Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une haine grandissante se fait sentir...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> L'infirmerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 30/04/2008 21:14:58    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Katsmui ouvrit les yeux subitement, et se releva sur son lit.

Sa chambre était à côté de l'infirmerie pour pouvoir s'occuper de ses malades lorsqu'il y en avait... C'est à dire pratiquement tout le temps. Elle regarda autour d'elle : il faisait jour, mais ne voyait pas le soleil car un gardien était juste devant elle, une seringue à la main. Sans dire quoi que ce soit, elle releva les cheveux, et montra sa nuque. Elle ressentit une grande douleur lui déchirer la peau lorsqu'on lui injecta l'espèce de "médicament" comme il disait. Elle crispa le visage sous la douleur, mais ne dit rien, elle ne voulait pas leur faire plaisir en leur montrant qu'elle avait mal. Ce serait leur faire trop d'honneur. Elle attendit qu'on lui tapote l'épaule pour lui indiquer que c'était finit, et ils sortirent de la chambre, sans rien dire. Katsumi retomba mollement sur le lit, un bras sur ses yeux, laissant quelques larmes couler sur ses joues, tellement cela lui faisait mal. Se faire neutraliser ainsi ses pouvoirs, une partie de soit, était horrible. Elle perdait une partie de soit, elle avait ces pouvoirs depuis qu'elle était née, et la, on le lui retirait, jours après jours, comme si on l'amputait.
Elle se leva, s'habilla, et passa dans l'infirmerie après s'être rafraichie. Ses yeux étaient encore un peu rouge, mais redevinrent rapidement normaux.

Le deuxième inconvénient avec cet espèce de chose qu'on lui injectait tout les jours, c'est qu'il l'affaiblissait énormément, car naturellement son corps se battait contre ce corps étranger en elle. Katsumi passa dans l'infirmerie et regarda rapidement ses deux malade : ils dormaient encore, et allaient bien. Alors elle se permit de passer rapidement au réfectoire prendre quelque chose à manger, rien de bien consistant, elle n'avait pas faim, puis revint, sa tasse de café et un croissant à la main. Elle passa dans son bureau, s'assit, posa ses affaires, et enfouit son visage dans ses mains, soupirant silencieusement.

Elle était encore fatiguée, et n'arrivait pas à récupérer de l'énergie le soir lorsqu'elle dormait. Pourtant, elle essayait de dormir plus tôt, récupérant du sommeil ou autre, mais non, elle était toujours fatiguée et cela, jour après jour. L'infirmière regarda par la fenêtre, elle voyait des oiseaux voler, les arbres, les nuages, signe d'une certaine liberté, mais tout était gâché par les grillages, barrières, et autres, au loin, délimitant le territoire du pensionnat. Leur prison.
Elle rabaissa la tête et enfouit sa tête dans ses bras.
- Faut vraiment que ça change... et vite... on va pas tenir... et moi je vais péter un câble, je le sens...

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/04/2008 21:14:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 30/04/2008 22:17:08    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

La journée sera longue ça ne fesait aucun doute. Difficile de croire qu'il devait déjà s'occuper des rapports de la soirée qui étaient tous là. Se levant de son lit très confortable, il sauta dans ses rangers et enfila rapidement ses habits de Gardien pour finalement se mettre à lire les rapports en s'asseyant sur sa chaise avec un café et un croissant sur la table de la pièce.

Deux Numéro 3 étaient de chaque côté des doubles portes donnant sur sa chambre. Ils ouvrirent les portes dans un même geste et laissèrent entrer une femme au long cheveux et en tenue civil assez provocante. Elle s'arrêta et se mit au garde à vous et attendit.
Rongar ne semblait pas se préoccuper du moins du monde de la nouvelle arrivante qui ne disait rien. Il buvait son café tout en mangeant ses croissants en lisant avec attention ses rapports.
Puis il posa sa tasse de café et ses rapports avant de s'essuyer les doigts avant de porter son attention sur l'arrivante qui s'assura que ce dernier la regarde bien avant de faire son rapport :


"Agent Spécial Vodalia, au rapport ! L'infirmière a reçu sa dose journalière."

Rongar bondit sur ses pieds et partit vers l'infirmerie avec Vodalia sur ses talons.

Il entra dans l'infirmerie sans plus de cérémonie et regarda Katsumi. Rien ne traversa le visage du Gardien qui se déplaça vers la fenêtre pour attendre tranquillement. Vodalia arriva et s'arrêta à l'entrée avant de regarder les deux antagonistes et sourie narquoisement à l'infirmière en refermant derrière elle : il y avait des choses à ne pas savoir avec Rongar.

Dans la pièce, la tension montait d'un cran quand il eut un froissement de papier puis un bruit metallique se fit entendre. Il eut un nuage de nicotine dans l'air et sans se retourner Rongar dit :


"Intéressant de mourir chaque jour qui passe?"
_________________


Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 30/04/2008 23:27:36    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Katsumi n'avait pas bougé lorsqu'ils étaient arrivés dans l'infirmerie, elle savait qui s'était, elle s'en doutait. Elle entendit la porte se refermer, et attendit, elle savait ce qu'il allait faire. L'infirmière, pendant ses temps libre, avait eu le temps d'observer les personnes qui l'entourait, surtout les surveillants étant donné que les élèves étaient en cours... avant. Elle avait pu l'observer, et savait qu'il avait un certain... tic, pour les cigarettes, chose qu'elle désapprouvait, mais si ça pouvait le tuer, elle s'en moquait royalement. Puis écouta ce qu'il dit, avant qu'elle ne se lève, elle ne pouvait pas supporter qu'on fume dans son bureau.

- Je savais que tu allais venir, bizarre. Et tu pourrais éviter de fumer dans mon bureau. Ici c'est chez moi, et tu n'as pas à entrer et sortir d'ici dans mon autorisation, et en plus de fumer. Ce n'est pas chez toi ici, quoi que tu penses !!
L'infirmière poussa légèrement Rongar, car il était devant la fenêtre, et l'ouvrit, et retourna à son bureau.
- Pour ton information, je ne meure pas chaque jour, je suis amputée c'est différent. Chose que tu ne connais pas je suppose ? Non, bien sûr, et même si tu le savais, cela te serais bien égal, mônsieur est sans peur, ni même sentiments.
Elle eu un petit rire, et regarda la fenêtre, reprenant sa tête entre ses mains. La fatigue revint à l'assaut.
- Vous pourriez abaisser les doses, ça a des effets secondaires... C'est pas très pratique pour soigner mes patients alors que moi même je suis fatiguée, et presque malade... Ce serait drôle tien, une malade qui soigne des malades...
Sa manière de parler pouvait être légère, et ironique, mais elle ne voulait pas en rajouter à cette atmosphère quelque peu pesante, c'en était bien assez. Elle préférait alléger cette atmosphère.
Elle se leva, et alla vers une petite armoire et sortit un verre de jus d'orange -il en a toujours une maintenant qu'elle est si "faible"- et revint à son bureau, et mangea son croissant, qu'elle rejeta aussitôt : il avait le goût de la nicotine.
- Tu es infect. Tu empestes même mon petit déjeuner ! T'es vraiment imposant dis moi ! Déjà avant, mais la c'est encore pire !

Avant. Oui, c'est ce qu'elle entendait par la première fois où elle l'avait vu, elle avait mis trois ans à oublier, jusqu'à ce qu'elle le revoit à la découverte de ses pouvoirs ! Il est vrai, que c'est traumatisant (pour elle) de voir à l'âge de 11 ans un garçon se faire presque piétiner par d'autres personnes. Ensuite, elle avait réussit à l'oublier plus facilement, peut être du à ses entrainements avec son maître.

En vrai, elle parlait autant pour se calmer elle même, et savait que Rongar n'écoutait qu'à moitié ce qu'elle disait. Normal avec un tel personnage. Qu'elle parle ou non, il s'en moquait royalement, et à cela elle éclata de rire. Sûrement du à un surplus de stress ou autre.
Katsumi regarda la porte, est ce que la personne qui l'avait accompagnée auparavant était toujours là à écouter ?
- Elle te suit tout le temps... Tu devrais lui dire de s'habiller autrement, on est dans un pensionnat ici, à la base, y a des petits que ça pourrait choquer, d'autre que ça pourrait plutôt... on va dire intéresser. Même si elle fait partie des personnes qu'on déteste, bon voila quoi.

Elle se tourna vers l'ex-surveillant, et traitre, se mettant à l'aise sur son siège, et le regarda, presque endormie, son verre de jus entre ses mains.
- Alors, qu'est ce que tu es venu me dire, à part savoir si c'était intéressant la sensation de se faire amputer... pardon... de mourir chaque jour ?

_________________
Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 02/05/2008 15:19:31    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Rongar n'avait pratiquement pas écouter un traite mot de ce qu'avait dit Katsumi. Dans son oreillette, des informations ne cessaient de lui parvenir sur l'état des lieux et comment se passait les cours.
Il put tout de même saisir quelques brides de la conversation que Katsumi menait avant de s'interesser à elle quand elle rit. Il ne tourna que la tête en restant de dos et jeta un regard en biais à l'infirmiére avant de reporter son attention vers l'extérieur pour regarder passer Numéro 7 dans le parc et se rapprocher par ici.

Il se demanda combien de temps encore il allait faire mumuse avec tout ce monde. Mais pour le moment il n'était pas question d'un accident dû à un défaut de "conception".

Il coupa son oreillette et porta son attention vers l'infirmière confortablement assise dans son siège avec un verre de jus d'orange à la main. Il souffla une dernière bouffé de nicotine avant de jetter le mégot à travers la salle, d'une pichenette, qui tomba sur le bureau. Avant que Katsumi ne dise un mot son verre vibra violamment avant d'éclater subitemment déversant le contenu un peu partout.
Rongar approcha d'un pas rapide et planta un petit tube qui ne cessait de vibrer ce qui eut pour conséquence de fissurer les verres dans la salle dans un crissement sec. Rongar plongea son regard bleu vert acier dans ceux de Katsumi et restèrent ainsi pendant plusieurs secondes laissant une odeur encore plus forte de nicotine pénétrer dans les narines de l'infirmière. Quand il l'a repoussa violemment dans son siège avant de reprendre son instrument qu'il rangea dans son manteau. Puis la porte s'ouvrit soudainement et entra Vodalia d'une démarche provoquante et pleine d'assurance. Elle s'assit sur le bureau sans demander quoi que se soit et lança un regard charmeur à Katsumi.


"Si vous connaissiez mieux le Commandant Rongar vous sauriez qu'il se démène chaque jour pour que tous vivent sans la moindre contrainte, ou le moins possible. Il y a des gens à l'extérieur qui veulent votre mort et ce que nous faisons ce n'est que de vous protéger."

Vodalia balança la tête en arrière en riant jovialement avant de regarder de nouveau Katsumi mais là le ton chnagea. Il devint cassant et froid :

"Mais il semble que vous soyez trop attaché à vos petits priviléges pour que vous vous en rendiez compte !"

Elle détailla le visage de Katsumi en cherchant si l'infirmière avait bien comprit avant de lui faire un sourire ironique :

"Vous semblez bien fatigué ma chère. Le Commandant Rongar essayera de mettre un stimulant dans votre dose quotidienne."

Puis elle resta dans une position provocante et sexy face à Rongar qui était de trois quart, les bras croisaient sur sa poitrine et le regard posait sur elles de façon froide. Vodalia sourit à son Commandant. Depuis qu'elle était sortie de l'académie, elle n'avait eu de cesse de travailler avec ce personnage si froid et distant mais tellement efficace. On racontait qu'il était l'un des premiers à avoir utilisé des technologies expérimentales pour combattre ceux de "magie" sur leur propre terrain. En dehors de ça, il jouissait d'une réputation de quelqu'un de fiable et d'intrengissant punissant sévérement ceux qui n'accomplissaient par leur mission d'une balle dans la tête. Mais aussi généticien et psycologue de génie, il avait mit au point des techniques pour faire des lavages de cerveaux et des altérations physiques spéctaculaires. Comme le prouve les fameux "Numéro" qui ne cessaient de trainer dans le pensionnat telle des ombres prêtent à tuer sur un seul mot du Commandant. La notoriété du Commandant avait encore grimpé en flèche après qu'on révéle que c'est lui qui avait préparer le terrain pour qu'on puisse arrêter tout les élèves et professeurs de cet endroit.

Mais elle adorait travaillée avec le Commandant car elle était l'une des rares à avoir put comprendre comment interpréter les silences de ce dernier. Pourtant il avait une voix si sensuel, si sur de lui. Quel dommage qu'il ne s'en sert que si peu. Elle prit le croissant posé sur la table et commança à le manger.


"Vous ne dites rien? Pourtant le Commandant Rongar semble vous avoir posé une question très pertinante."

Elle prit un air surpris devant le silence de Katsumi :

"Vous ne comprenez pas? Pauvre de vous ! bon je vais vous dire, il vous a demandé si vous pouviez travailler malgré vos doses. Car il s'inquiéte de votre santé le..."

Elle se tut. Rongar venait de poser sur elle un regard lourd de conséquence et préféra laisser sa phrase en suspend et mangeant le croissant. Il n'était pas question pour elle de passer à travers la fenêtre en proférant un mot de trop, il en était bien capable.

"Vous travaillerez comme on vous le dit de faire ! Et je me fiche de votre état de santé. Vous êtes infirmière, non? Alors soignez vous au lieu de vous plaindre comme cette gamine de Chunyan !"
_________________


Revenir en haut
Chunyan


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 1 459
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt , C
Point(s): 1 459
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 02/05/2008 20:49:11    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

L’infirmière n’avait pas été plus impressionnée que ça lorsque le verre éclata dans ses bras, mais fut par contre désespérée de voir qu’elle était maintenant trempée, et que ses mains étaient pleine de sang par les bouts de verres plantées dans ses mains, qu’elle regarda reculant légèrement sa tête, puis leva les yeux vers Rongar. C’est la qu’il fit fissurer les vitres dans la salle, ce qui l’énerva quelque peu : il faudra qu’elle les change ! ENCORE !
- Imposant… Mais en plus chiant… t’exagère quand même…
Elle le regarda droit dans les yeux lorsqu’il s’approcha, essayait il de l’intimider ? Si c’était ça, c’était peine perdue. Elle n’avait pas peur de lui… Enfin, si, peut être un peu.

L’infirmière regarda Vodalia arriver et s’asseoir sur son bureau, sans se gêner… Ca devait être comprit dans le métier... "Agent de Rongar : on se gêne pas ^^"

Katsmui avait écouté Vodalia d’une seule oreille, pas plus étonnée que ça, et surtout, qu’elle ne l’impressionnait absolument pas. Elle était même, presque écroulée de rire par la position que prenait la femme devant elle. L’infirmière, un sourcil plus haut que l’autre, regardait l’agent le sourire aux lèvres. Elle baissa la tête et la releva lorsque Vodalia se mit à manger son croissant qui puait la nicotine, (berk), et tourna la tête vers Rongar étonnée qu’il parle.

L’infirmière haussa les sourcils et se tourna vers Vodalia :
- Vous disiez ? Dans ce qu’il vient de dire, je crois pas qu’il se préoccupe de mon état de santé… Et puis, très franchement, étant donné que je ne sais pas ce que vous m’injectez, et que j’ai déjà essayé de me soigner, je ne suis pas stupide non plus, mais ça ne marche pas… peut être que vous avez mis justement un truc pour me crever éternellement, de peur qu’en ayant la pêche je retrouve mes pouvoirs… Paranos que vous êtes. ^^

Katsumi eu un magnifique rire, montrant clairement qu’elle se moquait d’eux.
- En plus, il vient de parler d’une de mes chère patiente –elle regarda par la fenêtre de son bureau, qui donnait sur la salle où étaient ses patients- … qui ne se plaint pas d’ailleurs, vous ne la connaissez pas assez pour en juger. Et, s’il nous protégeait, il ne parlerait pas ainsi de mes patients, et ne serait pas aussi… Peu sociable… Je me demande s’il a des sentiments… Non, je ne pense pas. Ou peut être que si… mais caché au font de lui, comme dans les films. Un vieux kitch quoi.

L’infirmière sécha une larme invisible puis elle regarda Rongar, le sourire aux lèvres.
- Ecoutes mois bien Rongar, je ne suis pas à tes ordres, quoi que tu dise. Et même si je l’étais, ce qui est possible je m’en moque, je ne t’obéirais pas, comme tu le sais, t’as forcément une petite fiche ou un dossier qui traîne sur moi quelque part, depuis le temps que tu me « traque », je m’en fou…

Elle re-regarda par la fenêtre qui donnait dans la salle à côté, fronçant les sourcils.
- Ah, oui au fait. Une chose très désagréable de votre poison là, je ne peux plus lire les pensées de mes patients… Auparavant je n’avais pas besoin de bouger d’ici pour savoir comment ils allaient… Maintenant si. Je dois sans cesse regarder, c’est très désagréables… Et je dois les forcer de parler en plus pour savoir comment ils vont, et pourquoi ils ne vont pas bien… C’est pas très pratiquent quand ils mentent. Non moi très franchement je ne suis pas d’accord sur les doses que vous me donnez. ^^ En plus ça fait horriblement mal le matin… (elle effaça encore une fois une larme imaginaire).

Elle sourit, et eu encore un petit rire.
- Ah, pour répondre à ta question… Bah, comme je te l’ai dis Rongar –ignorant royalement Vodalia- je ne crève pas chaque jour, ça serait trop horrible de renaître pour mourir, je suis amputée quotidiennement, c’est différent. Pire aussi, parce qu’en mourrant au moins on ne sent rien, la je souffre… Ca te fait plaisir j’espère ? ^^ Mais non, on peux pas dire que ça soit intéressant… Je vois pas ce qu’il y a d’intéressant là dedans… Tout les matins je me réveille, je vois tes petits gardiens devant moi, et j’ai même pas le temps de dire « merde » que j’ai la seringue dans le coup. Bref, non c’est pas intéressant… Vous pourriez pas trouver un autre truc pour neutraliser mes pouvoirs ? Je sais pas moi, un truc que je serais forcée de porter, et comme ça, pouf ! Comme par magie y a plus rien… Non ? Mince.

En effet, Katsumi se moquait royalement de Rongar… Plus pour combler le trou et faire descendre l’atmosphère pesant qu’autre chose. Elle était comme ça, toujours ironique quand il ne le fallait pas, peut être du à l’aspect « comique » de la situation.
Elle aimait beaucoup rire, et puis, il fallait être optimiste dans la vie, et non pessimiste comme semblait l’être Rongar, et la plupart des élèves.
Bien que Katsumi faisait partie de ceux qui voulaient la disparition totale des gardiens, elle n’aimait pas la violence. Déjà qu’elle soignait les élèves malades, il ne fallait pas qu’elle en rajoute ! Quoi que elle, si elle se battait, c’était jusqu’à la mort de son adversaire…

Elle soupira puis re-regarda ses mains et commença à retirer tranquillement les bouts de verre de ses mains, heureusement que ce n’était pas profond et que ce n’était que de petits bouts. Puis, elle ouvrit un tiroir de son bureau, et sortit du désinfectant, retirant le sang etc. puis laissa ses mains sécher à l’air libre, ne mettant pas de bandages.
- Bon. A part ça, vous voulez quoi ? C’est pas que vous me dérangez mais bon j’aime pas trop votre compagnie. ^^


(Pas touche à Chunyan ! Non mais oh !)

_________________
Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 04/05/2008 19:23:08    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Vodalia n'était pas sur de connaitre aussi bien que ça cette femme. Pourtant elle avait lu son dossier de long en large et s'en était fait un portrait comme on le lui avait apprit. Mais là... C'était différent. Pratiquement rien ne correspondait à ce qu'elle s'était faite sur cette femme.
Elle prenait tout le monde de haut en se fichait de la tête des gens en plus. Mais bon, il fallait bien que quelqu'un surveille celle là qui était un élément dangereux. Elle regarda Katsumi désinfecter sa main puis reporta son attention vers le Commandant qui... Qui n'était plus là.

Il semblait s'être évaporer comme par magie. Comment avait il fait pour réussir ce tour de force? Elles n'avaient détourner les yeux que quelques instants et cela avait suffit au Commandant de disparaitre du milieu de la pièce. Comment pouvait on se déplacer aussi rapidement sans faire le moindre bruit et...
Soudain, le bras de Rongar s'enroula autour de la gorge de Katsumi et serra avec une force imposante forçant l'infirmière à se débattre contre l'étreinte et de chercher sans cesse sa respiration.
Vodalia sauta d'instinct de la table et regarda cette étreinte. Il semblait que le Commandant n'apprécie lui non plus l'air supérieur de cette infirmière.

Entre les deux protangonistes, Rongar ne relacher rien autour du coup délicat de Katsumi qui semblait devoir chercher un peu plus l'air chaque inspiration. L'odeur de nicotine était puissante à cette distance et le souffle de Rongar se posa sur la joue de Katsumi qui sentit sa peau avoir la chair de poule face à tant de froideur dans ce souffle.
Puis il chuchota à son oreille d'une voix d'acier que elle seule pouvait entendre :


"Que tu face là maligne soit. Mais souvient toi toujours que tes élèves ne peuvent pas tous se défendre."

Sur ce, il relâcha violemment son étreinte et projeta dans son mouvement le front de Katsumi contre le bureau dans un son mat. Il s'éloigna tranquillement pour que Vodalia puisse dire :

"Vous vous plaignez comme les gamins de votre... Votre ... Etablissement?"

Elle regarda interrogativement Rongar qui ne fit que s'éloigner vers la porte d'entrée.

"C'est ça. Votre établissement. Le Commandant vous a proposé des solutions d'aident et vous les rejetait dans un ballet de paroles ironiques. Vous pouvez jouer la reine ici à votre guise mais souvenez vous que vous êtes en vie que par le bon vouloir d'une personne, n'abusez pas de sa gentillesse car le Commandant n'est pas un tendre avec vous autres."

Sur ce, elle tourna les talons et rejoint le Commandant qui s'arrêta et fouilla ses poches. Il en sortit son paquet de cigarette, le regarda avant de le secouer puis l'écrasa subitemment en le jetant par dessus son épaule. Vodalia vola à son secours en lui présentant un paquet de cigarette. Il en prit une est se l'alluma avec son briquet le refermant avec le petit bruit métallique caractéristique. Il souffla quelques nuages de nicotine avant de regarder par dessus son épaule l'infirmière se redresser doucement.

"Ah oui. Si vous n'êtes pas contente de votre traitement le matin, nous pouvons changer le moment de l'injection. Disons... Pendant votre sommeil. Cela arrangerait un peu nos affaires car il n'y aurait plus besoin de sin à dix gardes pour vous faire l'injection. On pourra ainsi les mettre ailleurs. Je sais que cela pourrais vous réveiller vu que c'est dans la nuque mais au moins vous nous verrai pas le matin. C'est une bonne idée non?"

Soudain, Clara entra dans la pièce la tête dans un dossier volumineux et leva la tête pour s'apercevoir des gens dans la pièce. Elle se mit au garde à vous en étant très surprise. Elle bafouilla :

"Infirmière de Terrain Clara... Euh... A.... A vos orr... Ordres mon Commandant !"

Rongar la détailla de haut en bas avant de se mettre sur le côté. Vodalia fit les présentation en prenant une voix très officielle :

"Infirmière Katsumi. Voici l'infirmière Clara. Elle vous ait rattacher pour que vous puissiez comprendre COMMENT apprendre à être une infirmière NORMAL"

Clara ne semblait pas très à l'aise face à tout ça, mais essaya de garder une contenance relativement bonne
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 05/05/2008 21:11:11    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

* Je vais la réduire en charpie celle la ! Je vais en faire des rondelles et des confettis ! *
Ce fut la première chose que pensa Katsumi aux dernières paroles que prononça Vodalia, en lui présentant l’autre infirmière… Clara ? Jolis nom pour une joli femme : elle avait à peu prêt sa taille, – je me réfère à « l’ancienne » Clara – des cheveux brun mis long et de grand yeux accordés à eux. Elle était vraiment très belle, et avait l’air plutôt sympathique… Mais visiblement avait également très mal à l’aise au prêt du « Commandant ».
Katsumi avait légèrement relevé la tête lorsqu’ils lui présentèrent l’infirmière de terrain, puis la rabaissa, murmurant un faible « Misère ».

L’infirmière se massa le front, elle ne s’était pas attendue à ça. Elle ne pensait pas Rongar aussi « violent », elle ne l’avait absolument pas vu arriver et ne s’était pas du tout attendue à cela. Katsumi avait suivit un entraînement pour pouvoir se battre à main nue, mais là, vue sa fatigue et sa surprise, elle n’avait rien pu faire, et avait eu du mal à récupérer de l’air. Lorsque enfin il la lâcha, elle dit bonjour au bureau qui était devant elle…
L’infirmière avait relevé la tête, et sentait un peu de sang couler sur son front : ça l’apprendra à être arrogante et à faire la maligne… Il fallait absolument qu’elle change de comportement dans les moments tendus… Surtout en présence de cette personne sans sentiments ni remords.
Katsumi avait temporairement oublié qu’elle n’avait plus de pouvoirs – la faute à qui ? – et se croyait plus forte qu’elle ne l’était…
La jeune femme réfléchit un moment à ce qu'avait dit Rongar lorsqu'il la tenait, il avait menacé ses enfants ?! Pour qu'elle arrête d'être aussi... arrogante ? Possible, mais surtout pour la mettre en garde, et lui rappeler qu'ils n'étaient plus libre. Si jamais il touchait à un seul cheveux de ses enfants, pouvoir ou non, elle se chargerait personnellement de la vengeance de cet enfant !
L’infirmière se leva – non pour saluer Clara – mais plutôt pour protester ; c’est à ce moment là que son mal de tête revint due au choc et la calma : il ne fallait pas envenimer plus les choses qu’elles ne l’étaient.

La jeune femme essaya d’aborder un sourire à peu prêt accueillant et la dévisagea, puis se tourna vers Rongar et Vodalia :
- Je n’ai pas dis que je ne pouvais pas m’occuper de mes élèves, j’ai seulement dit que ce n’était pas très « pratique » de ne plus avoir mes pouvoirs pour les surveiller voilà tout. Vous oubliez que je viens du même continent que vous, et que de ce fait, j’ai suivit une formation et vu des personnes soigner d’autres « normales ». Je ne suis pas tout à fait stupide… Mais si vous voulez, elle peux rester.
Katsumi haussa les épaules, qui sait, elles pourraient « s’entendre » et elle apprendrait de nouvelles choses qu’elle ne savait pas, de nouvelles méthodes ou autres. Après tout, il fallait qu’elle s’y habitue, maintenant privée de pouvoirs… Mais il ne fallait pas croire non plus qu'elle sympathiserait avec cette nouvelle : après tout, c'était une ennemie, et directement ou indirectement, elle était responsable des morts qu'il y avait eu peu de temps avant, elle était tout autant responsable que les autres de leur emprisonnement, et de sa suppression de ses pouvoirs !

D’après ses calcules, il lui fallait un mois sans injections de ce poison pour retrouver la totalité de ses pouvoirs, ce qui était énorme !! Il fallait qu’elle trouve un moyen pour ne plus l’avoir… Probablement une aide des enfants serait la meilleure solution. Il fallait qu'elle y réfléchisse... Sûrement avec Yûka.

Katsumi regarda les trois personnes devant elle : qu’allait il se passer à présent ?


(Avant que tu ne répondes, oublis pas que ton personnage principal doit tout de même rester dans l'intrigue. Pas que tu fasses comme sur ND. ^^ )
_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 15/05/2008 22:52:34    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

(je suis découvert damn ! mdr)

Rongar resta dans l'encadrement de la porte avec Vodalia qui reçurent un autre agent de liaison qui leur donna des documents qu'ils lurent.

Clara approcha timidement du bureau et posa le dossier dessus avant d'examiner Katsumi rapidement en lui prenant le poue au niveau du cou.
Elle retira sa main rapidement et sortie une fiole d'un liquide transparent et lui mit dans la main tellement vite qu'elle en faillie la faire tomber. Elle regarda précipitamment vers Rongar et Vodalia avant de reprendre son dossier et d'emmener Katsumi un peu plus loin.



"Je suis contente que nous travaillons ensemble pour que tout le monde se puisse se sentir bien."


Elle ajouta d'une vois plus basse.

"C'est un cocktail de vitamine. Ne prenait jamais plus de deux milligrammes toutes les quatre heures. Sinon avec ce qu'ils vous injectent vous risque de tomber dans le coma"

Elle reparla à haute voix

"J'ai là TOUT vos dossiers concernant les élèves ainsi que les professeurs et certains gardiens. Je pense que cela devrait vous interesser au plus au point non?"

Elle présenta le dossier mais emmena toujours Katsumi à l'écart. Elle sembait inquiéte et peu sur d'elle sans doute à cause de la présense de Rongar ou bien serai ce à cause de Numéro 7 qui venait d'apparaitre à la fenêtre?


"Je... Déteste ce truc... Ce... Numéro 7 est le pire de tous je crois."

_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 18/05/2008 22:03:02    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Katsumi regarda un moment Clara, donc sa collègue pendant un certain temps encore indéfini. Elle haussa un sourcil à ce qu'elle dit : elle était heureuse de travailler avec elle pour le bien être de tous. Ah, ça, si c'était pas une bonne blague. Katsumi pouvait admettre qu'elle était contre cette entreprise de prise du pensionnat, mais elle restait tout de même pour elle une ennemie. Le fait qu'elle travaille pour eux, la mettait dans le mauvais "camp", du mauvais côté de la barrière.

Puis, elle regarda la fiole que lui donna la "collègue" et haussa un sourcil. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas confiance en Clara... En fait si, elle n'avait pas confiance en Clara. Le temps lui avait apprit à ne faire confiance à personne, c'est pour ça qu'elle était aussi sec avec les professeurs et les surveillants... enfin, la surveillante. Quoi que maintenant, elle allait mieux s'entendre avec elle : elles étaient dans le même bateau.
Elle sourit rapidement, puis mit la fiole dans la poche de sa blouse : elle allait d'abord en parler avec Yûka justement, histoire de. Elle aussi, devait avoir une solution pour l'aider, c'était une sorcière après tout.
- Merci. Dit elle tout de même.

Les gardiens ? Elle avait les dossiers des gardiens ? En quoi ça la regardait ? Elle devrait les soigner eux aussi ?! Il n'en était pas question !! Hors de question !
Elle allait en parler avec les deux personnes à la porte lorsque ce fameux numéro arriva à la fenêtre. Sur le coup, l'infirmière sursauta, en effet, elle était assez répugnante. Elle la regarda légèrement d'un peu plus prêt, puis haussa les épaules et préféra ne rien dire auprès de Rongar, au cas où la chose l'attaquerait parce qu'elle lui aurait mal parlé. Katsumi imaginait tout à fait ce numéro 7 agir en grand toutou auprès de son maître.

Par contre elle se tourna vers Clara la regardant droit dans les yeux.
- Je ne soignerait pas un seul des gardiens, c'est sur. Si cela vous donne trop de travail en plus de vous occuper des élèves, pas de problèmes, j'ai l'habitude de m'occuper d'eux. Vous vous occupez de "vos patients" mois des miens, de cette manière ça sera plus simple et j'aurais pas des dossiers à lire.
Des dossiers... C'est vrai, ils avaient prit tout ses dossiers sur ses enfants, et encore heureux qu'elle n'avait pas tout marqué concernant tout ces élèves... Il y en avait certains où elle ne mettait pas tout, comme Chunyan, ou les Fils du feu. Ceux la, méritaient une totale discrétion, au cas où il prendrait aux gardien de faire mumuse sur eux en tant que cobayes...
Elle sourit rapidement, puis se retourna vers le numéro.
* Il est vraiment, horrible... Qu'est ce qu'ils ont bien pu lui faire... *

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/06/2008 12:32:42    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Clara fit la moue. Elle ne s'attendait pas autant de réticence et d'animosité de la part de Katsumi. Elle ajouta prudemment :

"Mais notre sermon de soigner toutes les personnes en danger quelques soit leurs affinités vous en faites quoi?"

Clara baissa la tête avec la mine triste.

"Je comprend vos réticences et je ne peux vous obliger à faire quelque chose pour des gens qui vous veulent du mal... Je m'excuse... Mais je vous préviens juste d'une chose."

Elle redressa la tête avec un air plus volontaire mais avec une certaines craintes

"Je m'occuperai des enfants que vous le vouliez ou non. J'ai suffisamment souffert de la perte des miens pour..."

Elle se tut et détourna la tête. Une tristesse l'envahit soudainement et préféra s'éloigner de Katsumi à grande enjambée et dit d'une voix enrouée de tristesse :


"Je serai dans votre bureau..."


Numéro 7 regarda comme un chat curieux la scène puis fit un bond en arrière pour disparaitre. C'est à ce moment là que le bruit métallique du briquet de Rongar se fit entendre juste à sa gauche. Il souffla un épais nuage de nicotine vers la fenêtre fermer.

"Je me moque de ce que tu penses. Mais je laisserai Clara ici ainsi que quelques Numéros pour garder la confidentiallité des dossiers de tout le monde. Les seuls personnes qui y auront accès seront les responsables de cet endroit."

Il eut une équipe de soldat qui entra avec divers appareils éléctroniques et se dispercèrent dans la pièce. D'autres apportèrent une série de médicament avec des seringues et autres. Vodalia commença l'inventaire avec un sourire et un regard malicieux envers Katsumi... A moins que ce ne soit envers Rongar juste à côté.
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/06/2008 21:27:29    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

« Responsables de cet endroit » : ces derniers mots provoquèrent un effet « boulet de canon » dans le ventre de Katsumi. Autrefois elle aurait dit «C’est moi la responsable » mais maintenant… Maintenant, c’est tout autre chose, maintenant elle ne pouvait plus dire une telle chose, maintenant elle était prisonnière, affaiblie,seule, elle n’était plus maître d’elle même, dépendante, elle ne pouvait plus rien faire seule, même pas s’occuper elle même seule de ses enfants !

Katsumi baissa les yeux, elle était démoralisée, elle avait « un coup de blues », puis releva les yeux, et regarda les personnes s’installer dans son bureau, qui n’était plus le sien finalement. Elle eu un petit rire, puis sortit et alla dans la salle où dormaient les élèves. Elle regarda s’ils allaient bien.

Naturellement elle faisait ça principalement pour les éviter, pour ne pas les voir, et voulait tout de même voir comment allaient ses enfants, n’ayant pas eu totalement le temps de le faire avant que monsieur Rongar n’arrive. Elle les rassura, car ils se posaient des questions en ce qui concernait les intrus dans son bureau,et les incita à se rendormir.

Elle alla au dernier élève, qui n’était autre que Chunyan – elle avait encore fait une petite bêtise que je ne citerais pas ici – qui était allongée sur le côté, et regardait la fenêtre du bureau de l’infirmière. Elle regardait Rongar, et non sympathiquement bien sûr.
- C’est lui, j’en suis sûre.

- Tais toi.
- Il l’a détient… J’en suis sûre.
- Tais toi je t’ai dis. Tu ne peux plus parler librement ici.
- Je sais.


L’infirmière s’assit sur le lit de l’adolescente, réfléchissant un moment. Oui, l’autre infirmière, Clara, pourrait s’occuper de ses enfants, mais pas elle. Elle était sa patiente, seule elle la comprenait, et savait certaines choses à sont sujet que personne d’autre – ni l’albinos elle même – ne savaient.
Le sermon ? Il n’avait plus lieu ici. Obliger les personnes à se plier à leur règles, comme dans une dictature, est une chose que Katsumi détestait par dessus tout, et par esprit de contradiction, elle voulait faire autrement, et donc, ne soignerait pas les personnes des disciples des dictateurs.
- Faudra que tu ne viennes plus ici, enfin, plus pour parler en tout cas.

- Oui. Crois moi, je ne suis pas venue hier pour parler…
- Je sais, je parlerais à la gardienne, elle n’avait pas le droit de faire ça.
- On est dans le pétrin… j’aurais pas du parler.
- T’aurais voulu mourir ?
- . . .

Katsumi releva les yeux vers son bureau, arrêtant de converser avec la jeune albinos, ils étaient tous la, à faire comme s’ils étaient chez eux. Qu’ils ailles au diable.
Allaient ils rester encore longtemps la ? Elle fronça les sourcils : Rongar avait disparut.

_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 08/06/2008 14:24:25    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir... Répondre en citant

Les soldats firent une rapide inspection avant de partir en bon ordre. Vodalia regarda encore un instant la pièce puis haussa les épaules. Elle porta la paume de sa main à ses lèvres et fit un bisou qu'elle envoya voler dans la pièce. Puis partie tranquillement.

Rongar regarda les élèves avec un regard glacial ce qui fit fuir la majeur partie d'entre eux sous leur drap, il s'arrêta non loin de l'infirmière et ne saisit que quelques mots. C'était suffisamment. Il savait de quoi il retournait et préféra jouer un autre penchant particulier.
Il fit demi tour séchement et partie sans un bruit de l'infirmerie, il fut rapidement rejoind par Vodalia qui l'attendait. Ensemble ils s'éloignaient à pas rapide, que Vodalia avait légérement du mal à le suivre correctement.


"Commandant? Je pensais que vous vouliez prendre cette gamine sous les yeux de tout le monde pour faire un exemple. Je ne comprend pas pourquoi vous..."

Rongar s'arrêta brusquement désarçonnant Vodalia qui ne vit pas la poigne de fer qui lui enserra la gorge pour être plaquer contre le mur violemment.
Vodalia lutta contre la poigne mortelle qu'il exerçait. Elle tenta de desserrer en vain avant de projeter son pied dans le coude de Rongar qui lui attrapa la cheville. Elle aperçut tout juste le regard de son commandant qui l'envoya voler par terre pour recevoir un coup de talon dans le plexus. A bout de souffle, elle leva difficilement les yeux vers l'inquiétante silhouette de Rongar qui ne cessait de la regarder du coin de l'oeil. Ils restèrent ainsi plusieurs secondes avant que Rongar ne reprenne sa route sans rien dire laissant Vodalia toute endolorie. Elle partie elle aussi après plusieurs minutes de récupération et ne comprennant pas les intentions de son Commandant

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 02:53:10    Sujet du message: Une haine grandissante se fait sentir...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> L'infirmerie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com