Le pensionnat des Eléments Index du Forum

Le pensionnat des Eléments
Vous êtes un élève... Un élève pas comme les autres, dans un pensionnat pas comme les autres... Et dans un univers pas comme le nôtre !Ici, à Mist, vous contrôler un élément : Terre, Air, Feu ou Eau ; et vous allez apprendre à bien vous en servir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rongar, le pire cauchemar

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Hors-Jeu -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/12/2007 22:47:14    Sujet du message: Rongar, le pire cauchemar Répondre en citant

Nom: Formil

Prénom: Rongar

Surnom : Fox ou Arlequin

Age: 31 ans

Sexe: Masculin

Clan : aucun

Pouvoir : Magie instinctive. (absorption en partie de l'énergie que dégage quelqu'un pour la renvoyer à l'état brute)

Poste occupé : Ancien Garde du corps de la Dictatrice à présent il est Surveillant du Pensionnat

Famille:
Père adoptif : Dilanne
Mère adoptive : Muni


Histoire:

« Savez-vous d’où il vient ? »
« Négatif Sergent Barria. Les Soldats Dilanne et Muni ont été désigné pour prendre en charge cette… chose fragile… Nous n’en savons guère plus… »
« Personne sait d’où il vient, qui il est exactement et par-dessus le marché, je me vois supprimé deux de mes meilleurs soldats pour qu’ils s’occupent de… ça !!! Et pour en faire quoi ? Le garde du corps de sa très respecté Dictatrice »
« Les ordres viennent de plus haut Sergent. Il paraît que se serait le Magis… »
« Je sais !! Je le sais même très bien !! Ce pli me le confirme. Je me fous complètement de ce truc, mais il ne sera pas dit que je n’aurais pas fais le nécessaire pour me conformer aux ordres… »
Le sergent sortit une cigarette et l’alluma en regardant par la fenêtre l’entraînement.

Rongar fut élevé par des soldats de la Dictatrice du nom de : Muni et Dilanne. Ces deux personnes firent subirent à Rongar les pires traitements qui puissent se faire et imaginés, peut-être même au-delà… Très tôt, ils mirent Rongar à l’épreuve pour chaque chose qu’il voulait avoir ou faire.

« Allez fainéant !! Remus toi !! » cria Dilanne
« Si tu continus ainsi ton repas va disparaître dans le ventre de Bogy » dit Muni d’une voix douce. « Alors va plus vite, limace !! » cria-t-elle dans la foulé.
Rongar n’arrivait pas finir de grimper l’échelle de fer devant lui. Il était à bout de force. Depuis trois jours il n’arrivait plus à finir les parcours imposés pour atteindre son repas. La seule chance qu’il avait, si on peut le dire ainsi, c’était qu’il pleuvait maintenant depuis trois jours et le problème d’eau n’était pas un problème… Mais il aurait donné ces trois jours pluvieux pour un bon repas là maintenant. Soudain, quelque chose l’atteint à la tête ce qui le fit basculer en arrière avant de tomber lourdement sur le sol boueux.
« DEBOUT !! » hurla Dilanne en s’approchant.
C’était à ce moment là qu’il fallait être rapide. Car quand Dilanne approchait ce n’était pas pour vous aider à vous relever avec la main, mais à grands coups de bien oui !! Rongar serra les dents et commença à se relever aussi vite que possible mais le coup de pied dans le ventre le renvoya par terre.
« Tu as de la chance de t’être relevé. Mais tu méritais ce coup de pied pour m’avoir fait déplacé pour rien. Maintenant continu !! »
Rongar savait qu’il venait de frôler la catastrophe, mais ce n’était pas fini pour autant. Il s’agrippa fermement à l’échelle et la monta sous les injures de ses parents.
Arrivé tout en haut, il se laissa tomber et roula lourdement vers la fosse où il se jeta sans réfléchir. Il se ramassa dans les graviers en bas et se releva pour se jeter sur la face opposée. Il réussit à se hisser en haut puis soudain ses forces l’abandonnèrent. Il n’arrivait plus à bouger le moindre muscle et comme pour sonner le gala la foudre s’abattit et lui s’effondra en arrière, retournant dans la fosse.
« Abrutit !!! Remonte immédiatement !! Tu m’entends ? Remonte tout de suite ou il t’en coûtera cher !! Allez !! »
Mais malgré toutes les injonctions de Dilanne ne le firent pas bouger. Il aurait voulut crier, il aurait voulut dire qu’il ne pouvait plus bouger, mais il n’avait plus la force de parler. C’était tout juste s’il pouvait respirer et garder ses yeux ouverts.
Il vit le visage de Muni apparaître avant de sauter le rejoindre. Elle dégaina un tonfa et bandit Rongar avec pendant plusieurs secondes en disant :
« Tu viens de perdre ton repas !! Par ta faute Bogy ne peut pas suivre son régime !! Tu entends ça ? Par TA faute tu viens de faire faire un repas de plus à Bogy et tu sais comme elle est grosse en ce moment ? Tu le sais, hein ? Mais tu t’en fous !! Tu préfères la voir mourir d’indigestion au lieu de prendre ton repas comme convenu !! »
Muni s’arrêta avant de regarder Rongar recroquevillé sur lui-même. Elle soupira et remonta par ses propres moyens avant de se retourner vers le petit être au fond et de dire d’une voix froide :
« Nous espérons que tu as retenu la leçon du jour. Quand on nous donne l’ordre de faire quelque chose on le fait quoi qu’il nous en coûte. »
« Demain, six heure. Tu dois être devant le bâtiment pour une séance de passage de fosse. » dit Dilanne.
Puis les deux soldats partirent en laissant là Rongar dans cette fosse.
C’est dedans, dans le noir, l’eau sale montante et l’odeur du béton mouillé que tout se déclencha dans la tête de Rongar.
Ses yeux restaient à fixer le béton sombre devant lequel il avait échoué. Ses os lui criaient mille douleurs mais il les fit taire d’une seule pensée pour pouvoir se relever avec froideur et rage. Il leva la tête et regarda le ciel avec fureur avant de la hurler. Ce hurlement n’était ni humain, ni bestial. Seulement un cri long et strident qu’un être des profondeurs lançait à la surface de ce monde désolée. Le lendemain, Rongar était là comme convenu avec une lueur de glace dans le fond des yeux, puis il partit vers la fosse d’où il était sorti un peu plus tôt ce matin.

Pendant près de dix ans, Rongar continua de subir les traitements de ses parents adoptifs et devint peu à peu un soldat plus aguerrit et plus capable que bien d’autre et fut aussi régler à obéir à la moindre injonction qu’on lui disait.
Ses réflexes étaient accrus, sa force décuplée par l’habitude de frapper dans la pierre, son ouïe devint très sensible par l’entraînement en combat en aveugle et apprit le maniement des armes ainsi que de se déplacer avec un équipement plus lourd qu’à l’ordinaire.
Il fut formé pour être toujours auprès d’un chef et de le garder de la moindre blessure. Le Sergent Barria en fit l’expérience car lors d’une patrouille de routine en ville, il décida d’emmener Rongar avec lui pour voir comment il régissait sans l’influence de Muni et Dilanne qui lui dirent de protéger le Sergent contre toute tentative d’attaque.
La patrouille se passait bien jusqu’à l’arriver dans la grande rue de l’Est. Le groupe de soldat vit la chute de plusieurs gris et intervint pour aider la population à se relever, mais c’est sans compter sur les huit rebelles qui étaient en poste. Sans doutes un peu trop zélés, ils firent feu sur le groupe de soldat qui étaient encore avec les civils. Ces derniers s’éparpillèrent docilement sans pour autant crier et les soldats se retrouvèrent à essuyer des tirs tout en protégeant la population. Le Sergent Barria se cacha derrière un banc où quelques secondes après avoir fait le point, il vit Rongar à côté de lui avec l’arme à la main attendant l’ordre de tirer ou de quoi faire.
« A toute l’unité trouvait un couvert et riposter ensuite. Et toi tir ! bon sang !! Serre toi de ton arme !! »
Rongar se leva à peine et vida son arme en quelques coups de gâchette avant de plonger sur le Sergent. Deux secondes ensuite, il eut une pluie de balle qui ravagea le banc et les deux cibles derrière. Les rebelles stoppèrent les tirs pour vérifier leurs cibles : trois à terre. Quand ils essuyèrent la riposte du reste de l’unité. Ils ne virent jamais le corps de Rongar se relever et traîner celui du Sergent sur son dos meurtrit et le sangla avec sa ceinture. Sans attendre plus longtemps, il partit en courant vers le bâtiment et sortit les lames de ses gants. Arrivé devant la porte, il laissa le Sergent juste derrière lui et entra en trombe dans la pièce… Le reste se passe de commentaire car les huit rebelles ne survécurent jamais. Le Sergent Barria fut témoin de la mort lente de chaque rebelle qui gisait devant lui. Rongar lui était assit sur une petite table entrain de les regarder avec un large sourire sadique sur le visage. Le Sergent resta muet devant ce spectacle juste cette pensée lui vint à l’esprit :
« Qui peut regarder une personne mourir en étant amusé ? »
De retour à la caserne, le sergent demanda des soins pour son équipe et passa une commande spéciale à l’armurier pour Rongar. Il ne fit aucun banquet avec ce dernier, il se contenta de le faire donner par l’intermédiaire de ses parents. Depuis il la porte tout le temps et son entraînement reprit de plus belle.
Peu à peu il fut formé pour enfin être présenté à la Dictatrice elle-même :
« Grande Dictatrice. Voici maintenant 23 ans que nous nous faisons un devoir de formé un jour votre garde du corps personnel. » annonça Dilanne en s’agenouillant en signe de profond respect.
« Cette personne n’a pour but dans la vie qu’un seul souhait : celui de protéger votre personne contre tout en donnant même sa vie s’il le fallait. » dit Muni en étant agenouillée elle aussi.
Rongar lui ne faisait guère de référence, personne ne lui avait apprit, mais quelque chose sonna dans son esprit et décida de s’incliner légèrement avant de se redresser surveillant ses parents du coin de l’œil pour voir s’ils ne l’avaient pas remarquer faire ce qu’il venait de faire.
La Dictatrice regarda d’un œil froid le trio devant elle avant de faire signe de partir sans ajouter le moindre mot.
Les deux parents sortirent avec Rongar et une fois assez loin de la salle d’audience, ils lui refirent passer une série d’épreuve.
Le sort de Rongar allait se décider si oui ou non la Grande Dictatrice le prendrai en tend que garde du corps ou en tant que simple soldat.

Il fut finalement prit en temps que Garde du Corps de la Dictatrice. Il y consacra 2 ans de sa vie en pourchassant les rebelles et autres vermines de la cité. Personne ne sait ce qui s'est réélement passé là bas, mais le jour où une catastrophe s'abattit sur cette cité il n'eut que deux personnes qui en réchappa : Rongar et Lain.
Depuis, Rongar a parcourut les régions environnantes et n'a cessé de rechercher la soeur jumelle de Lain. Il découvrit pendant ses voyages une forme de magie qui consitait à drainer les forces magiques de son adversaire et de les lui renvoyer à l'état brute. A présent, il a trouvé le pensionnat de l'espoir où se cache Chunyan. Il y entra en tant que surveillant des pensionnaires et n'eut aucun mal à faire fuir les autres prétendants. Certaines mauvaises langues disent qu'un regard a suffi pour mettre fin à l'entretiens.


Caractère+ goût :

Dur et froid. Il est rarement sympathique et ne sourit que par sadisme ou par ironie de la situation. Il adore voir le regard étonné et apeuré de ses ennemis qui ne comprennent en rien le type de magie que fait Rongar ainsi que de l'utilisation d'arme à feux et armes blanches. Il aime jouer parfois en laissant croire un échappatoire à sa victime quand elle se rend compte que ce n’est pas possible ou alors la tuer alors qu’elle court le plus vite possible.
Sans aucun cas de conscience, il obéit et exécute sans le moindre scrupule les ordres qu’on lui donne. C'est surtout grâce au conditionnement de Muni qui a fait de lui ce qu'il ait à présent.
Il n'apprécit pas qu'on lui touche le visage car cella lui rappelle trop mauvais souvenir à cause de ses parents. C'est pour celà qu'il essaye d'éviter de se faire frapper à cette endroit sinon il se sent complètement démunit et faible.
Il a fait d'énorme progré en terme d'initiative et en terme de réfléxion seul. Il est devenu plus calculateur et prend du recul devant des situations et se laisse parfois se marcher sur les pieds, mais c'est pour meiux revenir à la charge derrière de façon peu enviable. Il n'apprécie guère la proximité des autres, sauf quand ceux-ci souffres ou agonisent.


Description Physique :

Il est d'origine Européenne avec la peau blanche avec un teint légèrement bronzé. Il a aussi un regard vert qui est en acier froid et implacable pour tous ceux qui le regardent. Mesurant dans les 1 mètre 83, il n’hésite pas à changer plusieurs fois de couleur de cheveux ce qui rend impossible de savoir qu’elle est sa couleur d’origine. Souvent, il est habillé d'un manteau long et ouvert, avec des gants en cuirs souples et fins, portant dessous ses vêtements l'armure que le Sergent Barria lui a offerte.

Comment as-tu connu le forum ? : Grâce à Longar ^^

Comment le trouves-tu ? : Très bien. C'est mon deuxième perso ^^

code : Mort de Rire
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/12/2007 22:47:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuna - Staal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 200
Localisation: Quelque part... Perdue, sûrement xD
Point(s): 2 201
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/12/2007 22:54:34    Sujet du message: Rongar, le pire cauchemar Répondre en citant

Le pire cauchemar, hein ? Yûka pourrait s'en vexer... Mais bon, son sadisme à elle ne vaut peut être pas le tiens, nous verrons bien ^^
En attendant, bienvenu à toi !
_________________
Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/12/2007 23:00:06    Sujet du message: Rongar, le pire cauchemar Répondre en citant

Re-Bienvennu et bon jeu !!
Tu peux jouer, tu t'en doutais ? xD
_________________


Revenir en haut
Longar-Rongar-Emmanuel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 330
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/12/2007 23:01:22    Sujet du message: Rongar, le pire cauchemar Répondre en citant

Merci ^^

Bon. Je commence par quel éléve? Twisted Evil
_________________


Revenir en haut
Renji
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 1 907
Localisation: Univers, Le Monde, Planète Terre, Europe, France, Region Parisienne, Val D'Oise, St Leu la Forêt
Point(s): 1 909
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 27/12/2007 23:23:07    Sujet du message: Rongar, le pire cauchemar Répondre en citant

Pas par Chunyan eh !
Non mais, c'est quoi de délire de la pourchasser, ma pov' Chunyan... c'est pas juste --'
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 16:25:15    Sujet du message: Rongar, le pire cauchemar

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le pensionnat des Eléments Index du Forum -> Hors-Jeu -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com