Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Explore
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 13, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> Les combles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 12:04:48    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Le surveiller ? Pourquoi elle ?!
- Quoi ? Non mais, non je dois y aller j'ai... heu... quelque chose à faire, et puis... Non, je peux pas rester.
Xaphane sourit rapidement, commençant à reculer, se doutant que si la surveillante voulait absolument qu'elle reste,elle allait utiliser son magnifique et sadique pouvoir du nom... Maintenant qu'elle connaissait son véritable prénom, elle pouvait faire ce qu'elle voulait d'elle. Qu'elle tragédie.
La vampire regarda Staal dormir en haussant un sourcil.
- Et franchement,il risque pas de bouger la, il va rien lui arriver, il va que dormir... Et si la bouteille est terminée, demandez à votre fils pourquoi.
Elle eu un petit sourire, à repenser à l'état où elle l'avait trouvé lorsqu'il avait terminé ses bouteilles... la tête qu'il avait fait lorsqu'elle l'avait arrosé pour le réveillé, et puis ensuite la cantine... magnifique.
Elle soupira, et pourquoi est ce qu'elle le mangerait ? Oui, l'envie d'accord... mais elle ne le ferait pas.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/06/2008 12:04:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 12:17:21    Sujet du message: Explore Répondre en citant

En une fraction de seconde, Yûka se retrouva juste devant Xaphane, un index posé sur elle. Elle avait encore sur les lèvres ce large sourire mystérieux et inquiétant, ce sourire qu'elle arborait si souvent et qui parfois faisait froid dans le dos. âme sensibles s'abstenir... Elle pencha légèrement la tête sur le côté et prit son temps pour répondre à la question du vampire qui lui faisait face et qui protestait :
- Pourquoi tu le surveillerai ? mais parce que je te le demande. N'est-ce pas suffisant ? Et puis, c'est ton colocataire. Et je pense que les affaires que j'ai à menée sont plus importantes que les tiennes. A moins que toi aussi, tu ne cherche à déjouer les plans particulièrement macchiavéliques de ces très chers Gardiens ?
Pour plus de sûreté, Yûka venait tout juste, d'un sort discret et efficace, de rendre inutilisables toutes les sortes d'appareils, micro ou caméras, qui pouvait se trouver dans l'appartement, dans le but particulièrement stupide de l'espionner, elle, une sorcière de haut rang. Elle recula, laissant Xaphane derrière elle, puis sortit de son appartement en riant légèrement. Son rire aussi pouvait faire peur : il donnait toujours l'impression qu'elle savait quelque chose, qu'il se préparait quelque chose... Ou alors, il était tout simplement terriblement sadique.

Elle claqua la porte derrière elle, sans faire exprès, mais cela suffit à faire sursauter le Staal endormit, qui ouvrit alors, avec lenteur et difficulté, un oeil dont la rougeur semblait s'être estompé. Oui, ses yeux rouges semblaient avoir perus de leur éclat. Sans doute à cause du sommeil... Il marmonna quelques mots incompréhensible, puis ouvrit son deuxième oeil, toujours avec lenteur. Il regarda autour de lui, les sourcils froncés, comme s'il se demandait où il était et pourquoi il était là. Son regard se posa sur Xaphane, et ses sourcils se froncèrent encore plus : qu'elle qu'elle faisait là, dans sa chambre ? Une minute de réflexion... Non, il n'était pas dans sa chambre. C'était l'appartement de sa mère...
- bordel... C'est quoi cette pâte immonde ?
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 12:42:04    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Xaphane s'était sentie tout petite devant Yûka, elle trouvait étonnant qu'une personne aveugle, même si c'était une sorcière, pouvait mettre autant une personne - une vampire qui plus est - mal à l'aise. La vampire l'écouta, puis soupira, et resta adossée à la porte lorsque Staal se réveilla. Il ne se souvenait pas pourquoi il avait la pâte verte un peu partout ? Pourquoi il avait sûrement mal et pourquoi donc ils étaient dans l'appartement de la surveillante ? Elle haussa un sourcil, puis s'assit sur le fauteuil de Yûka et ramena ses jambes vers elle, les entourant de ses bras.
- T'es blessé c'est tout. C'est ta mère qui t'as mis ça pour que ça cicatrise, alors n'y touches pas.

La vampire soupira, puis regarda la porte par laquelle Yûka était passée, et si elle pouvait la foudroyer et la faire exploser du regard, ce serait fait. Elle posa son menton sur ses genoux et regarda  Staal.
- Ca va mieux toi ? Vu la manière dont Vlad t'as fait sortir du réfectoire, et l'état dont il t'a laissé... Ca va te faire mal un certain temps à mon avis...
Elle baisa les yeux préférant ne rien dire d'autre.
D'un côté, elle était énervée qu'elle n'avait pas agis, qu'elle n'avait rien fait, mais d'un autre était plutôt soulagée car de cette manière le gardien ne savait pas encore qu'elle était une vampire, ce qui était plus ou moins une chance... au moins on la laissait tranquille.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 20:30:49    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Staal avait toujours les sourcils froncés, et il s'apprêtait à enlever cette immonde pâte verte qui le recouvrait, lorsque Xaphane lui fit remarquer qu'il ne fallait pas l'enlever. Ce fut comme une vague déferlante qui s'abattait sur lui, mais ce n'était pas de l'eau, c'étaient des souvenirs. Il se rappela comment il s'était blessé, et comment sa mère l'avait soigné. Il secoua la tête puis la rejeta en arrière. Le sommet de son crâne touchait le mur. Il resta dans cette position un moment, puis remit sa tête en place, faisant craquer une ou deux vertèbres au passage. Quand Xaphane lui demanda s'il allait mieux, il essaya de bouger son bras endoloris.
- Ouais... Même si c'est mieux maintenant, c'est pas encore top. Dans une semaine, j'espère que ça sera passé !

Il eut un petit rire, un peu aigre, un peu nerveux... Un rire qui était loin d'être naturel. Il essayait de ne pas réagir de manière négative, de chasser cette envie de tuer le Gardien dans les plus grandes souffrances possibles... En plus, Staal en connaissait un rayon sur les tortures... mais non, il ne devait pas avoir envie de tripes en guise de guirlande de Noël... ça pue, c'est moche et ça clignote pas. Que des points négatifs. Il inspira un grand coup, et s'allongea à moitié sur le canapé envahi de coussins, qui sentaient légèrement le tabac que fumait régulièrement Yûka. Ce n'était pas vraiment une odeur désagréable, mais Staal s'en serait bien passé...
- Et toi, ça boom ? pas trop gênée par l'odeur du sang ?
Il n'avait aucune envie qu'elle se jette sur lui dans le but de boire goulument son sang, comme tous les vampires. Dans sa tête, Karai lui fit remarquer que c'était dans l'instinct d'un vampire de sucer du sang... Le sang, c'était leur nourriture, et il paraissait carrément impossible pour Karai que Staal survive plus de 3 mois dans le même appartement que cette vampire. Staal agita la main en fronçant les sourcils et en insultant Karai d'imbécile.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 21:24:27    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Xaphane regardait droit devant elle, c'est à dire par la fenêtre du salon, qui avait un balcon... Etaient ils stupides ou le faisaient ils exprès ? Peut être les deux. Quoi qu'il en soit, il était comique de voir des barreaux au balcon de Yûka, alors qu'elle était une sorcière... A quoi bon faire ça, alors qu'elle pouvait les faire disparaître en un claquement de doigt comme elle savait si bien le faire ? Ils ne devaient qu'avoir une partie de cerveau, c'était sûrement ça ! La vampire, en pensant à cela, eu un petit rire, car ils avaient tous des barreaux à leurs fenêtres : comme s'ils allaient s'envoler ! Pour aller où ? Ils n'avaient aucun endroit où aller, et puis... entreprendre tout cela, faire disparaître une bonne centaine d'élèves, voir plus, comme ça d'un coup, n'était pas une mince à faire... Et franchement, ce n'est pas des barreaux qui les empêcheraient de partir ! Elle même, même si elle avait une force limitée, pourrait chaque jours mettre un bon coup de poing ou de pied dans la fenêtre, elle partirait bien au bout d'un moment... Quoi qu'il en soit, elle trouvait stupide et inutile de mettre ça... Mais, c'était présent pour qu'ils se sentent plus fort, croyant qu'ils resteraient ici, bien sagement, dans leurs cellules... Quelle stupidité.

La vampire revint avec peine à ses esprits lorsque Staal lui parla, elle tourna la tête, les yeux plutôt vides, entendant la question. Il lui fallut une bonne minute pour comprendre le sens de la question : si elle allait bien ? Odeur de sang ? Elle fronça les sourcils, puis secoua la tête se "réveillant".
Elle eu un petit rire.
- Avec ce que t'as mis ta mère sur le bras, l'odeur ne me donne pas envie de m'approcher de toi crois moi.
Elle préféra ne pas dire, que tout de même, elle avait envie de lui transpercer la peau, le vider de son sang, car elle repensait au sang qu'elle avait vu lorsqu'il était sortit du réfectoire, et le reste qui restait sur ses vêtements. Il serait choqué, aurait peur... Pourquoi est ce que cela la préoccupait elle maintenant ? Autrefois, elle en aurait eu peur, elle aurait prit un air sadique, d'un vampire avide de sang, les yeux exorbités, les canines sorties, les dents fourchues devant elle, et aurait fait "Siiii !! Je vais te déchiqueter ! Te vider de ton sang jusqu'à la dernière goûte pour mon simple plaisir !" Mais elle n'avait pas envie. Elle n'en ressentait pas le besoin, elle ne voulait pas qu'il la rejette (j'exagère la non ?), qu'il ai peur, quoi qu'avec son caractère de provocateur, et sa manière d'avoir sans arrêt un sourire au coin des lèvres, qui montrait qu'il était sûr de lui, elle doutait qu'il aurait peur d'elle... enfin, on était sûr de rien.

Elle sourit rapidement, puis reprit sa contemplation de la fenêtre, et des barreaux, ayant une furieuse envie de les défoncer et de partir tout d'un coup.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 21:43:16    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Staal renifla encore la pâte vert qui lui encombrait le bras. Quand donc allait il pouvoir enlever cette horreur et respirer librement ? Et encore, une trentaine de douche de parviendrait probablement pas à en enlever définitivement l'odeur. C'était un mélange d'ail, de sueur, de poisson et d'algue. D'ailleurs, c'était sûrement les algues qui donnaient cette couleur verte ! Quand à la sueur... Peut être était-ce lui, après sa petite aventure au réfectoire. Quel bonheur ! Si Staal détestait bien un truc, c'était d'être recouvert de sueur et d'empester. ça faisait négliger, souillon, porc... Et si ça ne gênait pas le jeune arrogant de passer pour un imbécile trop sur de soi, il détestait passer pour un gros dégueulasse. Il soupira, encore, puis tourna la tête vers Xannou. Celle-ci était résolument tournée vers la fenêtre, comme si elle pouvait la faire fondre par son regard.
° Maître ! Pourquoi vous souciez d'un être aussi vile et misérable qu'un vampire ? QUi plus est, il s'agit d'une femelle, ce qui la rend doublement dangereuse...°
Staal, pendant un instant, se demanda pourquoi il avait pour compagnon un serpent aussi méprisant envers les gens. COmme la plupart des individus possédant un tatouage, il eut une furieuse envie de se mutiler du bras, mais l'idée de mourir n'était pas franchement réjouissante. EN plus, sa mère trouverait sûrement le moyen de lui faire savoir, une fois mort, sa déception. La déception, entre autre, de n'avoir pas été grand mère. C'était assez surprenant, venant de la part d'une Sorcière telle que Yûka, de vouloir être grand mère. Elle ne cessait de dire à son fils " tu as 32 ans ! Trouve toi quelqu'un !", ce à quoi il répliquait "t'avais pas genre 400 ans quand tu m'as eus ?". Ce genre de discution n'aboutissait jamais à rien... Yûka était aussi têtue que son fils.
* Bon, Karaï, tu ferme ta grande trappe, et tu me laisses en paix. Et qui te dis que je me soucie de cette vampirette, hein ?*
Le serpent apparut, de façon toujours aussi discrète. A son air, on sentait qu'il en avait marre du joug tyrannique de Staal. Il lâcha un sifflement courroucé, et Staal haussa les sourcils. Le serpent lâcha, bien fort :
- Si ! Elle vous intéresse !
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 22:07:32    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Xaphane haussa un sourcil, et tourna la tête vers Karaï lorsqu'il apparut. Cette chose... cette créature... Elle ne pouvait pas la supporter : sa manière de la prendre de haut, de la rabaisser, de la mépriser, lui donnait envie de le prendre et d'éclater sa petite tête triangulaire contre un mur, faire éclater la boîte crânienne - car il devait bien en avoir une - et faire dégouliner le sang... le sang... le sang... le sang par terre, contre le mur...
Aussitôt, la vampire se donna une bonne gifle sur le visage, elle ne devait pas penser à ça, elle ne devait pas penser au sang, elle ne devait pas penser à manger, puis, c'est à ce moment la qu'elle entendit la phrase. Elle tourna vivement la tête vers le serpent, ouvrant grand les yeux, encore plus grand que des boules de pétanques, sur le coup, elle était choquée, et encore, c'est petit.
Elle ? Lui plaire ? Penser une telle chose, relevait de la folie ! La manière dont ils s'entendaient, qu'ils se bouffaient presque le nez à chaque fois qu'ils se voyaient, qu'elle n'arrêtait pas de le rejeter, rien qu'à repenser la première fois qu'ils s'étaient vu... Et d'ailleurs...
- Tu me dois une épée au fait...
Dit elle simplement. Puis, elle recommença à regarder la fenêtre préférant ne rien dire, ne rien faire, ne pas agir. Elle devait rester ici, Yûka le lui avait demandé, mais elle n'avait pas besoin de parler, de converser avec lui, après tout, elle ne devait que faire le surveiller, c'était tout. Elle eu un petit rire. Elle, lui plaire, ce serait le comble... enfin...
Ce serait pour ça, qu'elle était "plus faible" depuis quelques temps ? Qu'elle n'agissait pas normalement ? Non, ce n'était pas pensable, aussi, elle reprit sa magnifique et longue contemplation, essayant de se contrer la dessus. Pourtant, elle pensait encore à cette phrase, et elle eu un petit sourire, et rougit d'ailleurs. Cela arrivait aux filles plutôt normales, qui ne sont pas habituées à être flattées, à chaque compliment ou flatteries, elles rougissaient, souriaient, et riaient, ou au moins avaient un petit rire. Elle eu ce petit rire.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 22:21:01    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Pendant un instant, le monde se figea autour de Staal et de son serpent diabolique. Celui-ci, d'ailleurs, se ratatina brusquement sur lui-même, se rendant compte de ce qu'il venait de dire et des conséquences que cela pourrait entraîner pour son Maître. Celui-ci ne bougea pas pendant quelques secondes, puis il lança un regard à Karaï, qui diminua encore de taille. Le fils du feu haussa un sourcil, comme s'il n'avait pas bien entendu ce que son serpent venait de dire.
- Pardon ? Qu'est-ce que tu viens de dire ?
- R...rien du tout, Maître...
- Bien, alors reprends ta forme de tatouage et tais toi. Ou au moins réfléchis avant de dire des c*nneries !
Il insista un peu trop sur le "co*nerie", essayant de faire comprendre à Xaphane que son serpent ne disait que des bêtises. Mais le petit rire et les rougeurs de la Vampire l'étonnèrent... Et le laissèrent légèrement perplexe. Il haussa à nouveau un sourcil, puis soupira et décida de faire comme si l'incident était clos. Mais voilà que Xaphane mettait sur le tapis cette histoire d'épée. Il ne s'en souvenait absolument pas. Il lui devait une épée, lui ? Ah... Peut être avait il fait fondre sa lame lors d'un duel. C'était sûrement ça, il ne voyait pas d'autre solution. Il faisait souvent fondre les armes des gens... Enfin, "souvent", quand celles-ci étaient "fondables". Par exemple, les Gardiens prenaient des armes faites dans une matière que ni lui, ni les autres membres du feu pouvaient faire fondre.
- au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, il est impossible que je te rembourse d'une épée en ce moment. Où alors je devrais demander à ma mère, et vu ce qu'elle me demanderait en échange, je préfererai attendre que les Gardiens se barrent. Même si c'est dans des années.

Il pensa subitement : et si les Gardiens restaient là éternellement ? ils finiraient par se rendre compte que ni lui ni Xaphane ne vieillissaient. Encore, que sa mère ne prenne aucune ride, c'était normale, vu qu'elle était sorcière. Lui encore, en tant que fils de sorcière, ça pouvait s'expliquer... Mais elle ? Comment leur faire comprendre qu'elle était vampire ? S'ils l'apprenaient, ils la tueraient surement. Il haussa un sourcil... Pourquoi y attachait il de l'importance ?
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/06/2008 22:43:12    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Xaphane hocha la tête : elle n'attendait pas l'arme maintenant, de toute manière, elle ne pouvait plus s'en servir, maintenant que les gardiens étaient la... Elle baissa la tête, appuyant son menton sur ses genoux, continuant de regarder la fenêtre et au delà. Elle trouvait que les gardiens avaient tout saccagés... Elle n'osait pas imaginer ce qui était arrivés à ceux de la terre, ceux qui avaient réellement souffert, par la partielle désertification due à l'instauration des grillages. Le lac était encore la,et c'était une chance,bien que Xaphane n'y allait pas. Elle n'aimait pas son élément, alors autant ne pas aller s'approcher de lui.

La vampire baissa les yeux, ne disant rien. L'insistance de Staal sur le mot "connerie" l'avait quelque peux mit un poids dans le ventre, pourquoi ? Elle n'en savait rien. La dernière fois qu'elle avait ressentit ça c'était... Elle s'en souvenait pas, sûrement que c'était trop loin dans sa vie de cent ans. Elle eu un petit soupir, elle espérait vraiment que Yûka reviendrait, rapidement... très rapidement. Pas qu'elle détestait le fils du feu, mais elle avait une réelle envie de sortir de la.

Xaphane réfléchissait toujours en ce qui concernait les gardiens, en espérant qu'ils pourraient partir, car elle avait une réelle envie de rechasser réellement. Elle pouvait se contenter du sang que lui procurait Yûka, mais rien ne valait le vrai sang, le sang sorti directement d'un animal, qui venait d'être tué. Elle n'aimait pas vraiment le sang humain - quoi qu'elle avait toujours tendance à avoir une petite envie parfois, pensant qu'elle même était humaine autrefois, l'empêchait de vraiment vouloir boire le sang d'humains...
Elle eu un petit rire, elle humaine... Rien qu'à se souvenir de son prénom la dégoûtait - elle fit d'ailleurs une petite grimace -. Armeline, ancien prénom oublié, qui n'existait plus. Lorsqu'elle se souvenait de ce prénom, elle se souvenait de... De cette horrible personne pour qui elle était promise.
- Armeline...
Murmura t elle, plus pour elle même que pour d'autres, d'ailleurs elle ne voulait pas dire le nom. Elle se réveilla, et pria pour que Staal n'ai pas entendu le nom. Seul Yûka le connaissait, et espérait réellement pour qu'elle ne le prononce pas devant d'autres personnes, elle comptait oublier cette vie.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 12/06/2008 18:14:50    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Le silence de Xaphane laissa Staal quelque peu perplexe. D'habitude, quand ils étaient tous les deux seuls, il ne fallait pas 5 minutes pour qu'ils commencent à s'engueuler et à s'énerver. A moins qu'ils ne se mettent à boire, ce qui calmait quelque peu l'ambiance... vu qu'ils étaient occupé à boire comme des sauvages. A y repenser, il eut un petit rire : ils devaient vraiment passer pour des ivrognes. Remarque, ils l'étaient, donc ça n'était pas si grave que ça... En plus, de son côté, ce n'était pas sa mère qui pouvait le lui reprocher : elle était encore plus amoureuse du saké que lui. Il paraissait même que dans ses jeunes années, Yûka arpentait le payer à la recherche du concours de celui qui boirait le plus... Concours qu'elle remportait à chaque fois. Après, allez savoir si c'était grâce à ses talents de buveuses ou de sorcière...

Alors qu'il était plongé dans ses réflexion d'alcoolique, Xaphane lâcha le "Armeline". Malheureusement pour elle, Staal avait la fâcheuse habitude de faire tout le contraire de ce que l'on attendait de lui, comme par exemple entendre ce qu'il ne devrait pas entendre. Sur le moment, il n'eut aucune réaction - n'oublions pas son côté stupide - puis il se redressa légèrement en haussant un sourcil. C'était qui, Armeline ? il était loin de penser que Armeline et Xaphane ne faisait qu'une seule et même personne. Pour lui, ce devait être une personne du passé de Xaphane. Une soeur ou peut être même sa mère. Et comme Staal adore faire ce que l'on ne veut pas qu'il fasse, ce fut avec un grand sourire qu'il demanda :

- c'est qui, Armeline ?

Il essayait vaguement de faire la conversation, mais il se demandait aussi si tout cela n'allait pas tourner en eau de boudin, comme si souvent lorsque cela concernait la vampire. Ce que, bien sur, karaï se fit une joie de rappeler, avec des accents fourbes dans la voix. Pourquoi donc se serpent de malheur venait il toujours... toujours quoi ? Tout gâcher ? Staal secoua la tête en se traitant d'idiot. Il n'y avait rien à gâcher... n'est-ce pas ?
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 12/06/2008 18:32:06    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Xaphane baissa la tête lorsque finalement Staal avait entendu son nom, et qu'il l'avait prononcé. Décidément, c'était un gros boulet, il ne pouvait pas se taire ? Il ne savait pas quand se taire ? Il ne savait pas que parfois, il valait mieux ne rien dire ? Non, visiblement il ne savait pas ça. Cela venait sûrement du fait qu'il ai grandit avec son père, dans un monde l'alcoolique, et sans Yûka... Quoi que, avec sa mère, ça aurait été peut être différent, et le différent peut être pire... Elle ne savait pas trop que penser la dessus.
Elle eu un petit sourire, puis un rire, et finalement elle éclata littéralement de rire. Armeline. Ce nom, elle ne voulait plus jamais l'entendre, autant ne plus y penser, et ne rien expliquer. A l'époque, elle était chétive, peureuse. Certes elle était entourée, mais peureuse. Elle ne savait rien faire - sauf peut être les choses qu'on apprenait aux jeunes femmes à l'époque comme coudre, faire la cuisine et autre, choses qu'elle avait oublié le plus rapidement possible après être devenue vampire -, elle ne savait pas se battre, elle ne savait pas boire, elle ne savait pas être autonome à l'époque. Elle aimait être avec les personnes, et se tenir en communauté, mais c'était bien tout, et rien d'utile.
Quoi qu'il en soit, elle ne voulait pas penser à cette personne, qui était superficielle, narcissique, coquette, tout le contraire - ou presque - de ce qu'elle était maintenant, elle ne voulait pas y penser, et pour cela, il n'y avait qu'une seule et unique façon de l'oublier : le saké. Entre deux éclats de rire, et après s'être au moins trois fois sécher les yeux tellement elle en pleurait, elle releva la tête, essayant de se calmer. Les yeux encore mouillés et pétillant d'envie d'alcool elle regarda autour d'elle, cherchant des yeux la trace d'une bouteille du paradis.
- Où est ce que ta mère range le saké ? ^^
Demanda t elle soudain, ne répondant pas à la question de Staal, soit parce qu'elle l'avait oublié, soit parce qu'elle ne comptait pas lui répondre, seule elle le sait. Elle sécha une dernière fois ses yeux, et ria encore une fois, puis se calma finalement, attendant la réponse du fils du feu.

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 12/06/2008 18:53:15    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Il sursauta comme il n'avait jamais sursauté lorsque subitement elle éclata de rire. Pourquoi donc ? Elle qui était d'habitude si... sévère ? Il cligna des yeux, étonnés et ne comprenant rien à la situation. Depuis quand Xaphane riait elle comme ça ? Il faillit s'essuyer les yeux, comme on voit dans les mangas ou les films quand le perso n'est pas sur de bien voir, mais avec la pâte verte qui lui polluait les doigts, il préfera ne pas toucher à ses yeux, organe si sensible.. (c'est bien un organe au moins xD ?). Après un petit temps pour récupérer du choc subit, il essaya de se lever pour aller en cuisine, là où logiquement on cachait ses bouteilles. Puis il s'arrêta et réfléchit un instant...
- J'suis c*n... Elle les fait directement apparaître. C'est des bouteilles qui n'existaient pas avant qu'elle ne les créent...
Il alla se rassoir, tout en se tenant aux meubles éparpillés. Enfin, il posa ses fesses sur le canapé, délicieusement moelleux. Même s'il allait mieux, il avait encore mal un peu partout (mon pauvre...). Et puis, piquer les bouteilles de Yûka n'était pas une bonne idée. A tous les coups, elle demanderait une compensation énorme, comme récurer ses toilettes ou bien lui préparer ses plats préférés - qui étaient toujours dégueulasses selon elle. Depuis qu'elle n'avait plus Watanuki pour lui cuisiner ses p'tits plats, les autres cusiniers lui paraissaient bien pitoyables.

Pourquoi Xaphane ne lui avait elle pas répondu ? pourquoi avait elle éclaté de rire ? Karaï suggérait la folie, avis que Staal n'était pas loin d'approuver. Mais ça restait quand même trop bizarre pour que ce soit ça - logique de Staal, donc logique stupide. Il se gratta la tempe, tout en réfléchissant à ce problème qui semblait insoluble. Au bout d'un moment, il soupira et abandonna. S'il lui demandait pourquoi ces étranges réactions, peut être allait elle se remettre à rire comme une folle, et ça l'inquiétait un peu.S a mère riait souvent aussi comme une tarée, mais avec elle il avait l'habitude, pas avec Xaphane.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 12/06/2008 22:00:51    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Lorsque Staal lui annonça finalement qu'il n'y avait pas de saké dans l'appartement, qu'il n'y en avait seulement par la simple magie de la sorcière, elle baissa les yeux, arrêtant soudainement de rire. C'était trop triste ! Elle voulait du saké ! Du vrai ! Histoire qu'elle sombre dans un profond sommeil... Chose impossible, car elle tenait fort bien l'alcool, et était rarement saoule, il fallait vraiment qu'elle soit déprimée et qu'elle boivent jusqu'à ne plus avoir soif de sang... Chose rare.
Cela ne lui était arrivé qu'une fois en 100 ans, lorsqu'elle avait 50 ans, le début de la croutonnerie. Tout le monde, les humains, passaient par la, le fait d'avoir 50 ans n'arrange jamais la vie, on est qualifié de vieux, dans les séniors etc. Alors elle, avoir 50 ans et ne pas avoir prit une seule ride, était dure à accepter il fallait l'avouer tout de même.
Elle eu encore un petit rire en repensant à cette époque, puis finalement, prit place sur le fauteuil et s'allongea confortablement dedans, les jambes ramenées vers elles, la tête sur l'accoudoir, et recommença sa contemplation de la fenêtre; des barreaux, de ce qui caractérisait leur existence, leur vie dans le pensionnat. Stupides barreaux qui pouvaient être détruits, arrachés, défoncés en un rien de temps, et pourtant, ils étaient encore la, dans le pensionnat à attendre,à se faire torturer, tabasser, humilier... La vie était bien injuste parfois.
- Dommage.
Fit elle finalement, puis ferma les yeux, espérant que la surveillante reviendrait bien rapidement. Elle se sentait mal, la, dans l'appartement, à ne rien faire, ne rien dire, que pouvait elle dire ? Ils n'avaient aucun sujet de conversation, et elle ne voulait pas lui parler. Puis finalement :
- T'as vraiment 32 ans ?

_________________


Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 12/06/2008 22:40:01    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Karaï venait de se lancer dans un long et ennuyeux discours que Staal n'écoutait pas, comme toujours dans ce genre de situation. Le serpent discourait toujours sur les même sujets : soit il critiquait sa façon de vivre, ou bien celle de sa mère, où bien ses fréquentation. En ce moment, sa victime préférée était Xaphane, et il était surement en train de dire que la Vampire était dangereuse et à éviter. Staal aimait bien quand le serpent critiquait sa mère : celle-ci finissait toujours par le savoir, sans doute grâce à ses pouvoirs. A ce moment-là, elle arrivait à faire sortir le serpent - il se faisait toujours avoir avec des promesses ridicules - et elle s'amusait alors à faire des nœuds avec son corps. Dans ses moments là, Staal adorait sa mère... Même si celle-ci ne se gênait pas pour alors lui lancer une réflexion, ce qui faisait aussitôt regretter au fils du feu d'avoir ressentit de l'affection pour sa génitrice.
- 32 ans ?
Sur le moment, Staal fut tenter de dire la vérité, que oui il avait bien trente deux ans et que ouiii, il était mature pour son âge. Ce qui était totalement faux, puisque l'âge mental de Staal ne devait pas dépasser les 17 ans, l'âge auquel il était physiquement né... Mais il se rappela subitement comment Xaphane avait ignoré sa question : qui était Armeline ? Maintenant, même s'il ne disposait pas d'une arme, cela s'en rapprochait. Il avait un moyen de savoir qui était cette Armeline. Car la question le taraudait, depuis qu'elle avait murmuré le prénom... Il se gratta une joue en souriant, ce même sourire mi-sadique mi-mystérieux de sa mère. Ce même sourire qu'il détestait voir chez les autres, mais qu'il prenait souvent...
- je te répondrai si tu me dis qui est Armeline !
Son sourire s'élargit.
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 12/06/2008 23:44:13    Sujet du message: Explore Répondre en citant

Lorsqu'il prononça pour la deuxième fois le prénom Armeline, Xaphane, enfin Armeline, tourna la tête vers Staal, le foudroyant du regard. Elle n'avait aucune envie qu'on lui rappelle se prénom, puis, entendant ce chantage stupide, elle eu un petit rire, et ferma les yeux, sa tête toujours appuyée sur l'accoudoir du fauteuil. Elle regardait encore une fois la fenêtre, en murmurant des choses incompréhensibles.
- Pfff... Si tu crois que tu va m'avoir comme ça... Armeline... je veux l'oublier.
Elle eu un petit soupir, de cette manière, il avait plus ou moins sa réponse, elle voulait l'oublier, c'est vrai. Sa partie d'elle même, cette partie superficielle, ancienne, passée, elle voulait l'oublier à tout jamais, l'enfoncer dans les abysses, dans les ténèbres de son cerveau, de ses souvenirs qui restaient... Elle ne voulait plus jamais entendre parler d'elle, et espérait justement que  Yûka n'aurait jamais à prononcer ce nom... autant lui obéir directement, comme ça aucun problème. mais, justement, se disant qu'elle voulait toujours lui obéir, parce qu'elle ne voulait pas entendre ce prénom, elle se souviendrait de ce pseudonyme ancien et stupide, et elle ne l'oublierait jamais... c'était bien complexe tout ça, bien trop pour qu'elle y pense maintenant.
- Si ta mère a dis que tu avais 32 ans,c e n'est pas pour des brouettes, je voulais juste une confirmation, histoire de savoir plus. Mais ça m'est égal finalement.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 16:31:02    Sujet du message: Explore

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Le pensionnat -> Les combles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 13, 14, 15  >
Page 14 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com