un bras protecteur autour des épaules frêles de l'adolescente.

"Je ne connais pas l'histoire de ta soeur et de toi avant votre arrivée ici. Mais pour moi, elle te ressemble énormément mais allez trop vite au conclusion pourrait être fatal dans la position de certaine personne. Elle est complétement épuisée et se reposera ici le temps qu'elle aille mieux. Je vais aller à la tour nord pour sortir la gamine en question des griffes des Gardiens. T'en fais pas. Passe du temps avec elle et voit où son les défauts et prouve toi que c'est bien ta soeur. Sache que je me remettrai entièrement à ton avis sur ta soeur. En attendant, j'ai du travail pour quelques temps, occupe toi de ta soeur, je suis dans ma chambre mais j'ai besoin de me concentrer sur quelques petites choses avant le début de la mission de sauvetage."

Il se leva et partie vers sa chambre avant de se retourner vers Chunyan.

"Dès qu'elle sera un peu mieux faites un tour. Sinon je partirai s'il le faut pour que vous soyez seuls. Et une dernière chose. Le nom Lain est peut être à quelqu'un d'autre et pas à ta soeur. Tu y a pensé aussi?"

Longar entra dans sa chambre et s'assit à son bureau avant de se concentrer face à une bassine pour ne plus bouger.
Cristalline s'étira en baillant et se fit les griffes sur le fauteil qui résista tout juste.


°On fait quoi maintenant? Ta soeur doit dormir et nous on n'a plus le droit d'aller à la tour puisque ta soeur et là.°
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/07/2008 22:51:50    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Chunyan baissa les yeux puis la tête lorsque Longar passa le autour de ses épaules. Elle écouta attentivement ce qu'il lui dit, il comprenait visiblement pourquoi elle pensait qu'elle n'était pas forcément sa sœur malgré l'apparence et donc la ressemblance. Visiblement il voulait tout de même qu'elle reste ici en attendant qu'il aille dans la tour nord pour voir s'il n'y avait personne. Ne lui avait il pas promis de l'emmener la bas, car elle voulait être présente ? Si. L'adolescente le regarda partir, oui elle devait se prouver que c'était Lain. Mais si ce n'était pas elle ? Devrait elle rester sur la défensive jusqu'à ce qu'elle en ai la preuve parfaite ? Elle ne pourrait pas tenir, elle ne pourrait pas attendre pour savoir si c'est bien elle, si c'est bien sa sœur.
Douter sur l'identité de sa propre sœur... Si d'autres apprenaient ça, ils allaient croire qu'elle était "sans cœur", déjà que c'était limite lorsqu'elle parlait d'elle... alors la... Au moins, une chose et sûre, elle pouvait compter sur la discrétion du professeur de l'eau pour ne pas qu'il parle de ça. Ou du moins le moins possible. Mais une chose est sûre, elle ne pouvait pas rester avec Lain dans l'appartement, seules. Seules, il y avait deux solutions : elles allaient se disputer et cela provoquerait un mélange d'éboulement et de tremblement de terre, deuxième solution; elles allaient se séparer et Lain allait se diriger vers le lac et rejoindre les parents. Ces deux solutions n'étaient qu' hypothétiques, elles n'allaient s'appliquer que dans le seul cas si c'était bien sa sœur.

* Je sais pas. Une chose est sûre, je ne peux pas rester dans l'appartement avec elle. Je ne sais même pas si c'est Lain ! * Confia t elle finalement à Cristalline.
Elle savait qu'elle ne devait pas déranger Longar, et la dernière fois qu'elle avait fait une bêtise, ce qui remontait à quelques heures, il l'avait giflé... Mais la, il fallait qu'elle dise qu'elle ne pouvait pas rester. Et de toute manière, si c'était bien sa soeur, telle qu'elle la connaissait, elle dormirait pendant plusieurs longues heures. Elle était championne la dedans; Lain dormait beaucoup, au contraire de Chunyan qui dormait très peu.
Chunyan entra dans la chambre de Longar, il était assit au bureau, Lain dormant sur le lit, visiblement profondément. L'adolescente hésita un moment à la porte, elle n'osait pas entrer. Finalement l'adolescente s'avança doucement et s'arrêta à côté du bureau, les yeux baissés. Maintenant, il fallait oser parler.

- Longar, je... - elle jeta un regard à la fille allongée sur le lit, puis finalement se re-retourna vers Longar - je peux pas rester dans l'appartement avec elle. C'est trop me demander... Je pourrais pas lui parler et savoir vraiment si c'est elle ou non; c'est pas faisable. On se ressemble, d'accord, elle s'appelle peut être Lain, mais qui prouve que c'est elle ? Je pourrais pas le savoir. Peut être qu'on lui a dit toutes choses sur moi pour qu'elle me ressemble à maximum, pour voir si c'est bien l'image de Lain... Enfin ma sœur... Je ne sais pas si c'est bien ma sœur ou non, ça fait trois ans que je ne l'ai pas vue ! Comment voulez vous reconnaître une personne que vous n'avez pas vu, que vous avez haïs pendant toute votre enfance et d'un coup vous la revoyez au bout de trois ans ? C'est pas faisable, tout ce que je sais, c'est qu'elle est le contraire de moi, et ça sera toujours ainsi. Je veux vous accompagner à la Tour Nord, je peux pas rester ici, je veux voir ce qu'il y a la bas, s'il y a Lain, la vraie Lain, je veux être la.

Chunyan releva les yeux au bout d'un certain temps, jeta un dernier regard à "Lain" puis se retourna vers Longar, l'air plutôt déterminée.

- Me sortez pas l'excuse qu'il faut que je la surveille, vu dans l'état où elle est, elle dormira pendant de longues heures.

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/07/2008 12:36:30    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Longar se redressa avant de se tourner vers Chunyan souriant. Il posa son doigt sur le nez de Chunyan.

"Est ce que tu peux voir ton nez? Non? Pourtant c'est si évidemment qu'on s'en aperçoit même pas. Je te l'ai dit. Puisqu'elle est là, je refuse catégoriquement que tu viennes. Et inutile de tenter quoi que se soit ou autre chose, ma petite, je ne changerai pas d'avis. Rappelle toi que si Rongar te met la main dessus pendant cette opération tu vas subir les mêmes sévices que ta soeur, qui peut être se trouve derrière toi."

Il retira son doigt puis prit un air sombre et menaçant.

"Je sais que peut être ta soeur est là bas. Mais je te l'ai dis c'est non. Et inutile d'aller seule là bas sinon je te promet que la punition que tu recevras te fera trembler jusqu'au tréfond de ton âme."

Puis il redevint clame et souriant avant de poser ses mains sur les épaule de Chunyan.

"Ma chérie. C'est peut être tellement évidemment d'avoir retrouver ta soeur que celà ne te saute pas aux yeux. Et puis je suis obliger de te demander de rester là pour t'en occuper. Je pars et il faut la surveiller non? Et arrête de me faire cette mine énervé. Je suis pas un gardien tout de même. Dès que j'ai la captive, je reviens avec des nouvelles et viendrait te chercher pour que tu puisses la voir. Je te connais, tu voudras FORCEMENT la voir."
_________________


Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/07/2008 16:32:44    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Donc elle devait rester dans l’appartement, elle n’avait pas le choix visiblement… Mais qu’est ce qu’elle allait faire ? L’adolescente dormait dans le lit, et elle, elle devait attendre que le professeur revienne… la surveiller, donc rester principalement dans la même pièce qu’elle, avoir le doute si c’était bien ou non sa sœur… Ce doute, comment allait elle le supporter pendant toute la durée de l’absence du professeur, sans avoir la réponse ? Elle baissa les yeux écoutant ce que disait le professeur de l’eau : elle pourrait se faire prendre, c’est trop dangereux, elle pourrait subir les mêmes choses que sa sœur… bla bla bla continuant ainsi à essayer de dissuader l’adolescente. Ce n’était pas ces arguments la qui la dissuadèrent à finalement ne pas accompagner le professeur et d’insister à vouloir l’accompagner, mais c’est la menace d’une punition qui la laissèrent sans voix ne pouvant répliquer.


Elle acquiesça et hocha la tête : elle resterait ici pour surveiller « sa sœur » s’il le fallait…Il était trop difficile de croire que c’était bien elle, sa venue avait été trop facile, trop rapide, et surtout Chunyan doutait que c’était vraiment sa sœur ; comme elle l’avait dit : elle lui ressemblait trop. Ce qui est en réalité le principe même des sœurs jumelles.
Elle sourit rapidement lorsque Longar lui demanda de ne plus faire une tête qui montrait qu’elle était énervée, puis finalement releva la tête.


- D’accord je resterais ici… Je sais pas ce que je vais faire, mais je la « surveillerais ». Vous me promettez de venir me chercher si Lain est à la Tour Nord ? Enfin, si vous l’amenez ici, vous me promettez de venir me chercher que je la voie ? Mais… Si ma Lain est la bah… Qu’est ce qui va se passer pour elle ?


Elle désigna l’adolescente visiblement dormant profondément sur le lit de Longar. Chunyan la regarda, elle lui ressemblait, c’était bizarre de se voir en train de dormir, comme si on regardait un film, est toujours étonnant de voir son reflet, soit même, entrain de faire quelque chose, d’agir…
C’est la qu’elle sentit quelque chose frôler ses chevilles, l’adolescente baissa la tête et vit Cristalline qu’elle avait abandonné sur le canapé du salon, elle se pencha et la prit dans ses bras pour la câliner ; elle était si douce. La couleur de la boule de poile l’étonnait toujours autant, ce rose n’était pas naturel, et pourtant après de nombreuses questions et paris, elle n’avait toujours pas obtenue de réponse précise de l’endroit où elle venait, et pourquoi elle était de cette couleur – naturellement, Chunyan perd toujours ses paris.


° Ce qu’on va faire ? J’ai une idée, tu va dormir. T’as des énormes cernes aux yeux. °
* C’est bizarre, mais je n’aime pas ton idée, et puis je ne peux pas dormir et la surveiller en même temps. Propose autre chose pour voir. *
_________________
Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 10/08/2008 21:44:48    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Longar soupira :

"Eh bien si ta soeur est là bas... Tu ne le saura pas car je serai revenu avant que tu ne l'apprenne. Surveille là et méfie toi dans ces conditions. Mais je crois que ce n'est pas là peine. J'y vais et évite simplement de me manger toute la pastéque qui traine dans le frigo sinon je vais encore me faire crier dessus par Renji."

Il prit son pancho avec son bâton et partie.
Cristalline sourie et vint se frotter contre les chevilles de Chunyan en ronronnant
.

°Couche toi et je surveillerai. Tu peux me faire confiance. Je n'ai pas sommeil pour cette fois et...°

La porte claqua ce qui fit sourire Cristalline, tant qu’on peut dire qu’elle sourie. Soudain, le drap s’envola et Lain s’assit sur le bord du lit. Elle regarda Chunyan de ses yeux avec un faible sourire sur le visage.


« Chunyan?… On… est… seule? … »


Elle baissa la tête et se mise à pleurer doucement secoué de sanglot
Sans attendre de réponse Lain se leva d’un bond pour prendre Chunyan par les épaules de ses vêtements et la tint à quelques centimètres du sol, le regard en larme.


« Tu ne me reconnais pas? Tu ne me reconnais vraiment pas? »

Sans attendre de réponse elle jeta Chunyan par la porte où elle cogna lourdement le mur du couloir. Lain donna un coup de pied à Cristalline qui passa par la fenêtre dans un miaule de désapprobation. Lain apparut dans l’embrassure de la porte, le visage ruisselant de larme :

« Tu ne me reconnais toujours pas? … petite sœur… reconnais moi… s’il te plait… »

Les dernières paroles étaient suppliantes et désespérées aux oreilles de Chunyan. Puis Lain attrapa sa sœur par les bras avant de jeter dans le couloir où Chunyan se précipita, contre son grés, pour tomber lourdement sur le canapé.
Lain approcha lentement en pleurant. Soudain, la porte s’ouvrit et Emmanuel entra et resta complètement surpris de voir deux Chunyan entrain de se faire face. Soudain, celle debout attrapa une lampe et la lui lança droit sur la tête. Ce dernier le prit de plein fouet et fit un bond en arrière pour s’effondrer par terre avec des morceaux de lampe par tout autour de lui. Complètement sonné, il cherchait encore se qui venait de se produire.

_________________


Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 10/08/2008 22:35:12    Sujet du message: Tranquillement seul (libre) Répondre en citant

Chunyan regarda un moment le professeur sortir de la pièce, puis de l'appartement. Elle se baissa pour caresser un moment Cristalline, pendant le temps qu'elle lui parlait, puis se releva lorsque "Lain" s'assit sur le bord du lit. Elle l'écouta parler, et allait répondre lorsqu'elle s'avança et la souleva de quelques centimètres du sol. "Tu ne me reconnais pas ? Tu ne me reconnais vraiment pas ?" Non, en effet, elle ne la reconnaissait absolument pas. Sa sœur, sa véritable et unique sœur ne serait pas capable d'une telle chose, déjà parce qu'elle n'était pas forte, mais aussi parce que ce n'était pas possible.
L'adolescente regarda son double pendant qu'elle la soulevait du sol, elle la regardait avec des yeux glacials et surtout dénués d'émotions. Elle en était sûre, c'est pour ça qu'elle était aussi froide; c'était sûrement un numéro... enfin elle s'en doutait; elle s'attendait à tout maintenant sauf peut être... peut être être jetée à l'autre bout de la chambre. Lorsqu'elle reçu le mur dans le dos l'albinos perdu le peu d'air qui était encore en elle, elle avait des difficultés à respirer. Elle regarda en direction de la fenêtre lorsqu'elle entendit Cristalline, elle aurait bien crié son nom ou se serait levée pour aller la chercher ou autre, mais elle ne pouvait pas car une sorte de clone se dirigeait vers elle, suppliante elle parlait mais suppliante elle n'était pas dans ses gestes...
Lorsqu'elle atterri sur le canapé Chunyan pu constater à quel point le plafond était moche, monotone, gris, et parsemé de fissures. C'est ça les vieilles bâtisses. Puis elle releva la tête, c'est là qu'elle vit Emmanuel entrer :

- Vas-t-en ! Vite !!

Réussit-elle à dire avant qu'il ne se prenne la lampe en pleine tête. Vous parlez d'une aide. Quoi qu'il en soit, cela laissa le temps à Chunyan de se lever; elle voulait la guerre cette saleté de doublure ? Elle allait l'avoir. Enfin...
Elle ne savait pas qui elle était, mais une chose est sûre, elle savait où était sa sœur, et elle comptait bien le savoir, ou au moins à ne pas se laisser faire.
L'albinos recula de quelques pas et contourna le salon pour se mettre le plus loin de "Lain".

- Alors qui es tu ? C'est pas pour dire mais tu ne ressemble absolument pas à ma Lain... Alors non je ne te reconnais pas.


Tout en marchant l'adolescente se rapprochait de la porte d'entré et recula jusqu'à Emmanuel et s'accroupit à côté de lui.

- Ca va toi ? Tu m'excusera mais j'ai un petit problème à régler avec ma jumelle, qui n'est pas ma jumelle. Une histoire de clonage, je sais pas trop quoi.
Le ton de l'adolescente pouvait être léger, mais c'était le seul moyen pour elle de ne pas céder à la panique, le seul moyen pour elle de ne pas avoir peur est d'être ironique, et de croire qu'elle n'avait pas peur. Et aussi d'agir, aussi l'albinos plaqua ses mains sur les murs du couloir, ça n'allait sûrement pas plaire aux professeurs mais bon... Situation désespérée, mesures désespérées comme on dit.
Si "Lain" s'approchait encore d'un pas, elle allait se retrouver au rez de chaussez par une manière très rapide... encore plus rapide que les ascenseurs, c'est dire.


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2016 13:52:56    Sujet du message: Tranquillement seul (libre)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Les Appartements -> L'appart des Chefs (profs) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com